Paroisse Notre Dame de l'Assomption
Ham


JEUDI 24 MAI 2018 Bonjour!

Le Diocèse d’Amiens célèbre en ce jour sainte Colette de Corbie, au jour anniversaire de sa canonisation ! mettons la dans le coup du Synode ! Et prions pour que le Seigneur appelle à la vie religieuse, active ou contemplative ! Lors de la seconde guerre mondiale il y avait des sœurs dans la plupart des gros villages et dans toutes les villes ! En 1949, vicaire à Roye, j’entendais encore les jeunes filles parler avec reconnaissance des sœurs qui tenaient une école à Ercheu ! A Ham existaient deux congrégations différentes ! et partout de même ! Un laïcat généreux et compétent les ont remplacées en de nombreux secteurs ! Mais la vie religieuse était un signe irremplaçable de la destinée à laquelle tous sommes appelés ! l’esprit saint a suscité un renouveau de vie de foi, d’amour, de prière, dans des groupes, communautés charismatiques ou autres, et il est toujours prêt à faire des surprises ! Par contre ce qui manque ce sont les confesseurs ! Plusieurs textes bibliques de ce matin s’appliquent à mettre notre nez dans la réalité douloureuse et humiliante que nous sommes tous pécheurs ! Avec courage il nous faut rompre dit l’Evangile à tout ce qui nous laisse aller à la tentation. Mais il nous faut aussi la présence d’hommes signes de la miséricorde infinie, et redonneur d’espérance ! Que sainte Colette, et demain sainte madeleine Sophie Barat, intercèdent puissamment !

écrit par René Fromont

MERCREDI 23 MAI 2018 Bonjour!

Vous les jeunes si vous saviez le bonheur que c’est d’être vieux ! On retombe en enfance et actuellement on est vraiment des enfants gâtés !

Effectivement je nage dans le bonheur ! car je viens de faire à 93 ans et demi une merveilleuse découverte ! Liesse, je connaissais ! Me souvenant d’un autocar d’hommes revenant de là-bas, dans ma petite enfance, et décrivant Laon et Liesse avec exubérance ! Puis, l’abbé François Yung de Roye m’y a conduit un matin de semaine !! Très bien ! Mais hier après-midi (vite, faites comme moi) j’ai inscrit sur google et aussi sur You Tube : académie musicale de liesse et aussi, en y ajoutant 2018 ! émerveillement ! j’ignorais totalement ! pas étonnant, ça n’existe que depuis 2014 ! mais je ne cesse de chanter mon action de grâces ! une telle réalité pouvait elle exister en 2018, non ! je n’ai pas rêvé ! allez voir ! et rendez grâces au seigneur et à Marie ! et en Picardie ! Si près de nous !

Mon deuxième bonheur ? La visite de Mme Sahuc Thérèse, assistante sociale mandatée par notre Evêque à veiller sur les plus de 75 ans du diocèse, et surtout les très vieux ! tout de suite elle me mit à l’aise en me disant que son nom était dû à son origine du sud de la France ! ah, ça me rapproche de mes neveux et nièces puis d’apprendre qu’elle a travaillé dans la région de Douai, Marchiennes, pays natal ! pas de doute, on est fait pour se comprendre ! et je lui ai raconté mon histoire, car elle est nouvelle, remplaçant Mme frémaux qui a pris sa retraite ! et nous avons débuté à envisager les différentes possibilités pour mon avenir, dès que, d’une part mon Evêque la décidera, et qu’également je serai dans l’incapacité absolue de gravir les escaliers, ceux de ce monde !

Elle est arrivée pendant que sur mon ordinateur les petits chanteurs de Liesse, à l’école de JS Bach laissaient résonner « oh jésus que ma joie demeure ! »

Oui le seigneur nous comble sans cesse de son amour et j’ai du mal à comprendre mon docteur qui sur chaque ordonnance nécessaire et renouvelée ajoute à mon insu des médicaments contre la douleur et la souffrance ! aurais-je une maladie qui normalement devrait faire souffrir ? je ne sens rien, et n’utilise pas ce médicament ! serait-ce un miracle ?

écrit par René Fromont

MARDI 22 MAI 2018 Bonjour!

Sainte Rita, patronne de l’impossible, des causes désespérées ! On en a bien besoin aujourd’hui ! pourquoi donc, alors qu’elle a sa place dans le livret « prions en église et aussi dans l’ordo diocésain, pourquoi n’est-elle pas dans nos livres de la liturgie des heures ? elle est pourtant très vénérée par beaucoup de pauvres ! il est vrai que le nombre des saints fêtés chaque jour est tellement grand que les bréviaires seraient trop lourd à tenir en mains ! il a fallu faire des choix ! Et les répartir dans les propres diocésains des régions où ils ont vécu !

Marc lui-même signale dans l’évangile que Jésus traversant la Galilée ne voulait pas qu’on le sache, alors que les disciples se disputaient pour savoir qui aurait la meilleure place ! Jésus rappelle qu’il devra passer par la mort avant de ressusciter ! Et st Jacques, qu’avant de vouloir combattre contre ce qui ne va pas dans le monde, il faut d’abord se mettre à combattre contre soi-même et ses propres défauts !

Nous sommes des enfants gâtés devenus incapables de faire des efforts et des sacrifices par amour pour le bien commun ! Une éducation sans Dieu ne favorise pas l’éducation à l’ascèse élément indispensable de la vie spirituelle ! La croisade eucharistique de notre enfance, pour ceux qui l’ont vécue, avait comme devise « Prie, sacrifie-toi, sanctifie-toi, sois apôtre » mais les journaux n’étaient pas remplis de récits crimes et destructions commis par des adolescents !

Trop de chrétiens aujourd’hui, dès le lever, s’empressent de tourner le bouton de radio ou télé, pour écouter bruyamment les nouvelles, tandis que nos catéchistes de jadis nous enseignaient que la première heure du matin est celle de la prière et de la rencontre avec Jésus, source d’amour, de respect, de Paix !

écrit par René Fromont

LUNDI 21 MAI 2018 Bonjour!

Reprise du Temps ordinaire à sa 7éme semaine, et avec la 3éme du bréviaire !

En ce lundi de Pentecôte, le pape François a institué la mémoire obligatoire de Marie, mère de l’Eglise ! C’est récent, vous n’en avez donc pas encore les textes dans vos livres de messe ! il s’agit de Genèse 3, 9-15 et 20 ! Psaume 87 (86) versets 1, 2, 3, 5, 6, 7 et Jean 19 ,25- 34 !

Ce soir à 17 h 30 il y aura le chapelet et la messe comme chaque lundi ! vous pouvez aussi aller en pèlerinage à Liesse, ou à Albert, Moyenpont près de Marquaix-Hamelet , Schoenstatt près de Ywuy à Thun st Martin , Notre Dame de Grâces à Cambrai , du St cordon à Valenciennes , ou encore à Banneux ou à Beauraing ! Certains même iront jusqu’à l’ile Bouchard et ailleurs !

Renouvelons du fond du cœur notre filiation et consécration à Marie de notre Baptême, Confirmation, Ordination, mariage, engagements divers d’église ou dans le monde !

écrit par René Fromont

DIMANCHE 20 MAI 2018 Bonjour!

Fête Solennelle de la PENTECOTE ! Anniversaire de la naissance de l’Eglise ! Prions pour Elodie, plus deux enseignants du collège Notre Dame, qui vont recevoir cet après-midi en la cathédrale d’Amiens le grand sacrement de la Confirmation ! Sacrement qui donne au Baptême sa plénitude, en permettant à la personne devenue enfant de Dieu de devenir témoin et missionnaire du Christ Jésus, de par la puissance de l’Esprit Saint et de la communion fraternelle !

Frères que nous sommes, je parlais hier de l’invitation du prêtre à la table familiale dominicale ! A ce propos, je puis témoigner avoir entendu dire plusieurs fois, « L’abbé, on vous inviterait bien mais s’il faut vous inviter avec toute la smala, à trois, ou plus, nous ne pouvons pas ! Vu notre âge, ou ceci, cela …. »

Et bien, rassurez-vous ! Le prêtre est strictement célibataire ! Ne craigniez pas de le voir arriver autrement que seul ! A moins que vous en invitiez d’autres, nominalement, avec lui ! Ceci peut arriver si l’invitation est celle de l’occasion d’une fête, où l’on veut se détendre et rire ! Comme on dit « plus il y a de fous, plus on rit ! »

Mais habituellement quand on invite un prêtre, c’est à cause de la confiance que l’on a en lui, vu qu’il est l’envoyé de notre Evêque, l’envoyé de Jésus et que l’on peut se confier à lui et à lui seul ! On ne l’invite pas comme s’il était le clochard de la paroisse auprès de qui on chercherait à vivre l’évangile ! On l’invite, parce qu’on va pouvoir échanger sur nos problèmes, les siens, les nôtres ! Plus ou moins consciemment ! On va pouvoir dire des choses qui nous pèsent, posent question et dont on ne parlerait pas si le prêtre était avec un ami, un parent, un confrère même prêtre lui aussi ! Ni l’ami, ni le confrère prêtre ne seront vexés de ne pas être invités ! Ils le seront à leur tour une autre fois !

Il existe des moments, des lieux, des occasions où l’on peut se parler, se livrer, être en confidences. Des moments qu’il ne faut pas gâcher par des présences indiscrètes et inopportunes ! Chacun est capable de le comprendre !

Aussi, pas de scrupules ! Peuple de frères n’est pas un peuple jaloux ! D’autant plus que vu le nombre de familles, il y a de la place pour tout le monde ! Ne craignons pas de recevoir personnellement chaque prêtre, sans vous soucier de ce que devient l’autre, ou l’ami !

écrit par René Fromont

SAMEDI 19 MAI 2018 Bonjour!

Avant-dernier jour du temps pascal 2018 ! Si vous trouvez abusif pour l’Eglise d’obliger ses fidèles à se confesser une fois par an, c’est d’abord, premièrement du respect pour eux ! Car, si on était pas tous obligés d’y passer, on pourrait soupçonner chaque pénitent d’avoir accompli des choses abominables pour qu’il se sente obligé de passer par là ! Librement !

Deuxièmement, on n’est pas obligé de se confesser, mais de rencontrer un prêtre et de parler en privé avec lui ! Et ce qui se passe entre eux, est du secret absolu de la confession ! Il se confesse ou ne se confesse pas ! Le prêtre donne l’absolution ou ne la donne pas ! Secret absolu ! Secret absolu !

Mais le sens profond est qu’il est inadmissible que, sur une année, un fidèle n’eut pas la possibilité de rencontrer son curé !

Lorsque les prêtres étaient nombreux, voir lors de mon ordination en 1949, il ne se passait pas une année sans que chaque maison de la paroisse n’ait eu deux ou trois fois la visite de son pasteur !

Ce n’est plus possible à l’heure actuelle, quand un prêtre, souvent âgé, a des dizaines de villages, …

Mais pourquoi l’inverse ne se produit-il pas ? Les groupes, à la sortie de la messe, discutent… Le pauvre prêtre qui, malgré son âge, leur a permis d’avoir la messe s’en va tristement, seul, se demandant s’il reste quelque chose dans le frigo ! Fatigué, il se dépêche de trouver une solution de carême puis s’allonge pour des minutes cafardeuses de sieste tandis que les familles autour d’un bon repas dominical, se plaignent de ne plus jamais voir leur curé !!!!

Ce curé qui serait si heureux de trouver, chaque dimanche, à tour de rôle, une assiette de plus, dans chaque famille des paroisses, une après-midi de détente familiale au milieu d’enfants découvrant de près ce que c’est que le bonheur d’être prêtre et de ce que c’est qu’un prêtre !

Ce n’est pas le prêtre que vous ne voyez plus ! C’est le prêtre que vous n’invitez plus, dans la simplicité, comme un frère !

écrit par René Fromont

VENDREDI 18 MAI 2018 Bonjour!

Avec quel respect nous devons entourer l’Hostie consacrée ! Pas uniquement respect mais ADORATION ! Le pain consacré dans l’Eucharistie est le signe de la réalité de la présence réelle du Corps, du Sang, de l’âme, du Christ ressuscité, de sa personne divine, unie à celle du Père et de l’Esprit Saint dans l’Unicité de la Très Sainte Trinité ! Visiblement et gustativement nous sommes devant un morceau de pain. Mais, réellement, dans la Foi, nous sommes en présence de Dieu, Créateur, Souverain Maitre, Sauveur, Sanctificateur !

Voyez avec quel respect triomphal l’Hostie est entourée à Lourdes lors de la procession du Très Saint Sacrement ! L’entourage du Tabernacle dans nos églises !

Enfant, je voyais le prêtre en soutane, surplis, porter la communion au malade, précédé d’un enfant de chœur habillé pour sa fonction, précédant le prêtre avec une lanterne allumée et agitant une clochette pour inviter les fidèles à adorer lors du passage !

Séminariste, avec quelle émotion, j’attendais le jour de mon diaconat où enfin j’aurais l’autorisation de toucher de mes mains le christ eucharistie et porter, distribuer la très sainte communion !

Le concile nous a rappelé que les mains, le corps charnel du baptisé, que la chair est sainte, et donc que l’on pouvait, mais avec énormément de respect, communier dans la main !

Et le manque de diacres, de prêtres a obligé les pasteurs a donné, exceptionnellement, l’autorisation aux laïcs d’accomplir ce ministère sacramentel réservé aux prêtres ! Et la plupart le font avec toute leur foi, respect, adoration, émotion !

Mais il arrive, que devenant une habitude, on risque d’oublier !!! On apporte une custode sur l’autel, quand ce n’est pas une méchante boite à cirage ! Dès la communion on la reprend, sans la recevoir des mains du célébrant, sans lui dire pour qui c’est, pour quelle raison ! Et on met cette custode dans sa poche avec son paquet de cigarettes, son mouchoir de poche, … Puis on va causer, à l’un, à l’autre, faire ses courses, aller au wc, … quand ce n’est pas pour porter la communion plusieurs jours après ! On oublie la démarche liturgique que l’on est en train d’exercer exceptionnellement à la place d’un ministre ordonné pour, par l’évêque ! Et on se conduit avec Dieu d’une manière qu’on ne se permettrait pas de vivre avec le moindre notable de la cité !

De plus il est à savoir que cette autorisation, la première fois, doit toujours être demandée, expliquée et reçue ! Et quelle doit toujours être renouvelée chaque année et à chaque changement de curé responsable de la paroisse ! Et si l’on porte l’eucharistie dans un autre quartier ou village de la paroisse, les laïcs de ce quartier ou village chargés de la visite des malades, doivent être mis au courant ! Il est arrivé que ceux-ci, proposant le passage du prêtre, ont eu comme réponse : nous avons notre prêtre !!! Etais-ce un laïc autorisé ou le membre d’une secte, je l’ignore encore !!!

Merci aux laïcs dévoués qui accomplissent ce service ! Mais attention aux déviations possibles !!!

écrit par René Fromont

JEUDI 17 MAI 2018 Bonjour!

Quelle merveilleuse soirée hier ! Je parle de celle vécue sur KTO ! D’abord à Notre dame de Paris pour vivre en communion la 10ème veillée de prière pour la VIE, avec les évêques de Paris et sa région et le peuple remplissant la cathédrale ! Véritable Pentecôte au cours de laquelle tant de témoignages ont été donnés ! Puis, après, à l’occasion du pèlerinage militaire à lourdes qui s’ouvre demain, un documentaire sur l’histoire, la vie, la formation, le courage des aumôniers militaires ! Le bonheur de rencontrer des prêtres qui vivent authentiquement leur sacerdoce avec une grand foi, une joie profonde !

Que je suis triste pour les gens qui n’ont pas le bonheur de pouvoir regarder KTO, soit sur leur télé, soit sur leur ordinateur ! Chance aussi d’une chaine qui livre trois fois ses émissions à des jours et heures différentes, ce qui donne à tous de pouvoir s’instruire !

Aujourd’hui ayons une pensée spéciale pour nos frères humains de confession musulmane et qui débutent leur mois de ramadan ! Ils ont du courage car les jours d’été sans manger sont longs et les nuits très courtes !!!! Et ils ne craignent pas de manifester publiquement leur Foi, sans respect humain ! Ils sont des chercheurs de Dieu, du Dieu unique et Tout puissant, Créateur, devant lequel ils ont l’humilité de se savoir tout petits ! Certains arrivent à un niveau élevé de vie mystique ! Ils ont aussi une vénération pour Marie ! En notre ancêtre dans la Foi, Abraham, nous sommes frères !

Mais combien je suis triste de l’épouvantable image qu’ils se font, pour un certain nombre, de Dieu ! Tels les événements vécus ces temps-ci nous le montre !

Chrétiens nous avons la chance, le bonheur, d’avoir fait, par tous les témoins de l’Evangile, la rencontre de Jésus-Christ ! La rencontre de cet homme-Dieu, de Dieu lui-même, venu nous révéler le vrai visage du Créateur, un Dieu Amour, un Dieu qui veut la Vie, la liberté, la réussite spirituelle de l’humanité ! Un Dieu qui veut une communauté de frères à son image et à sa ressemblance ! Oh, prions intensément pour que le monde de l’Islam fasse la rencontre vraie de Jésus, ce qui ne peut être qu’un don de la grâce divine par l’intercession de Marie et du respect de leurs frères chrétiens à leur égard ! Prions avec courage, foi, espérance, lucidité !

écrit par René Fromont

MERCREDI 16 MAI 2018 Bonjour!

Fête du Bienheureux Vladimir Ghika, prince roumain, prêtre, martyr qui a vécu de 1873 à 1954 et fut un grand serviteur de l’UNITE des Chrétiens !

Nous pouvons le prier aux intentions de tous nos frères roumains, catholiques ou orthodoxes, que nous connaissons ! Je pense à mon docteur et à sa famille, M Robert Barak qui a succédé au docteur Michel Sochala !

Les mercredis et vendredis, il visite à domicile. Et c’est bien précieux pour moi qui ne sait plus marcher et n’ai plus d’auto !

Ne négligeons pas ces quelques derniers jours du temps pascal ! Je me souviens des commandements de l’église du temps de mon enfance dont l’un disait : « Tu te confesseras au moins une fois l’an, au temps pascal spécialement »

Si nous n’avons pas encore accompli ce devoir de catholique baptisé, c’est peut-être le moment d’y penser ! Si l’église est fermée ou si le confessionnal est vide ou disparu, renseignez-vous sur l’adresse de vos prêtres, disponibles pour vous recevoir à tout instant ! S’ils n’entendent pas la sonnette, frappez à la porte ou à la fenêtre ! Quant à nous, à Ham, nous sommes au 6 boulevard de la république !

Et le sacrement de la réconciliation peut être donné n’importe où, au cours d’une conversation discrète dans la rue, n’importe où, et ne prend pas tellement de temps ! N’ayons donc pas peur de déranger ! Mais je suis sûr qu’après une bonne et vraie confession vous vous sentirez mieux ! Essayez ! Rappelez-vous également que la confession est le plus grand des secrets ! C’est au christ que vous parlez, le prêtre ne portera aucun jugement sur vous ! Lui-même est tenu à se confesser régulièrement ! Il est là comme témoin de la Miséricorde infinie de Dieu !

écrit par René Fromont

MARDI 15 MAI 2018 Bonjour!

La Pentecôte approche, jour anniversaire de la naissance de l’Eglise missionnaire sous le souffle puissant et le feu d’Amour de l’Esprit Saint !

Fête de notre Confirmation ! Pour moi, c’était dans l’église de Denain Sacré Cœur ! Combien je regrette que ce sacrement soit donné si éloigné du Baptême, en église latine ! Pourquoi retarder l’action de l’Esprit Saint dans les âmes ! On donne plus d’importance à notre participation qu’à son action divine !

Par contre je trouve que la profession de foi est faite trop tôt ! D’autant plus qu’elle est déjà faite chaque dimanche au Credo, avec tous ! Mais la grande profession de Foi qui est le renouvellement conscient de celle de notre baptême reçu bébé ne devrait se faire qu’à 18 ans ! Ça engagerait vraiment ce nouvel adulte et en vérité !

A 12 ans l’enfant est obligé, même s’il ne croit en rien, à faire des gestes par obéissance à ses parents qui veulent que leur enfant soit comme tout le monde et tiennent absolument à cette occasion de rassembler la famille pour un gueuleton qui se termine d’une façon de moins en moins chrétienne ! Et détruit le peu de foi de l’enfant face au contre-témoignage des adultes !

La toute première communion, discrète en famille, mais plus vraie dans l’âme de l’enfant devrait se faire dès qu’il est prêt, beaucoup plus tôt !

Mais quand je vois le nombre de jeunes dont la foi et les habitudes chrétiennes ont été brisées suite au cirque que fut leur soi-disant communion solennelle… Ma conviction grandit à ce que je viens d’écrire !

écrit par René Fromont

LUNDI 14 MAI 2018 Bonjour!

Saint Matthias! C’est l’Esprit Saint qui désigne, à travers le tirage au sort mais il faut être témoin de Jésus de son Baptême à sa résurrection! Il est l’un des deux proposés aux apôtres par la communauté des disciples!

Ce qui laisse entendre que, vu le problème des vocations, les fidèles laïcs ont leur rôle à jouer dans la résolution de la question!

Les proposés à l’Evêque doivent répondre librement à la suggestion de leurs frères chrétiens qui les jugent capables! Et cette capacité consiste essentiellement de leur union au Christ connu et aimé dans l’essentiel de son évangile!

Un appel doit être fait à l’esprit Saint pour aider au discernement de l’Evêque et à la décision d’ordination! Mais deux choses ont été absolument nécessaire : un manque causé par la désertion de judas ; et la place de la communauté chrétienne qui propose à l’évêque deux candidats!

Ça fait réfléchir nos paroisses, nos associations pieuses ou missionnaires, nos communautés! Saint Pierre n’attend pas l’arrivée d’un candidat inspiré mystérieusement et sentimentalement de l’intérieur de son propre coeur!

Il y a un besoin urgent, il faut y remédier, la communauté doit en prendre conscience, se sentir responsable « lequel d’entre nous pourrait être présenté à l’évêque, » « si on lui en parlait? il en est capable! mais il n’y a jamais songé ou ne s’en est pas senti capable! » Interrogeons nos jeunes, nos célibataires, nos veufs? Pourquoi pas!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 13 MAI 2018 Bonjour!

101ème anniversaire de la première apparition de la Vierge Marie à Fatima! Nous devons être attentifs aux appels du Ciel au cours de l’histoire! Nous ne sommes pas obligés d’y croire et ce n’est pas à cause d’eux que nous croyons! Mais ce serait une imprudence, un signe d’orgueil, un manque de confiance à ceux qui en ont été témoins, qui ont étudié sérieusement les phénomènes! L’Eglise reconnait ou ne reconnait pas l’authenticité du dire des voyants, mais ne fait pas des apparitions un dogme de foi! les faits s’imposent d’eux-mêmes, surtout si rien n’est contraire à la foi! Mais au contraire y conduit!

Notre acte de Foi s’appuie uniquement sur l’autorité de Dieu qui ne peut ni se tromper ni nous tromper et à sa révélation qui nous est transmise par les saintes écritures et la tradition apostolique, la tradition de l’Eglise!

C’est à dire à tout ce que nous proclamons tous ensemble chaque dimanche dans le credo! Et dont nous vivons par l’accomplissement des vertus chrétiennes, l’obéissance aux commandements et à l’Evangile, la nourriture sacramentelle!!

Mais si le Christ est ressuscité et la Vierge Marie assumée en Dieu, s’ils sont toujours vivants et présents à nos côtés, s’ils nous aiment véritablement, il n’est pas anormal qu’ils ne cessent d’intervenir dans notre histoire, individuelle, personnelle, régionale, nationale, mondiale, par une multitude de grâces, de rencontres, de secours, de rappels, adaptés à notre faiblesse, notre pauvreté, notre misère!

Dieu est Amour et l’Amour peut tout! Mais demeurons toujours sages, prudents, sans exaltations hystériques devant ce qui nous semble étrange et nouveau! Laissons-nous conduire par l’Esprit Saint et la Mission que reçut l’Eglise!

Quant à Lourdes, et Fatima, courons-y avec confiance, ferveur, humilité, émerveillement! Dieu et le temps ont donné leurs preuves! Et le pèlerinage militaire en est une remarquable!

écrit par René Fromont

SAMEDI 12 MAI 2018 Bonjour!

Fête du Bienheureux Alvaro del Portillo, premier successeur de Saint Josemaria Escriba de Balaguer! C’est sans aucun doute grâce à Lui que, non seulement l’oeuvre de Josemaria ne disparut pas avec son fondateur, mais, au contraire, prit toute sa dimension, son extension, son développement! Il fut l’homme de la Foi, de la confiance, de la persévérance, au milieu de toute les incompréhensions, critiques, médisances, persécutions!

Qu’en ce dernier jour de l’Assemblée générale du Synode du Diocèse d’Amiens il tienne une place spéciale, probablement inconnue de la majorité de ses membres, mais réelle et efficace!

Et je souhaite une bonne fête à son successeur actuel, et à tout le laïcat de l’oeuvre! Et que les prêtres nombreux, nés de cette oeuvre, soient sensibles aux difficultés actuelles de la pastorale de leurs confrères diocésains et soucieux des vocations pour les ministères ordinaires!

Nous avons hâtes du retour des membres de l’assemblée pour avoir quelques échos! Mais il nous faut beaucoup prier maintenant pour notre Evêque et ses vicaires car d’ici le 25 septembre ce sont eux qui vont avoir le plus grand, délicat, responsable, travail!

Viens Esprit Saint!

écrit par René Fromont

VENDREDI 11 MAI 2018 Bonjour!

En pénétrant au ciel à la droite de son Père, Jésus, de par son sacrifice de sa mort et de sa résurrection nous donne de pouvoir le suivre dans l’éternité!

Il nous rappelle, que notre existence sur cette terre, fruit de l’amour du Père est un temps d’épreuve pour répondre à cet amour! Et si notre réponse est positive, cette existence est voulue pour le Ciel! La liberté de répondre Oui nous est donnée pour atteindre cette vision béatifique appelée le Paradis!

La vierge Marie, lors des apparitions de Fatima, en 1917, au Portugal, a rappelé avec une profonde tristesse que malheureusement l’orgueil conduisait un certain nombre de personnes, créées libres, à choisir l’enfer! et elle a insisté pour prouver que l’enfer existe! les voyants en ont reçu une vision qui les a remplis de terreur! et Notre Dame d’insister pour que l’on fasse beaucoup de sacrifices et de prières pour la conversion des pécheurs!

Satan, le serpent de la Genèse, fait tout ce qu’il peut pour faire oublier l’existence de l’enfer! Il fait l’impossible pour faire croire que le péché mortel n’existe pas! Il s’acharne d’étouffer les vocations sacerdotales pour que les gens ne trouvent plus de confesseurs pour obtenir le pardon de leurs péchés par l’absolution! Et il met dans la tête des prêtres que les permanences au confessionnal ne sont pas une priorité! Satan existe et il est le menteur!

Jésus est venu pour nous sauver! En étant la lumière, la Vérité, l’Amour, la Miséricorde! Les malades que nous sommes n’ont pas besoin uniquement du médecin et du pharmacien! nous avons d’abord besoin du ministère du prêtre! C’est ce qu’a admirablement compris un docteur qui exerçait depuis des années, qui a tout quitté pour devenir prêtre! Le pape François vient d’en faire l’Archevêque de Paris! Le médecin sait que ses clients finiront toujours par mourir tandis que le prêtre sait que son absolution, et aussi le sacrement des malades ouvrent à la vie éternelle!

Que l’assemblée synodale n’aie pas peur de se souvenir et de rappeler ces vérités essentielles! Prions, mes frères, l’esprit saint! nous sommes faits pour le Ciel!


PS : On m’a demandé de rappeler les commandements de Dieu. Les voici :
    FORMULE BIBLIQUE :
  • Exode 20, 2-17
  • Deutéronome 5, 6- 21
    FORMULE CATECHETIQUE :
  • Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement!
  • Son saint Nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment!
  • Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement!
  • Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement!
  • Meurtre et scandale éviteras, haine et colère pareillement!
  • La pureté observeras en tes actes soigneusement!
  • Le bien d’autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement!
  • La médisance banniras, et le mensonge également!
  • En pensées, désirs, veilleras à rester pur entièrement!
  • Bien d’autrui ne convoiteras pour l’avoir malhonnêtement!
LA LOI NOUVELLE: Tout l’Evangile et le nouveau testament! VOIR LES DETAILS dans le CATECHISME DE l’EGLISE CATHOLIQUE Edition définitive avec guide de lecture aux éditions Cerf/ centurion / Fleurus /Mame

écrit par René Fromont

JEUDI 10 MAI 2018 Bonjour!

ASCENSION du Seigneur Jésus! Bonne fête à Tous! Fête de l’Espérance! Fête de l’Universalité du Salut! Jésus disparait dans l’invisibilité! La nuée de l’obscurité de la Foi le cache pour le rendre présent à tous!

Jusqu’ici les disciples d’Israël pouvaient le considérer comme étant le Messie annoncé et promis à leur peuple, peuple de Dieu ; les premières régions christianisées d’où partirent les missionnaires pouvaient se croire propriétaires du Christ, « catholiques et français toujours » chantait-on dans mon enfance ; les membres des diverses associations pieuses, des mouvements spécialisés d’action catholique, des diverses communautés religieuses ou du laïcat, etc. pouvaient se croire les propriétaires du Sauveur! Le Jésus des jocistes, du MRJC, de l’ACO, ACI, MCR, Le Christ des charismatiques, etc.

Non! Jésus est bien le Sauveur de l’Univers! C’est à l’Univers qu’il envoie, deux par deux, ses disciples, ses apôtres! Il est Celui qui appartient à toute l’Humanité, dans la Foi, pour l’entrainer jusqu’au Père! Il est humanité rassemblée en Lui! Il est Humanité conduite en Lui et par Lui, au Père!

Au Père qui nous donne de pouvoir être Frère et, à la suite du grand frère entrer auprès du Père! La nuée devient soleil, lumière! Lumière de la Foi! joie de l’espérance! Puissance de l’amour!

écrit par René Fromont

MERCREDI 9 MAI 2018 Bonjour!

Comme chaque mois avec sainte Elisabeth de la trinité! veille de l’ascension! Mais j’ai très peur qu’avec ce beau temps et le pont, il y ait une descente des paroissiens à la mer! Tant mieux s’ils remplissent les églises des plages! Enfin on verra demain!

Dans notre diocèse d’Amiens, les 10, 11, 12 vont être très graves pour l’avenir : sera réunie l’assemblée synodale! Prions intensément l’Esprit Saint pour toutes les personnes constituant cette assemblée!

Que la Vierge du sourire de notre cathédrale accompagne ces convoqués! Que privés des joies de la plage, elle les accompagne face à l’infini de l’Espérance, lumière éblouissante de l’infini de l’Amour divin!

Que les saints anges, trop souvent oubliés ou ignorés soient également présents pour conduire le Diocèse véritablement où Dieu le veut!

Que saint Padre Pio que j’invoque chaque matin, lui demandant d’intercéder pour la sainteté de notre évêque, de ses vicaires, de ses prêtres, de ses diacres et du peuple chrétien, soit également fortement présent! Prions mes frères!

écrit par René Fromont

MARDI 8 MAI 2018 Bonjour!

Le soleil déjà s’efforce de traverser mes volets tandis que mon ordinateur me transmet multitudes d’images, photos, poèmes, qui à travers la tendresse des personnes, de la nature, du monde animal, de toute la création nous révèlent la tendresse de Dieu!

Cette tendresse de Dieu que tant de gens, se laissant aller sous le souffle railleur de Satan, ont accepté de cacher, trahir, en la remplissant par le culte de l’orgueil humain, de la race, de l’argents, du pouvoir, de la sensualité, etc.

Aujourd’hui nous fêtons l’anniversaire de la victoire de la sagesse sur ces forces obscures qui tentèrent de détruire l’humanité! C’est toujours la puissance de la tendresse divine qui l’emporte!

Et en ce 8 mai nous savons aussi qu’une maman, la plus belle de toutes, priée en de nombreux endroits du monde sous le titre de chemin qui conduit à Jésus, par des mots difficiles à trouver, pour ne pas la confondre avec le CHRIST unique MEDIATEUR, et cependant tellement puissante auprès de son coeur. Une maman était là qui dès l’origine écrase la tête du serpent!

Beaucoup ont oublié le rôle de la tendresse divine dans l’histoire des hommes! Chaque génération naît païenne et a besoin d’être évangélisée!

Comme le rappelait hier l’évêque de Tournai, prions pour les vocations! Dieu appellera toujours! Mais si nous désirons des prêtres non pas pour être des aumôniers des catholiques, mais de vrais missionnaires engagés dans toutes les périphéries du monde!

écrit par René Fromont

LUNDI 7 MAI 2018 Bonjour!

Bonne fête aux Gisèle!

Ciel bleu, soleil, chaleur, nombreux ponts et jours fériés! Je ne vois guère beaucoup de gens enfermés devant leur ordinateur!

A tous je souhaite du repos, de l’air, de la respiration mais c’est du temps libre aussi pour la prière, la méditation, la contemplation ; l’occasion de pèlerinages!

Notre dame de Moyenpont, Brebières, Liesse, Schoenstatt, Notre Dame de Grâces, de Bonsecours, du Saint Cordon, notre dame de Banneux, de Beauraing… ou plus loin encore!

Temps libre aussi pour rendre visite aux malades, aux vieillards, aux personnes seules… Temps libre pour bricoler, rattraper du temps perdu… Etre des semeurs de paix, de réconciliations, de sagesse…

Invoquons l’Esprit Saint qu’il nous aide à voir et à faire, ce que Jésus attend de nous pour la Gloire du Père!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 6 MAI 2018 Bonjour!

Très Sainte Trinité, Gloire à Toi! Merci Dieu Tout Puissant, Dieu Amour infini! Je crois en Toi et je t’adore! créateur, Lumière, Vérité, Amour, Sauveur, Rédempteur, Sanctificateur, source et but de tout bonheur infini! source de science, de Sagesse, d’amour, de sainteté!

Dans les années 1850, l’orgueil, le plus grand piège de Satan, entraina certains à prétendre nier ton existence et que l’intelligence humaine, la science expliquerait tout et apporterait le bonheur! Les pauvres, les imbéciles! Ils ignoraient que la science sans la sagesse n’est qu’un immense foutoire! ils croyaient tout savoir! mais les grands savants d’aujourd’hui, humbles et réalistes, savent bien que ces anciens, autour de leur premier phonographe à gigantesque cornet amplificateur, n’était qu’un jouet d’enfant face à tous les extraordinaires moyens de communication dont nous disposons aujourd’hui ; mieux encore, ils sont convaincus que toutes les richesses découvertes dans l’histoire récente et tout ce qui ne cesse d’être découvert chaque jour, ne font que deviner et prouver l’existence d’une intelligence extraordinaire, toute puissante, supérieure, qui a précédé et accompagne l’univers! ils sont également convaincus que l’utilisation des richesses créées ne peut apporter le bonheur que dans le respect d’une sagesse, une sagesse que nous ne possédons que si elle nous est donnée d’en haut! L’orgueil humain, le refus libre et volontaire de toute sagesse n’ont pu apporter au monde que maladies, crimes, guerres, désordres de toutes sortes!

Il a fallu un pape, tout simple, fraternel, sans prétentions, saint, comme notre pape François pour rappeler aux grands savants et techniciens le danger pour l’homme de ne pas respecter notre soeur la création! et aux pieds du rocher de lourdes ce n’est pas une riche savante qui mit tout en route, mais la fillette la plus pauvre de la ville, ne sachant ni lire ni écrire, depuis lors, aux pieds de cette grotte se déroule des faits que les savants ne peuvent expliquer, dont le plus grand est pour moi cette immense fraternité qui s’y déroule, ces foules de peuples, anciens ennemis, qui viennent s’embrasser et adorer, y compris les armées du monde entier chantant ensemble la gloire du créateur! Tout ça par une gamine dont le cadavre demeuré intact est vénéré, respecté dans un couvent de bonnes soeurs de Nevers, et qui a eu l’humilité de dire en y arrivant : « Oui, ça n’est que ça, Bernadette! »

Oui, cher frère, chers amis! un peu de conscience de notre petitesse humaine avant de nier que de toute éternité Quelqu’un, même trois quelqu’un en une seule communauté, nous AIME, NOUS A VOULU PAR AMOUR, POUR VIVRE A SON IMAGE ET A SA RESSEMBLANCE!

écrit par René Fromont

SAMEDI 5 MAI 2018 Bonjour!

Merci Seigneur pour la journée d’hier au cours de laquelle, indignes que nous sommes, nous avons été reçus comme des princes, d’abord à Thun Saint Martin au Sanctuaire l’Unité, par la Vierge Marie et ses dévoués serviteurs de l’accueil! Puis par la famille de Jean Claude mon dernier frère, son épouse, ses enfants, et toute leur parenté! Anne-Marie, aidée de Marie Claude, avec tout leur bon coeur et compétence nous ont offert un repas dont la saveur et l’originalité dépasse tout ce que nous aurions pu trouver dans les meilleurs restaurants ; et l’on savoure en plus et d’abord la joie qu’elles ont de recevoir! Merci!

Nous rendons grâces également au Seigneur qui nous a donné un temps merveilleux, un ciel bleu! Merci à Jacqueline et Madeleine, chauffeurs, qui m’ont donné la joie de revoir encore une fois, ma ville natale et baptismale!

Notre peine fut de deviner la souffrance de mon frère Jean Claude qui, depuis des années subit dialyse trois fois par semaine et chaque jour des soins pour le diabète! Mais avec quelle joie et courage il nous a reçu en ce jour où nous fêtions son 80ème anniversaire!

Nous avons admiré la rapidité des marchiennois pour réparer la toiture du clocher de leur église ravagé récemment par la tempête! Mais nous avons compati avec Jean-Claude troublé par la déchristianisation de la paroisse, du très petit nombre de pratiquants! Ce qui est vraiment contraire aux habitudes des villes et villages du nord! Mais j’ai le souvenir que Marchiennes a été travaillé depuis longue date par une bourgeoisie anti-religieuse d’une part, et une partie de la population mal instruite de la Foi mais qu’on a bourré de superstitions, d’histoires ridicules de sorcières et sorcelleries de toutes sortes! Combien je remercie Dieu du don de la Foi que lui seul peut donner! Et j’invite tous mes amis à prier pour que la vierge Marie, dont l’autel est si beau en l’église de Marchiennes, envoie, dans le laïcat de cette ville, des chrétiens authentiquement missionnaires et dynamiques, instruits de la véritable Foi et vivant de l’Evangile!

écrit par René Fromont

VENDREDI 4 MAI 2018 Bonjour!

Que sera cette nouvelle journée? Dieu seul le sait! Nous la confions à votre prière! Le beau temps nous est promis! Les routes assez calmes!

Nous avons l’intention de faire une pause à 59 Thun St Martin au sanctuaire de l’unité, là où durant la guerre 14-18 est tombé un jeune allemand, Joseph Englind, membre très pieux et généreux de l’oeuvre internationale du père Kentennich, les chapelles de notre dame de Schoenstatt pour la paix et l’unité!

Avec les soeurs de ce lieu je suis allé voici quelques années, en Allemagne, au lieu de fondation de cette oeuvre magnifique et en avance pour son temps!

C’est un lieu de prière facile à atteindre en ce mois de mai, mois de Marie! Déjà vous pouvez en avoir une idée en cliquant sur vidéos et écrivant : sanctuaire de l’unité à 59 Thun st Martin! Et, à la maison d’accueil, renseignez-vous sur toutes les chapelles à travers le monde entier! Il ne vous reste plus qu’à prendre l’avion pour un tour du monde marial!

Ensuite notre parcours se poursuivra sur les lieux des premières amours de mes parents et des premières années de ma vie, dans les souvenirs d’une très vielle abbaye, où j’étais très loin d’imaginer être prêtre un jour! Mais où j’ai reçu la grande grâce primordiale du Baptême! A cause de la tombe de maman, je n’ai pu y vivre que six ans!

Denain sacré coeur l’emportera pour moi jusqu’à 25 ans, date à laquelle l’évêque d’Amiens m’ordonnera prêtre pour le service dans son diocèse!

Que tout soit pour la Gloire de Dieu!

écrit par René Fromont

JEUDI 3 MAI 2018 Bonjour!

Ce matin, il y en a qui se réveillent encore une fois grands-parents! Félicitations à nos amis Guy et Mylène! D’autres hélas, sont momentanément, dans une douleur profonde! Tous sont en marche en ce mois de mai vers une maman que tous les voyants du monde ont trouvée si belle, tous l’ont affirmé, car elle reflétait la beauté inouïe, infinie de la très sainte trinité, créateur de toute beauté et qui vient habiter en nos coeurs au jour de notre baptême!

En ce 3 mai, nous fêtons les apôtres saint Philippe et st Jacques le mineur! Là aussi nous avons plusieurs Philippe pour qui prier! Philippe voudrait dire ami des chevaux! On comprend que certains courent toujours et n’ont jamais le temps, enfin qu’ils disent!

Jésus a choisi de nombreux apôtres! On les réduit à 12. Ils sont partis, envoyés par le Christ, sous le souffle de l’Esprit Saint, dans toutes les directions du monde, sans les moyens de locomotion d’aujourd’hui, sans les moyens de communications actuels, sans les possibilités actuelles de se rencontrer fréquemment pour vérifier la fidélité de la transmission, sans possibilité de penser la pastorale! Or voici que, à la suite de leur enseignement, les siècles qui suivront pourront à Nicée, écrire le même Credo, la même Foi!

C’est là pour moi, un véritable miracle! Un motif supplémentaire de Foi à ce qu’ils nous ont transmis de Jésus! Et ce miracle se poursuit à travers les siècles, les différentes langues, cultures, et malgré les divisions au cours de l’histoire sur des motifs tout à fait secondaires et sans importance primordiale!

C’est chaque jour qu’une source d’informations telle que KTO nous font la surprise de découvertes : telle hier soir, au Luxembourg si proche, la dévotion mariale de cette région en particulier aux jours festifs qu’ils appellent l’Octave et que j’ignorais totalement!

écrit par René Fromont

MERCREDI 2 MAI 2018 Bonjour!

C’est saint Athanase qui est fêté ce matin! Un saint des premiers siècles de l’église, diacre lors du concile de Nicée puis Evêque. Le dimanche nous proclamons le symbole de Nicée! Nous professons notre foi en l’unique personne divine de Jésus, fils du Père, Verbe éternel du père mais étant vraiment et pleinement de nature divine s’est incarné dans une authentique nature humaine, mis à part le péché! Toute sa vie, à travers une foule de persécutions, Athanase s’est acharné à proclamer et à défendre cette divinité de Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme et c’est sur cette divinité du christ qu’insista Athanase!

Hier soir sur KTO, nous avons eu la joie d’écouter le cardinal Barbarin, puis un père dominicain. Je vous conseille de les réécouter tout en renouvelant leur foi et adhésion à ce concile de Nicée, ils ont plutôt rappelé l’authenticité de la nature humaine de Jésus que nous oublions trop facilement! Combien de fois face aux actions, gestes de Jésus nous disons pour nous excuser des défaillances de notre vie chrétienne : « ah oui, mais lui il était Dieu!!! »

Le cardinal après avoir cité des témoignages de l’abbé Pierre, de Jean Paul II, de Benoit XVI dans lesquels ils exprimaient tout ce qu’ils devaient au papa de leur enfance, le cardinal d’exprimer sa conviction que dans beaucoup de paroles et gestes de Jésus à propos de Dieu Père, Jésus laissait remonter en lui dans son humanité des souvenirs d’enfance venant de saint Joseph son père nourricier! Et que, par le fait, joseph dont on parle si peu dans l’évangile, n’était pas si silencieux qu’on ne le dit! jésus adulte, par ses comportements laisse entrevoir ce qu’il a reçu de Joseph au cours de son enfance et vie cachée!

Quant au dominicain, réfléchissant sur l’hésitation de Joseph de savoir s’il devait oui ou non répudier Marie, après avoir donné d’autres exemples bibliques et dans l’évangile, comment Dieu lui avait donné certitude que Marie était bien l’épouse faite pour lui Joseph! Chaque mardi soir, écoutons volontiers les conférences sur KTO.

écrit par René Fromont

MARDI 1er MAI 2018 Bonjour!

Mois de MAI, MOIS de MARIE!

Que dans chaque maison, chaque famille, un petit autel soit élevé en l’honneur de la Vierge Marie, devant lequel chaque jour s’élève la prière et les louanges de toute la maisonnée! Que les sanctuaires mariaux de nos villages soient nettoyés, fleuris, vénérés! La grotte de Buverchy, l’oratoire des vignes à Monchy, etc. Prions pour la paix, la conversion des peuples, le salut des âmes!

En ce premier jour prions spécialement pour nos papas et pour tous les travailleurs! Confions nos familles à saint Joseph, travailleur, époux de la vierge Marie, père nourricier de Jésus! Prions le pour tous les migrants, lui qui fut un grand migrant dès sa marche vers Bethleem et sa fuite en Egypte! Prions-le pour que grandisse, et d’abord revienne, dans le monde le respect de la pureté et de la chasteté, en ces jours où nous pleurons le drame de la petite de Wambrechies!

Le monde a perdu le sens et le respect de ces deux vertus de pureté et de chasteté! Les chrétiens semblent avoir oublié dans leur catéchèse les 6èmes et 9èmes commandements de Dieu dans l’éducation, l’habillement, les loisirs, les films, images, examens de conscience avant la confession!

Si dans le passé janséniste, on a souvent exagéré dans le sens inverse et créé bien des troubles et maladies psychologiques, on est tombé à notre époque dans l’excès inverse! Et il est toujours à rappeler que toute faute CONSCIENTE, LIBRE, VOLONTAIRE, contre la pureté et la chasteté est un péché grave, appelé MORTEL, car il est de ceux qui entraine le plus facilement la mort de la vie spirituelle, si l’on ne réagit pas de suite! Et combien de meurtres, de crimes, de détresses dans le monde à cause de ce laisser-aller!

Et, il nous est rappeler que nous devons éviter de nous approcher de la sainte communion si nous n’avons pu, après une telle faute le regretter avec le désir de nous en confesser le plus tôt possible! Il s’agit du péché que Jésus pardonne le plus facilement et fréquemment! Mais il ne faut jamais tarder de le faire car il est une violation du sacrement de l’Amour!

écrit par René Fromont

LUNDI 30 AVRIL 2018 Bonjour!

Les photos du baptême de Justine me sont arrivées en sms sur mon téléphone, mais ne veulent pas jaillir de mon ordinateur! Le gâteau était appétissant mais encore immangeable par électronique. Ça fait plaisir de se sentir et se savoir en présence par ces moyens! Mais la prière nous unit encore plus et véritablement, d’autant plus que par le baptême nous devenons un seul corps dans le Christ!

Ce matin, nous fêtons le pape saint Pie V. Civilement il se nommait Antoine, prénom porté par de grands personnages, enfant rencontré par deux dominicains, il accepta de les suivre ne se doutant pas jusqu’où ça le mènerait!

L’Eglise était alors dans un triste état, bien pire qu’aujourd’hui : les moeurs des chrétiens n’étaient pas brillantes ; le concile de Trente venait de redresser le chemin! Pie V s’acharna à réaliser l’application des décrets et fut rédigé le missel Romain pour une célébration digne de l’Eucharistie ; Et aussi l’obligation du bréviaire pour la vie de prière des prêtres et de tous les volontaires!

Et ce fut très vite un redépart, un renouveau mais c’est toujours à recommencer avec chaque génération ; car toute génération vient au monde avec le péché originel : elle est plus riche que la précédente si celle-ci a bien fait la transmission mais les tentations demeurent les mêmes ; encore plus grandes mêmes si le développement des découvertes, progrès techniques, sciences, n’ont fait qu’augmenter l’orgueil de l’humanité face à son créateur!

Dans les années 68, beaucoup ont voulu se libérer de sages lois décidées par St Pie V, d’autres ont voulu exagérer celles de pie X. Vatican II nous a donné d’avoir de nouveau de saints papes donnés par l’Esprit Saint au monde de notre temps! Pierre est toujours là jusqu’à la fin des siècles! Il est toujours là à l’heure qu’il faut, à l’heure où l’on est. Et aujourd’hui c’est François qu’il nous faut aimer et écouter!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 29 AVRIL 2018 Bonjour!



Grande Joie car le dimanche, Laudes nous rappelle que toute créature nous parle merveilleusement de Dieu, bénisse le Seigneur!

Et aujourd’hui je me réjouis particulièrement parce qu’à Nîmes, un arrière petit neveu va être baptisé, un petit fils de cette chère Christine! Dieu, père, Fils, Esprit Saint va venir habiter l’âme de ce petit pour l’élever à la dignité d’enfant de Dieu, de membre du Corps mystique du Christ, membre de l’Eglise, participant au sacerdoce de notre Sauveur et Divin Maitre!

Rendons grâces et prions pour que ses parents, sa famille l’aide à vivre et à grandir dans cette vocation chrétienne!

Nos familles en ces temps sont fort dispersées géographiquement! Jadis, le regroupement dans une même région permettait qu’une fête de famille devenait l’occasion d’une fête de tout le village! Les éloignements d’aujourd’hui ne font qu’augmenter la présence spirituelle, l’affection, la prière,! Et elle donne aussi la puissance d’une prise de conscience de l’universalité de notre Foi, de la vie chrétienne! nous sommes tous des migrants! Notre Foi ne connait pas de frontières! Jésus ressuscité remplit l’Univers! l’esprit de Pentecôte parle toutes les langues!

A Banneux, Marie a proclamé « cette source (symbole du coeur du Christ) est réservée pour toutes les nations » Et à Lourdes, ainsi qu’au Vatican, il n’est pas une seule personne qui ne soit accueillie en frère, en soeur! Au pied du rocher de Massabielle défile le monde entier! Marie est la maman de tous! Au terme du baptême, la coutume est de consacrer à cette maman universelle!

écrit par René Fromont

SAMEDI 28 AVRIL 2018 Bonjour!

Ce matin je vous invite fortement à lire sur Evangile au quotidien que je viens de vous transmettre la vie de St Louis Marie Grignon de Monfort, exemple de vie missionnaire pour notre temps!

écrit par René Fromont

Extrait de L’EVANGILE AU QUOTIDIEN
« Seigneur, vers qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68


évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 14,7-14.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »
Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père”?
Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres oeuvres.
Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des oeuvres elles-mêmes.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les oeuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père. »
et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

VENDREDI 27 AVRIL 2018 Bonjour!

Hier soir, tard, j’étais déjà déshabillé, prêt à me coucher, j’ai trouvé à terre à l’entrée de ma pièce, un bébé chauve-souris, avançant péniblement, prisonnier de ses ailes allongées sur le sol!

Venait-il de la salle du chauffage dont la correspondance avec ma chambre demeure ouverte tant que la dame de l’ADMR fait le ménage du jeudi? Je ne sais…

Je l’ai ramassée pour la renvoyer dans cette cave dont le soupirail demeure entrebâillé! Qu’est-elle devenue, a-t-elle retrouvé sa mère, son nid, de la nourriture? Je le souhaite pour cette petite mignonne innocente!

Mais durant que je la transportais pour essayer de la sauver, elle se débattait dans ma main, me picotant tant qu’elle pouvait!

Et oui! c’est bien ainsi que nous faisons quand le Seigneur Jésus nous rattrape lorsque nous sommes dans une mauvaise situation spirituelle! nous résistons aux efforts à accomplir, nous refusons de nous laisser faire par celui qui nous aime et veut notre salut!

Pardon Seigneur, nous avons du mal à accepter les épreuves que tu permets pour notre bien! Nous avons de la résistance à unir nos douleurs à celles de ton sacrifice! Nous sommes tellement devenus des occidentaux, gavés, jouisseurs, des enfants gâtés! pardon Jésus! Pardon!

écrit par René Fromont

JEUDI 26 AVRIL 2018 Bonjour!

Ce matin, nous célébrons saint Valery et

st Riquier (abbés), st Domice (ermite) et les saints abbés et moines du diocèse d’Amiens! Occasion de prier pour tous les consacrés et consacrées, vivant actuellement dans la Somme! Et pour qu’il y ait des vocations de religieux et de religieuses!

Dans combien de paroisses existaient encore, il y a peu de temps des soeurs, de st Vincent de Paul, de la sainte famille, etc.! Elles ont marqué! On en parle encore, même de celles qui tenaient une école avant 1950. Et elles nous manquent maintenant, surtout pour l’apostolat eucharistique, l’aide précieux qu’elles apportaient à l’entretien des linges d’églises et vêtements liturgiques, la catéchèse, la visite des malades, des anciens, etc. et leur puissance de prière!

Leur présence était source de vocations, de par leur témoignage de vie, vocations masculines autant que féminines! La soeur Marie-Joseph, de st Vincent de Paul, à Denain Sacré Coeur a tenu une très grande place dans la naissance et l’éducation de ma vie sacerdotale ; et elle continue dans le paradis où je la rejoindrais bientôt!

En certains endroits, des mouvements, oeuvres, associations, communautés dites charismatiques, ont pris le relais! Et l’avenir de l’Eglise réserve encore bien des surprises! L’Esprit Saint agit puissamment jusqu’ à la fin des temps! L’Eglise est d’une jeunesse sans cesse renouvelée! Et que les personnes qui ont connu l’ancien, ne découragent jamais les bourgeons qui surgissent et surprennent, mais ne cessent de chanter le Magnificat!

Dieu n’est pas uniquement celui qui était et qui est mais surtout celui qui vient! et Jésus, Celui dont nous attendons le retour, la venue!

écrit par René Fromont

MERCREDI 25 AVRIL 2018 Bonjour!



Saint Marc, évangéliste! Compagnon de saint Pierre et de Saint Paul! Il nous a transmis, dans une grande fidélité et très simplement, tout ce que ces grands témoins lui avaient dit de Jésus! Il est simple, bref, direct! Et c’est pourquoi nous l’aimons bien! il n’y va pas par trente-six chemins pour nous témoigner de sa foi!

Hier, avec le père Antoine Fernandez, nous avons vécu une courte mais très bonne matinée, sur les traces de mes 30 à 40 ans sous la vigilance de la Vierge Marie, vénérée à notre dame des vignes et à l’ermitage de Moyenpont!

On ne rendra jamais assez grâces et reconnaissances à cette maman que jésus nous a donné du haut de sa croix! Consacré à elle le soir de notre baptême, consécration renouvelée à la profession de foi, à la confirmation, ordination et à toutes les étapes de la vie! Pas une journée elle ne nous quitte, n’en déplaise à nos frères protestants, pour nous tenir ferme auprès de Jésus, notre unique Sauveur, par qui nous sommes aspirés dans la filiation divine grâce à l’Esprit Saint de Pentecôte!

Plus nous vieillissons plus notre langage devient pauvre pour exprimer, décrire les merveilles de l’au-delà et de sa présence réelle et transcendantale dans notre vie! L’obscurité de la foi ne cesse de grandir! Grandit notre espérance mais en dehors de tout sentiment, jouissance, vision! Nous souffrons de la sécheresse de notre coeur qui aime véritablement mais à la picarde!

Mais il nous est donné que bientôt ce sera la pleine vision, la béatitude de la vraie contemplation où tant de nos frères et soeurs, parents et amis, nous attendent et nous aident de leur intercession!

Viens seigneur Jésus, nous t’attendons!

écrit par René Fromont

MARDI 24 AVRIL 2018 Bonjour!



St Fidèle de Sigmaringen, Martyr qui a donné toute sa vie pour l’Unité des chrétiens et la fidélité à l’église de Pierre, Saint Pierre! J’ai de plus en plus de mal à supporter l’heure d’été! C’est la première année que j’en souffre et je comprends l’abbé Macke pour qui ce changement était très dur! J’ai du mal de n’entendre les oiseaux qu’après mon lever! Demain je n’aurai pas d’obligations et je ferai longue matinée!

Mais ce matin j’attends un confrère venu de loin avec lequel je vais faire un petit pèlerinage à Marie! Puis il y aura la réunion du comité Valentin Haüy et la messe à Hombleux! Et je tiens à, entre deux, prier lentement l’office du Bréviaire!

Alors je vous embrasse tous! Priez pour nous!

écrit par René Fromont

LUNDI 23 AVRIL 2018 Bonjour!



Saint Georges! Vénéré en Grèce, Russie, Angleterre mais aussi patron des SCOUTS! Bonne fête aux scouts de nos secteurs!

Saint Georges, originaire de ces régions où St Pierre est en train d’annoncer Jésus dans nos premières lectures de la messe de ce temps, St Georges, militaire, s’est débarrassé de toutes les richesses qui l’encombraient pour se mettre totalement au service du Christ, de la vérité, de la justice, de l’amour! La tradition lui a donné la même puissance contre le démon qu’à St Michel Archange!

Durant ce temps de vacances, n’hésitez pas de prendre le temps de retrouver sur You Tube de beaux films, tels celui de Bernadette et aussi le très beau documentaire de KTO sur le renouveau de Lourdes! Et si vous voyagez, ne passez pas à côté de l’un des lieux de pèlerinage sans vous y arrêter et prier!

Notre pays a été gâté par Marie et ses nombreuses apparitions et présence : Valenciennes, les trois épis, la Salette, le Laus, Lourdes, Pellevoisin, Pontmain, l’ile Bouchard, la rue du bac, Liesse, Albert, etc. et en Belgique, Bonsecours, Banneux, Beauraing! Mais que notre démarche ne soit pas seulement une démarche de curiosité! Qu’elle soit une supplication : « Marie, aide-moi à me laisser conduire par Jésus et l’Esprit saint! »

Vous pouvez aussi rencontrer Bernadette au couvent de Nevers, et les parents de Thérèse de Lisieux à Alençon! Et peut-être passer des minutes précieuses d’adoration au Sacré coeur de Montmartre ou à Issoudun.

Jésus vous attend aussi, chaque vendredi de 16 h 45 à 17 h 45 dans notre petite chapelle, et dans la messe quotidienne de 18 h!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 22 AVRIL 2018 Bonjour!

Evangile du Bon Pasteur! Journée pour les VOCATIONS!

Vocations ne veut pas dire caprice personnel, ni goût pour une tâche, ni orgueil de n’en faire qu’à sa tête, ni mysticisme maladif, ni grenouille de bénitier, etc. encore moins eunuque, inconscient!

Vocation? on y trouve le mot vocal, vocabulaire, voix, parole! C’est une réponse à une voix, une parole, un appel! Une réponse consciente, libre, raisonnée, volontaire! Une réponse à une voix intérieure, douce ou puissante, discrète ou claire mais qui se concrétise vers un service d’église! Cet appel intérieur a donc besoin d’être révélé par celui qui l’entend, révélé à l’église! Pour être vérifié, reconnu, authentifié. Et sa réponse, aidée, éduquée, précisée, conduite à son terme, à sa réalisation!

La communauté chrétienne en est le sein maternel! Le séminaire l’éducateur! L’Evêque, l’appelant définitif et le consécrateur! Chaque communauté est donc responsable de devenir terrain d’éclosions de vocations! On est en admiration en relisant l’histoire du diocèse, de constater qu’à telle époque, soudainement une paroisse a donné cinq, six prêtres à l’église : mais en même temps de constater que les prêtres desservant avaient une renommée de prêtres authentiques et saints, et la paroisse fervente, priante, apostolique, eucharistique!

Le Seigneur appelle toujours! Mais l’équipe responsable de la communauté et celle-ci peuvent faire avorter ces appels! Notre Evêque ne peut nous donner un prêtre que si d’abord nous lui en avons donné!

Les vocations dépendent de notre prière pour mais en même temps de l’authenticité de notre vie chrétienne!

écrit par René Fromont

SAMEDI 21 AVRIL 2018 Bonjour!

En ce jour,

saint Anselme. Il ne s’agit pas de l’ancienne famille Anselme de Ham mais de celui qui fut abbé du Bec Hellouin et Archevêque de Cantorbéry! Comme c’est curieux : quand un prêtre arrive dans une paroisse, on s’empresse de lui citer quelques noms, qui reviendront souvent mais combien de noms sont oubliés qui auraient dû être signalés en premier et qui sont les plus proches du coeur de Jésus : les petits, les blessés de la vie, les malades, les pauvres, les handicapés, les vieillards, les engagés du monde ouvrier, travailleurs agricoles, militants dans tous les services humanitaires, sociaux, syndicaux, etc.

Certes le curé nommé et envoyé en mission a besoin d’être accueilli et en relation avec la communauté de chrétiens qui sont appelés à être ses coopérateurs, de les connaitre et qu’ils le connaissent! Mais l’attention de tous se doit d’être tournée vers la périphérie comme dit notre pape François! Pour que la périphérie se prenne en main, soit responsable et participante, et participante aux premiers rangs!

Comme le signale Jésus dans l’Evangile, la pauvre veuve qui donne, le donne en cachette, et plus qu’elle ne peut donner, elle donne ce dont elle a besoin pour vivre!

Le riche, fait de belles promesses, devant tous, de prochaine générosité mais laisse croire ensuite d’être atteint de la maladie d’Alzheimer! Et le pauvre Jésus se retrouve au bord du précipice, traité de révolutionnaire corrompu! Il disparaitra mystérieusement hors des cris de la foule, sain et sauf,! Tandis que le mauvais riche possédé du démon, verra, en hurlant, son troupeau de cochon se jeter à la mer!

Tout nous rappelle en ces temps que le veau d’or est encore trop souvent celui qui conduit les affaires, à commencer par les guerres et leurs mensonges! Jusqu’ à montrer le film d’enfants auxquels on apprend à se défendre et se protéger dans le cas d’une attaque aux gaz comme une réalité! la haine contre quelqu’un n’est jamais assez grande quand on lui en veux à mort pour défendre les intérêts des riches puissances!

écrit par René Fromont

VENDREDI 20 AVRIL 2018 Bonjour!

Le jour a encore bien du mal à se lever le matin! Le changement d’heure devrait se faire un mois plus tard! Bref, il faut bien accepter ce qui est, mais le lever tôt est beaucoup plus dur!

Et notre premier réflexe doit être de rencontrer Jésus, de l’adorer, le remercier, l’admirer, le louer, lui demander pardon, lui demander des grâces!

Et ceci, avant de chercher à se laver, pomponner, habiller, manger! Dieu, premier servi! Mais que chacun conserve ses habitudes dans l’ordre des choses! Il sera évidemment nécessaire d’inverser l’ordre des choses si on a le bonheur de pouvoir prier et manger en famille ou en communauté! Je parlais de l’homme seul que je suis! Ma toilette passe en dernier et le petit déjeuner! Si je ne suis pas rencontrable, ce n’est pas parce que je serais malade ou pas encore levé! Mais parce que je tiens à faire tout ce que j’ai à faire avant d’être accueillant pour autrui! Et, vieux, on devient extrêmement lent et long! Tout en raccourcissant corporellement!

Lisant l’évangile ou les lectures bibliques du jour, je puis le faire de plusieurs manières :
  • Soit tout simplement, pour l’avoir lu,
  • Soit en allant plus loin, historiquement, scientifiquement, etc. à la manière d’un cours biblique!
Mais dans la prière, comme dans l’homélie, je ne m’occupe pas tellement de l’identité des personnages autres que le Seigneur, Jésus, Marie dans la mesure où c’est possible,! Le personnage c’est moi! Je me mets à sa place! C’est à moi que parle le Christ pour m’inviter à la conversion, à la prière, à la louange, à la joie à vivre la foi, l’espérance, la charité! J’essaye de me laisser saisir par Jésus, de me laisser faire par Lui! Et qu’il me dise ce que je dois faire pour les autres, par les autres, avec les autres!

Et d’écouter la radio, les infos, lire le journal et le courrier ça vient après! Quoique je suis très impatient d’attendre le courrier et de bouder très fort s’il faut attendre midi pour l’avoir! Bisous à tous!

écrit par René Fromont

JEUDI 19 AVRIL 2018 Bonjour!

Ciel bleu sur toute l’Europe! Temps chaud, merveilleusement paradisiaque après ces longs mois de froid, pluie, brume, inondations, boues, ténèbres!

Ce soir, il est inutile de téléphoner! Ils sont tous partis ces neveux et cousines! Même mon curé n’est déjà plus curé! Pourtant, il a fait l’effort de l’être durant quelques jours mais, ouf. De plus, approchent les vacances! A 74 ans, il retombe dans ses addictions! Vous savez, c’est ainsi que les psychiatres nomment aujourd’hui, les mauvaises habitudes dont on est esclave et prisonnier, à partir d’une première acceptation, libre et volontaire, de notre part! L’alcoolisme par exemple, le tabagisme, etc. Pour lui, ce n’est pas si grave, car il s’agit des camps de jeunes à préparer, des jeunes du MRJC ou tout au moins, des amis ou relations, de son fils spirituel Philippe!

Mais dans son cas, on ne peut se permettre jusqu’à l’heure du jugement dernier, d’appeler son attitude une addiction mais, plutôt une VOCATION ou un CHARISME!

Prêtre, devenu son paroissien, et auxiliaire pour le secteur, depuis mes 75 ans déjà loin, je puis témoigner qu’il a encore parfaitement toute sa tête. Ses raisonnements sont appréciés et sa culture, quoique humble et discrète, est d’une très grande ouverture! Parfois on le prend pour l’un des cultivateurs du coin, ou d’un camelot publiciste d’une marque de bon café! Non c’est un très bon prêtre avec son mystère que Dieu seul connait!

En tous les cas, les jugements portés sur lui sont les mêmes portés aujourd’hui sur tous les prêtres du Diocèse à la vue des comptes rendus des remontées des équipes synodales de toute la Somme, diocèse d’Amiens!

Il existe donc un véritable problème pour tous les prêtres : Nos prêtres, ON NE LES VOIT PLUS!

Or, chers fidèles, si vous saviez combien, à la minute de notre ordination et de notre première Messe, tout ce que vous avez exprimé de ce que vous attendiez du prêtre et de son ministère, NOUS L’AVIONS DANS NOTRE CoeUR, DESIR, VOLONTE!

Alors? Pourquoi en fut-il tout autrement, souvent, contre notre propre gré d’appelés au ministère tant désiré! Pourquoi? Répondez-nous! Priez! Réfléchissez!

écrit par René Fromont

MERCREDI 18 AVRIL 2018 Bonjour!

Chaque dimanche, après la messe, au fond de l’église, les parents décédés voici peu, de Monsieur l’abbé Jean Louis Brinel, et qui étaient de mon âge, venaient me serrer la main et me dire, à ma confusion : « Vous êtes pour nous un exemple! »

Je réagissais vigoureusement car mes confesseurs et ceux qui vivent en proximité avec moi, connaissent mes grands défauts et savent que je suis loin d’être exemplaire! Mais je devine actuellement ce qu’ils voulaient dire! Vu les habitudes locales ancrées chez un certain nombre, qui se restreint à notre époque! Pour beaucoup, être chrétien, c’était vivre en païen comme tout le monde, et pouvoir dire :
  • « J’ai été enfant de choeur, je suis allé au caté, j’ai fait ma communion, confirmé. J’AI TOUT FAIT! »
  • Ou encore « J’ai rendu tel ou tel service au curé, à la paroisse, au mouvement ; et même très activement! On a fait ce qu’on a pu! On a tout fait! Maintenant, on est vieux! »
Mr et Mme Brunel avaient compris que vivre en chrétien n’était pas accomplir des obligations d’enfance ou rendre des services à une association, fut-elle une sacrée association, durant la vie active mais la fidélité à un amour rencontré, tôt ou tard dans son existence! Un amour qui ne change rien au déroulement matériel, familial, professionnel, civique, médical de nos journées! Mais un amour qui transcende toutes nos actions, nos richesses et nos pauvretés, illumine notre marche! Notre marche d’enfant, de jeune, d’adulte, de retraité, de vieillard, de malade…

Une lumière à ne pas éteindre, à rallumer sans cesse par la confession, à nourrir par l’Eucharistie! Une lumière, une vie! Pas la vie qui va mourir, mais celle reçue au baptême et qui est la présence en nous de la Trinité Sainte! Elle donne à notre personne, quel que soit son milieu, clochard, ouvrier, patron, pauvre, riche, humble, noble d’être présence du Christ ressuscité, présence sacerdotale, témoin exemplaire, à son insu, présence témoignante sur nos chemins d’Emmaüs jusqu’à l’instant sublime où est rompu le pain, où le décès terrestre vient rompre les provisoires et passagères relations! La vie baptismale ignore les décès si l’on est resté fidèle ou réconcilié!

écrit par René Fromont

MARDI 17 AVRIL 2018 Bonjour!

Les retraités deviennent de plus en plus nombreux, avec le prolongement de la vie humaine! Mon grand-père à 60 ans était un vieux! Aujourd’hui, à 90 ans on est encore bien jeune!

Et notre vie chrétienne ne prend pas de retraite! Les anciens se souviennent de l’oeuvre Vie montante créée pour aider les anciens à tenir le coup dans la foi et à se préparer au grand passage!

Mais depuis déjà des années, après l’ACO, l’ACI, le CMR, etc. l’Eglise propose aux retraités le mouvement MCR. Ce sont des équipes qui se rencontrent une fois par mois pour ensemble vérifier si leur vie nouvelle est vécue en conformité avec l’Evangile et porte toujours témoignage du vrai sens de l’existence dans les réalités du nouveau quotidien!

Beaucoup hésitent de participer à ces rencontres! Prétextant, les uns d’une différence d’âge, d’autres d’être déjà accaparés par de multiples engagements! Rien n’oblige à venir s’ajouter à une équipe déjà ancienne ; on peut toujours créer de nouvelles équipes, plus jeunes et le mouvement n’oblige pas à de nouvelles activités en plus, la réunion suffit! Il existe déjà des rencontres, autrement motivées, telles le Rosaire! Très bien mais pourquoi ne pas prendre quelques minutes, pour réfléchir sur le thème de la campagne d’année du MCR?

La région est très bien organisée par les diocèses de Lille, Cambrai, Arras, Amiens! Le mensuel Toujours jeune très bien fait, donne des nouvelles de la région et propose à la page 3 un thème de réflexion : regarder, réfléchir, écouter la Parole de Dieu, prier, agir! Nous en sommes au numéro 496! Et la réflexion est toujours d’actualité! En mars c’était En Eglise, on marche les uns avec les autres . En Avril, une Eglise n’avance qu’en se renouvelant, il faut des renouvellements, en Mai, Que savons-nous des trois religions monothéistes, etc.

L’abonnement n’est pas cher : 14 euros pour l’année. On s’adresse à l’équipe responsable dans chaque diocèse! Tout chrétien retraité devrait y être abonné, même ne participant pas aux rencontres mais on serait tous en mouvement de vrai rajeunissement! Les isolés d’autres paroisses peuvent se joindre à une équipe existante ailleurs : l’action catholique dépasse les limites pastorales!

écrit par René Fromont

LUNDI 16 AVRIL 2018 Bonjour!

Merci de prier aussi pour moi!

écrit par René Fromont

SAMEDI 14 AVRIL 2018 Bonjour!

3 semaines : les fatigues du changement d’heure, de saison, la semaine sainte, s’estompent! On nous annonce l’été pour mercredi prochain! ouf! merci le Créateur!

Ces fatigues sont quelque fois lourdes à porter! Suivant les âges, tempéraments, santés, éducation, etc. Leur manifestation peut nous culpabiliser et rejeter sur notre conscience un remord maladif, une tristesse, qui ne sont qu’un refus d’accepter notre corps tel que le Seigneur l’a prévu, avec ses faiblesses, ses pauvretés, ses humiliations! Et c’est ce refus qui peut devenir péché, faute contre l’espérance et la joie!

Mais c’est ici qu’il faut tenir bon dans l’obscurité de la Foi, tenir bon dans la prière d’abandon entre les mains du Ressuscité! Il nous répète « pourquoi avez-vous peur? Je suis là! » Tenir bon dans nos regards suppliants vers le Christ! Nous rappeler les réflexes de Jésus lorsqu’il fut assailli par Satan dans le désert car il faut savoir que Satan peut profiter de ces instants de fatigue, qui, encore une fois ne sont pas des péchés, pour nous faire commettre de véritables fautes contre l’Amour!

Pour ne pas entrer en tentation, reprenons conscience que par le Baptême, ce corps fatigué qui est le nôtre, nous l’avons consacré à Jésus, pour que ce soit Jésus qui agisse en lui, par lui, et témoigne en se servant de nos pauvretés! et en Lui, par Lui, avec Lui, crions vers le Père de réveiller l’Esprit Saint qui veille en nous!

La Miséricorde ne nous lâche jamais en premier. La conscience et l’acceptation de ce que nous sommes en vérité nous y ramène toujours et elle nous attend et courre vers nous!

écrit par René Fromont

VENDREDI 13 AVRIL 2018 Bonjour!

Ce matin commence dans le diocèse d’Amiens la neuvaine de prière pour les vocations. Je vous renvoie au petit livret distribué à la messe dimanche. Ne craignez pas d’en demander! Je vous laisse avec ce manuel : Seul ou en équipes, en famille, en paroisse, entre amis!

Merci! Merci de la part de notre Evêque! Merci aux diocésains d’ailleurs de vous unir à notre prière!

A dans dix jours!

écrit par René Fromont

JEUDI 12 AVRIL 2018 Bonjour!

A 93 ans, c’est toujours insupportable d’entendre les gens se plaindre! S’ils avaient connu tel que c’était jadis! Aller chercher l’eau à la pompe, à mains, tout au bout de la cour! S’éclairer avec une lampe à pétrole! Marcher à pieds pour aller faire ses courses! Travailler le jardin pour avoir à manger! Jouer au dada ou au dominos le soir car pas de télé! etc.

Les révoltes et grèves étaient celles des pauvres! Contre les riches! En 2018 ce sont les très pauvres que chassent les riches qui les ont laissés se mettre dans leur situation anormale, tandis que les biens habillés défilent parce qu’ils n’en n’auraient pas assez!

En 36, certes il y eu des victoires pour les pauvres! Mais les lois du marché n’ont pas changé! Les petits ont été mieux payés, mais tout ayant augmenté, après chaque grève successive, les différences entre riches et pauvres n’ont fait qu’augmenter!

Grâce au progrès les pauvres sont devenus des riches! Et des miséreux sont apparus dans les landes N.D et ailleurs!

La course de l’humanité ne fut plus une course vers la dignité de l’homme et sa destinée céleste mais une gourmandise effrénée du fric pour être celui qui pourra se vautrer le plus dans la consommation en attendant de crever comme une bête pourvu que l’enterrement soit beau et avec un prêtre!

Ils sont encore respectables ceux et celles qui ont le courage de faire grève, tandis que la majorité s’en fout et ne rêve que de la fuite rapide, de leur milieu de vie, de leur communauté, de leur paroisse en vue de la captivité sur les bouchons de vacances retenues et payées cher! Pour l’onction des malades et la dernière confession, ils n’ont pas toujours le temps!

Quand le brave curé de paroisse, et ses fidèles militants des mouvements d’action catholique descendent de la montagne, c’est encore le VEAU d’OR en train d’être vénéré!

De nouveau, il faut briser les tables, règles du légalisme, remonter sur la montagne et, tout-petit, tout pauvre, écrasé, crier vers Celui qui EST et le supplier de lui demander de pouvoir redevenir ETRE, à son image et à sa ressemblance! Celle du Dieu fait Homme!

écrit par René Fromont

MERCREDI 11 AVRIL 2018 Bonjour!

Merci Seigneur pour cette nouvelle journée! Pardon pour tous mes péchés! et les péchés de mes frères dont je suis solidaire!

Par ta passion et par ta mort, par toute ta vie, de l’Annonciation à Noël, de Noël à ta résurrection, Jésus, Tu t’es fait solidaire de toute l’humanité pécheresse! Tu t’es donné totalement pour nous sauver et nous rendre la vie perdue!

Voici l’été qui vient! les longs jours, la chaleur, les montées de sève, d’énergies vitales! Délivre-nous de toutes les violences! Viens apaiser les colères, les vengeances! Donne la Paix au monde! Et tout particulièrement en manifestant avec puissance ta présence de Ressuscité en Syrie et dans tout le Moyen Orient!

Lors de ta venue et de ta résurrection, les anges ont chanté paix sur la terre. Sois présent réellement auprès de tous les chefs d’états pour leur éviter toute décision irréparable! Guise les de ton Esprit Saint pour le bien commun de l’histoire!

Esprit de pentecôte, viens, bien avant l’heure, apaiser tous les conflits! Faire régner la justice et la Paix!

Et avec tous les oiseaux du monde qui chantent en ce matin printanier, transforme nos énergies en douceurs et services! alléluia!

écrit par René Fromont

MARDI 10 AVRIL 2018 Bonjour!

César a bien joué son rôle! Félicitations! Jour mémorable et béni pour la République! Le Saint Père peut prévoir un voyage chez nous!

A l’Eglise d’accomplir et de vivre sa vocation! Ne pas rougir de jésus, vrai Homme et vrai Dieu! Témoigner de l’Evangile! De s’engager! Avec toutes ses forces actives, sociales, contemplatives! Au service de l’Homme sauvé dans sa vie transcendantale, spirituelle, relationnelle, de l’Homme, reconnaissant ses limites, sa pauvreté mais riche d’un passé et riche d’un sens à son existence et sa destinée!

On ne peut que se réjouir en ce 9, report du 25! Annonciation mais aussi Rameaux! Les uns applaudissant! D’autres préparant le calvaire et la trahison! Le Ciel n’est pas sur la terre! Les césars en ont pour cinq ans et peuvent changer! Le Ciel est éternel! Mais pour y aller il faut se battre sur terre! Mais surtout il faut faire confiance! C’est toujours le dialogue vrai qui l’emporte!

Mais pour une vérité de dialogue, il faut une humilité, une honnêteté, un bon vouloir mais surtout, recevoir d’en haut! Le don de Dieu est nécessaire, du côté croyant comme du côté non croyant!

L’Esprit saint est donné à tous! la puissance de son souffle dépasse toutes les résistances!

Et la douceur dans la force de sa foi, de la Vierge Marie, n’oublie jamais la consécration qui lui fut faite de la France par des chefs politiques, mais aussi par des saints et parmi eux une multitude de petites gens! Ce sont ces petites gens qui, dès le 13 prochain, ne vont pas oublier de prier la NEUVAINE pour les VOCATIONS!

écrit par René Fromont

LUNDI 9 AVRIL 2018 Bonjour!

Sainte Elisabeth de la Trinité, Merci! Nous célébrons en ce jour le déplacement de l’ANNONCIATION (à cause que le 25 mars était les rameaux), nous célébrons le mystère de l’Incarnation, neuf mois avant Noël, finalement le vrai Noël, l’Incarnation du Verbe Divin, si bien représenté dans l’Apparition de l’Ile-Bouchard!

Et, en ce noël de printemps, Notre dame m’a fait hier une stupéfiante surprise! Je vous ai déjà raconté combien mes premières années de prêtrise, vicaire à Roye, avaient été aidées spirituellement et hospitalièrement, par une famille, celle de grand-mère Gillet, qui avait donné trois prêtres à l’église!

Et bien, durant les dix années qui ont suivi en tant que curé de Monchy Lagache, je fus de même aidé, bénévolement, matériellement, spirituellement, par une famille ouvrière agricole, celle de Pierre et Rolande Commont et de leurs six enfants!

Matériellement, car alors n’existaient pas les supermarchés où l’on trouve tout pour manger! Je n’y connaissais rien en cuisine, en ménage de la maison etc.

Mais surtout Pierre et Rolande devinrent les responsables et animateurs de l’équipe CMR ouvriers agricoles du secteur! Il y avait aussi une équipe de petits cultivateurs, une autre d’artisans commerçants dont Monique Damiens est l’unique survivante, et une équipe de cadres agricoles, je parle de celles dont j’étais l’aumônier!

Toute leur famille étaient des paroissiens fidèles du dimanche, également ; des dévots de lourdes, aussi ; c’est Pierre qui décida et mis en oeuvre la reconstruction de l’oratoire notre dame des Vignes! C’est lui, aussi qui me fit connaitre Villers St Christophe et me conduisit faire bénir ma première voiture!

Engagé dans la cité, pierre était aussi, conseiller municipal actif etc. et l’aînée de leurs enfants, Françoise, fut avec Micheline Nolland, etc. une jaciste active, dynamique, fidèle, active dans tous les domaines de la vie paroissiale et de l’action catholique des jeunes!

Ayant quitté Monchy voici 53 ans, je ne l’ai jamais revue! J’ai appris, dans les premières années de mon retour à Ham, son décès accidentel!

Et voici qu’hier à la sortie de la messe, Elodie, la nouvelle baptisée de la nuit pascale, que je ne connais un peu que depuis quelques semaines, vient m’annoncer Françoise COMMONT (encore bien connue de Geneviève Rouillard et des jacistes de l’époque) était ma grand-mère! Les voies de Dieu, rendons grâces. Chez les Commont, j’étais vraiment en famille, et Françoise, une vraie soeur et Elodie, petite fille! J’en reste bouleversé d’émotions! Merci Seigneur!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 8 AVRIL 2018 Bonjour!

Dimanche, jour du Seigneur, jour du repos! Mais ce huit me semble déjà bien chargé! Et grand nombre vont être bien ennuyés pour choisir? Ou bien le devoir, ou bien les habitudes, ou faire plaisir, ou satisfaire son plaisir, sa curiosité, sa sportivité, etc.? Certains vont se poser des questions, d’autres pas du tout! Pour quelques-uns ce sera tout simplement : « Dimanche, c’est dimanche, on point c’est tout! » Oh la vie n’est pas toujours facile! Mais il faut que ce soit toujours la liberté qui l’emporte! La vraie liberté! Celle qui ne nous rend pas esclave du péché! La liberté pascale! Celle du Christ vainqueur du péché et de la mort!

Il est vraiment ressuscité! Mais sa corporalité de Vivant glorieux se manifeste en dehors de tout obstacle! ce qui emprisonne l’être humain, murailles, portes et frontières, a disparu! La personne a retrouvé sa totale liberté! l’évangile de ce jour nous le rappelle! Le ressuscité est libre d’être présent partout à la fois! Sa présence est devenue spirituelle, quoique réellement corporelle, réelle! « C’est bien moi! »

Mais il semble que d’être rassemblés facilite sa présence surtout si c’est le premier jour de la semaine, autrement dit, le dimanche!

La compassion donne aussi pouvoir de le reconnaitre! Toucher ses plaies! La souffrance et l’épreuve permet souvent à quelqu’un qui doute depuis longtemps de reconnaitre le Sauveur et de l’accepter comme Seigneur! Mais heureux est-il celui qui tient bon la main du ressuscité dans la totale et paisible nuit de la Foi!

La grâce du Baptême, don de liberté et d’amour, de force et de lumière, nous en donne le pouvoir! Pouvoir Sacerdotal, car incorporation au corps réel et spirituel du Ressuscité à son Corps consacré qu’est l’Eglise, nourrie de son Eucharistie. Alléluia!

écrit par René Fromont

SAMEDI 7 AVRIL 2018 Bonjour!

En ce samedi de Pâques, c’est le jour de l’envoi en Mission pour témoigner de la Miséricorde du Dieu Créateur!

Les douze choisis ont eu bien du mal à comprendre quand on n’a dans sa tête que l’attente d’un messie nationaliste et que le Messie promis est un Sauveur universel et pour le Royaume des cieux, il faut du temps pour réaliser, avaler, digérer, accepter, changer, se convertir, adhérer, suivre, devenir disciple!

Et de plus, quand on croit avoir saisi se trouver face à l’échec le pire qui soit : le maître condamné à la mort la plus barbare, se laisser faire, mort et enterré, cette fois il n’y a plus rien à attendre que la risée de tous!

En quelques heures, quelques jours, au surlendemain de cette terrible épreuve, de cette nuit absolue pour la foi enfin la lumière Pascale!

IL EST RESSUSCITE comme IL L’AVAIT DIT! Sa Parole est VERITE! Il est Seigneur! vainqueur! On doit lui faire confiance!

ALLEZ DANS LE MONDE ENTIER! PROCLAMEZ LA BONNE NOUVELLE A TOUTES LES NATIONS!

écrit par René Fromont

VENDREDI 6 AVRIL 2018 Bonjour!

Très bon Anniversaire à notre Evêque dont c’est l’anniversaire de son ordination épiscopale! le Quatrième! On pourrait dire l’anniversaire de son mariage, de son mariage avec le diocèse, l’église qui est à Amiens; il aime tellement nous rappeler le symbolisme de l’anneau pastoral qu’il porte au doigt et qui lui a été remis de jour-là! nous remercions la très sainte Trinité et notre saint père François de nous l’avoir envoyé! entrons dans son action de grâces, prions pour lui et avec lui, écoutons les appels de son coeur et tous ceux qu’il nous transmet de la part de Jésus, de la part de l’Esprit Saint!

Par contre j’ai passé une très mauvaise nuit! M’étant couché à 22 heures et endormi à la seconde, je fus réveillé à minuit onze par de bruits divers, des démarrages d’auto, des bruits de chasse d’eau, etc. et je n’arrivai plus à me réendormir! chaque fois que je croyais y arriver tout d’un coup, comme des secousses électriques au bout des pieds, ou alors le bruit du vent dans les arbres, et par-dessus tout le ronflement de la chaudière qui se remet en route! bref, si d’habitude je suis heureux de me réveiller tôt, là, j’ai des yeux fatigués qui ont du mal à s’ouvrir!

Mon ange gardien a probablement demandé que me soit accordé ce léger sacrifice pour nous rappeler, que malgré la joie de Pâques vécu en huit jours chaque année, le vendredi, quoique sans abstinence aujourd’hui, nous rappelle toujours la passion du Sauveur et Jésus de nous dire « donnez-moi du poisson à manger! » Le poisson, signe des chrétiens dans les premiers temps où ils étaient poursuivis et persécutés!

Le vendredi, pensons à nous réserver un temps d’adoration et de prière, la messe si possibilité! Rappelons-nous que chez les musulmans le vendredi correspond à notre dimanche, comme le samedi pour les juifs! prions pour que jésus ressuscité se révèle sur leurs chemins généreux! Nous pouvons réciter pour eux la prière de Soufanieh : bienaimé Jésus car ceux d’entre eux qui sont au courant de Soufanieh, aiment aussi y aller rencontrer la Vierge!

écrit par René Fromont

JEUDI 5 AVRIL 2018 Bonjour!

Oh, si vous saviez quel bonheur ais-je vécu hier, durant une heure, en l’église de Ham! c’est mon curé, Albert, qui devais normalement vivre cet instant de Paradis mais les prêtres de moins de 75 ans étaient convoqués à une rencontre avec notre père Evêque! Donc je fus invité à le remplacer! Prêtre à Ham, sans en être le curé, depuis 1978, jamais je n’avais été invité à une présence au milieu des enfants de l’école Notre Dame, je n’étais, avant 2000 que le curé d’Eppeville puis un auxiliaire retraité!

Réalisez ma surprise! L’église de Ham, devant le choeur, totalement, totalement, remplie de petits enfants, assis partout, sur des chaises, des bancs, des tapis sur le sol, serrés les uns contre les autres dans une attitude de respect, d’attention, de joie, d’écoute! Et se mettant, tous ensemble, à chanter, à prier, à acclamer Jésus Ressuscité, claquant des mains, applaudissant notre Unique sauveur et Maitre! Chantant, joyeux, dans une ferveur!

Oh! Si les gens de Ham pouvaient deviner la puissance de grâce qui, en cet instant, montait vers le Ciel, de l’Eglise de Ham, de leur église retombant sur eux tous en regards de tendresse de la part du Seigneur!!!

Lui, Jésus, qui as dit : « Laissez venir à moi, les petits enfants » « le Royaume des Cieux est à eux et à ceux qui leur ressemblent » « Si vous ne ressemblez pas aux petits enfants, vous n’entrerez pas au Paradis »

Oui, j’ai vécu une heure de paradis! C’était un mercredi! Quelle merveille ceci aurait été, si à la même heure cela se serait passé un dimanche! Tous les adultes habituels les entourant dans tous les espaces, choeur, transepts, allées latérales. Ce serait la plus belle de toutes les messes dominicales de mon existence terrestre!

Merci aux responsables de la catéchèse et de ces enfants de m’avoir invité à vivre cette merveilleuse surprise, ce cadeau extraordinaire de pâques 2018!

écrit par René Fromont

MERCREDI 4 AVRIL 2018 Bonjour!

Hier, j’ai eu la joie de la visite de cousins du nord! Des fidèles depuis longtemps! Puis un petit coup de téléphone à la nièce du sud-ouest! Si vous saviez le bonheur d’entendre l’accent merveilleux du Gers! Immédiatement c’est un rayon de soleil dans mon coeur sans oublier pour autant le chti! C’était aussi Saint Richard et, avec Brigitte et Marc, nous nous sommes rappelés de Richard, le premier parti des trois enfants de maman Suzanne!

Toujours étonné de voir les enfants en classe! A notre époque les vacances correspondaient toujours avec les fêtes de Noël et de Pâques, plus les jours suivants! Et j’ai du mal à réaliser la gêne des travailleurs provoquée par la grève des transports!

En 1936, nous communions totalement, enfants, avec nos aînés défilant et manifestant, faisant grève, au son de l’internationale! Nos parents étaient vraiment pauvres! La musique de la marseillaise et de l’internationale nous semblait très belle, dynamique, populaire, entrainante! Ce ne sont pas aux paroles que nous faisions attention, mais à l’air et au rythme qui étaient rassemblant et exprimaient une victoire remportée et méritée!

Les grèves de maintenant n’ont plus rien de combatif et de motivé! On ne voit que des gens agacés ou suivant, ainsi que des moutons, des décisions plus politiques que jaillissant de la souffrance d’injustices subies! La grève est décidée par des gens riches! Les uns après avoir réfléchi raisonnablement et sous l’inspiration de nobles motifs mais trop souvent par ambition de prendre le pouvoir après avoir créé du désordre et de la misère! Car c’est souvent les plus pauvres qui pâtissent au profit de meneurs gauchistes sans savoir pourquoi!

Les grèves de 36 faisaient penser aux amours passionnés de jeunes tourtereaux! celles d’aujourd’hui à la rencontre fastidieuse de vieux voisins fatigués d’attendre le passage du facteur!

Quant à moi, je me tourne encore une fois vers L’Ile Bouchard, et je supplie Notre Dame de la Prière, d’écouter la prière des petits enfants, pour notre France bien aimée, généreuse, mais qui perd si souvent la tête!

écrit par René Fromont

MARDI 3 AVRIL 2018 Bonjour!

MERCI Dieu Tout puissant, tout aimant, Trinité sainte! Par Ta Résurrection et le Sacrement de BAPTEME, tu nous as introduit, appelé, dans un Peuple merveilleux, un peuple tellement heureux de ton amour, tellement comblé de ta force et de ta liberté que jamais jamais on est enquiquiné par des grèves!

Ce peuple tu l’as mis en route, préparé, avec un croyant extraordinaire : ABRAHAM. à ce vieux couple sans enfant, tu as promis une descendance immense. Et par la Foi en ta Parole et ton Unicité, en ta plénitude, nous nous sentons et sachons frères que nous soyons musulman, juif, chrétien! La même foi en ton amour créateur et maitre souverain nous unit, et aussi avec beaucoup de païens! Seuls les intégristes à la fois orgueilleux et ignorants de ta parole, trahissent cette fraternité!

Mais voici que dans cette foule de gens à ta recherche, oh Seigneur, tu as choisi de toute éternité une personne, une jeune fille, fiancée, pure, préparée dans ton coeur et ta pensée de Père avant même le premier homme. Tu l’as choisie et voulue pour être le tabernacle dans lequel tu te ferais l’un de nous tout en demeurant éternellement ta Parole divine! Marie, mère de Jésus, vrai Dieu et vrai homme! Deuxième Personne de l’Unique Trinité! Unique personne divine de l’homme Jésus!

Et cet homme divin, pratiquant de la religion juive, s’est dressé soudain contre ce qu’il rencontra de pharisaïque, d’hypocrite, dans ce qu’était devenue sa religion et toutes les religions du monde et les prêtres de leurs cultes!

Il se dressa par la plus célèbre et agissante de toutes les grèves, la grève de son Evangile, de sa passion, de sa croix, de sa sépulture. De toutes nos morts, de toutes nos sépultures! Revendiquant à son Père notre libération! Libération des rites esclavagistes pour nous faire vivre de la Liberté de l’Amour!

Et voici la Naissance, de par sa grâce, d’un nouveau peuple! Peuple appelé par le Baptême, à transcender toutes les races, toutes les cultures, toutes les nations! Rendant aux césars ce qui appartient aux césars! Un peuple dont le mobile n’est ni l’argent, ni la puissance! Un peuple dont l’idéal n’est plus d’avoir fait ses heures! Mais le service ininterrompu du Royaume de la Paix, de la Justice, de la vérité, de la Lumière, de l’amour! Où les petits et les pauvres sont rois! Merci Esprit Saint de nous avoir appelés dans ce peuple!

écrit par René Fromont

SAMEDI 31 MARS 2018 Bonjour!

JESUS CHRIST EST VIVANT, PRESENT!

Bonnes fêtes de Paques à Tous et à toutes!

écrit par René Fromont

JEUDI? VENDREDI? SAMEDI? DIMANCHE? Bonjour!

En ces jours Saints par excellence, permettez-moi de faire silence totalement avec vous tous!

Ouvrons nos coeurs à l’Esprit Saint qui va fondre sur le monde et l’Eglise! Ecoutons le Christ Jésus, Parole éternelle du Père. Laissons-nous totalement enlacer par la tendresse infinie de notre Père Céleste!

Laissons-nous conduire par la Vierge Marie aux sept douleurs!

Préparons-nous aux imprévus du Seigneur! Participons à la prière de l’Eglise! Prière des Heures! Prières des offices liturgiques!

Prière personnelle!

Soyons attentifs aux heures de retransmission des offices sur KTO, Jour du Seigneur, radios chrétiennes!

Rendons visite à Jésus au Tabernacle, reposoir, dans notre Evangile, notre Catéchisme officiel de l’Eglise Catholique, etc.

Dans une visite aux délaissés, malades, souffrants, détenus, infirmes ……

Bonnes fêtes de Pâques et à lundi! PRIONS ENSEMBLE!

écrit par René Fromont

MERCREDI 28 MARS 2018 Bonjour!

Quand on a vu tant de prêtres africains, cette nuit, dans la température de la cathédrale d’Amiens, on peut affirmer que la foi fait vraiment des miracles! On comprend que les successeurs des apôtres, ces apôtres qui, à la cène, n’étaient vêtus que d’un drap ou d’une tunique. On comprend que leurs successeurs aient tenus, au cours de la construction de si grands édifices, de se revêtir pour dire la messe de tant d’épaisseurs de vêtements!

Quoique il en soit, dans les deux heures qui ont précédé l’office, nous avons été très chaudement accueillis par le curé de la cathédrale, dans la chapelle d’hiver, pour le sacrement de la réconciliation et un temps de prière pouvant nous préparer au renouvellement des promesses de notre ordination!

Et le repas qui a suivi fut très fraternel et international! Nous avons la joie d’avoir actuellement dans notre diocèse des prêtres généreux venus nous aider des quatre coins du monde, y compris du Pérou!

Nous avons été sérieux, dans cette fête du Sacerdoce, puisqu’à minuit nous étions rentrés!

Notre Evêque, en pleine forme, gravissant comme un jeune athlète, les marches de l’autel, nous a relancés dans l’esprit et la dynamique du Synode et nous a rappelé l’invitation pour tous, à Amiens, le 15 Avril!

Un diacre nous a interpellés pour nous affirmer que l’oeuvre des vocations n’est pas celle d’une seule personne ou d’un petit groupe mais de tous! Et nous sommes tous invités à une neuvaine de prière pour les vocations, au cours d’Avril!

Bien sûr, le Père, notre Evêque, s’apprête aussi à nous annoncer dans quelque temps un certain nombre de nominations.

Les paroissiens du secteur étaient très dignement représentés par une ou deux personnes courageuses! J’ignorais qu’aux frontières sud-est du département on était si frileux! Ayez une pensée pour l’abbé Maurice qui était absent car hospitalisé!

écrit par René Fromont

N’oubliez pas de suivre en direct sur KTO, ce soir, à 18h30, DIRECT. Ou, plus tard sur YOU TUBE: la messe chrismale du diocèse de Paris. Ce soir à 18h30 à Notre dame de Paris!

Vous comprendrez l’importance de cette célébration dans votre propre diocèse et de devoir y participer. Au moins une fois sur deux. Car, dans la somme, elle est célébrée une année sur deux dans l’une des églises les mieux chauffées du diocèse!

écrit par René Fromont

MARDI 27 MARS 2018 Bonjour!



19 heures! CATHEDRALE D’AMIENS! MESSE CHRISMALE! De Ham en la cathédrale, par autoroute, 67 kms 7, en 52 minutes! Par Roye, 69 kms 8, 1 heure 4. Pas de problèmes, les jours rallongent! Et les routes sont bonnes et droites!

Les prêtres du diocèse vont renouveler les promesses de leur ordination diaconale et presbytérale entre les mains de leur Evêque Olivier Leborgne!

Et notre évêque va bénir et consacrer les saintes huiles destinées à donner les sacrements dans le diocèse jusqu’aux Rameaux 2019!

L’huile des catéchumènes pour les adultes qui s’avancent vers le Baptême!

L’huile des infirmes pour donner l’onction des malades dans le sacrement de la guérison!

La consécration du Saint chrême pour signifier la venue de l’Esprit Saint sur les baptisés, les confirmés, les ordonnés prêtres, évêques, et dans certains pays, rois!

L’huile imprègne tout ce qu’elle touche! Bénite ou consacrée, elle signifie que tout l’être, toute la personne ointe est saisie totalement par l’Esprit Divin en vue de remplir sa tâche, sa vocation, sa mission, ses responsabilités!

La Sainte Hostie consacrée dans le tabernacle est totalement présence réelle du Christ Jésus. Et c’est pourquoi la Vierge Marie indique l’huile de la lampe du sanctuaire de la chapelle du laus dans les alpes comme très significative et cause, source de grâces!

Et, également, à Soufanieh, Damas, Syrie, lieu de la Conversion de Saint Paul, de son Baptême, du démarrage de son Evangélisation, l’huile coule généreusement de l’icône de Notre Dame. Lorsque les églises divisées célèbrent le même jour, certaines années, dans l’unité, la fête de Pâques, résurrection du sauveur, source suprême de tous les sacrements et de toutes grâces!

Venez nombreux ce soir!

écrit par René Fromont

Si vous ne pouvez aller à la messe chrismale, ce soir, à Amiens, vous pourrez suivre celle de Paris, sur KTO, mercredi à 18 h 30. Mais, si vous le pouvez choisissez de préférence de venir ce soir à Amiens!

Vous pouvez suivre également la messe chrismale en regardant You Tube.« Messe chrismale 2018 » c’est à dire celle qui eut lieu à Marseille lundi dernier.

écrit par René Fromont

LUNDI 26 MARS 2018 Bonjour!

Avec mes 93 ans et demi, les 3 heures de confessions ininterrompues du 24, à Chaulnes, du changement d’heures et de la curiosité de voir les deux parties du film Bakita sur télé O, assommé le dimanche matin, je ne me suis pas joint à la communauté. Mais j’ai célébré en privé, exceptionnellement, dans notre petite chapelle!

D’abord, pour avoir le bonheur, égoïste peut-être, de prier lentement, avec les mots précis proposés par l’Eglise et tout particulièrement les paroles des chants et antiennes que jusqu’à l’époque des traductions, l’on chantait avec toute la beauté, la rapidité et spontanéité, rythme des sentiments du coeur, en latin, et non la captivité de la longueur d’une mesure imposée par un compositeur, dont la pensée était, plus de mettre orgueilleusement en valeur la voix des chanteurs, que de permettre à une foule de prier véritablement avec la spontanéité des sentiments joyeux de leurs coeurs!

Encore fallait-il avoir des rameaux à bénir???

Avec quelle joie, j’ai pensé à toutes ces plantes, fleurs, buissons, arbustes qui bordent le chemin sinueux qui va de l’entrée du numéro 6 boulevard de la république jusqu’à la maison appelée presbytère par les prêtres, maison paroissiale par les laïcs (suivant la mesure où chacun voudrait s’en rendre maître)!

J’ai prié, en bénissant cette verdure, pour que toutes les personnes qui grimperont cette colline pensent à Jésus entrant à Jérusalem! Et que leur visite amicale, fraternelle ou apostolique, missionnaire leur permettent de rencontrer le Christ.

Rencontrer Jésus soit par quelques secondes de prière adoratrice devant le tabernacle de la petite chapelle, ouverte à tous sans qu’on ait besoin de frapper r à la porte!

Soit, en rencontrant le prêtre envoyé par l’Evêque, pour nous parler de Jésus!

Soit dans la rencontre avec les autres chrétiens en réunion pour découvrir ensemble la présence du christ dans leur vie!

Quel que soit le motif des visiteurs et la personne qu’ils souhaitent y rencontrer, qu’ils aient la gentillesse et la politesse de se rappeler qu’ils ne sont pas dans une salle de fête ou administrative anonyme mais dans le logement personnel des prêtres nommés! Et que l’on ne va pas, quel que soit le motif, dans le logement de quelqu’un sans lui dire bonjour! Le prêtre occupé par une occupation qui lui demande grande attention vous recevra alors brièvement peut être. Sinon il sera heureux de vous faire assoir et tenir un brin de causette! Surtout si c’est après 10 heures du matin!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 25 MARS 2018 Bonjour!

Quel bonheur immense pour un prêtre de 93 ans de vivre ce qu’il a vécu hier de 15 h à 18 heures! ce qu’il a vécu lui car ça avait débuté bien avant et s’est poursuivi ensuite: Cette fête à Chaulnes de la Réconciliation!

L’église était remplie, priante et chantante, dans un mélange fervent de rythmes africains et picards, et j’y retrouvais le peuple chrétien du Santerre que j’avais découvert, vicaire à Roye de 49 à 55! certains auxquels j’avais fait le caté se sont empressés de me le rappeler! L’an dernier c’étaient d’autres de l’ancienne JAC!

Bonheur de pouvoir, avec notre Evêque et 12 autres prêtres, donner le pardon de Dieu Trinité à de nombreux enfants, jeunes parents, familles entières accompagnées de leurs enfants! Quel magnifique témoignage: enfants découvrant papa et maman allant aussi se confesser et puis que de souffrances confiées à Jésus dans un dialogue dont on a le temps de vivre dans la discrétion d’un lieu bien préparé avant l’arrivée des confesseurs!

Durant trois heures ça n’a pas arrêter! Quand l’église se vidait, il en arrivait d’autres! une grande liberté était donnée à chacun pour le choix de son confesseur, ou l’écoute d’une conférence dans une salle voisine, ou la rencontre avec un ou une laïque spécialisé(e) dans l’aide aux couples, à l’éducation, ou à toute autre dimension de la vie moderne actuelle et ses problèmes multiples!

Cette fête existe depuis plusieurs années: c’est à chaque année meilleur, avec de plus en plus de monde, de joie et de ferveur! Chaque année le prêtre s’y sent de plus en plus petit mais de plus en plus conscient de la grandeur et puissance de son sacerdoce! Le bonheur ressenti et vécu est inouï, même s’il râle dans le froid extérieur, à la sortie, de devoir attendre sa conductrice qui est encore en service, répondant à de nombreux appels dans la permanence où on l’a placée!

écrit par René Fromont

SAMEDI 24 MARS 2018 Bonjour!

Les ménagères, les célibataires, les familles font leur course. Magasins, supermarchés, marchés, tous se dépêchent! Le vent froid, humide, retient les plus frileux. Et puis tous n’ont pas encore touché leur mois! Sans compter les chômeurs! L’augmentation des marchandises, la perspective des restrictions, chacun doit bien un peu se sacrifier pour le bien commun et la remontée de l’économe nationale, à commencer par ceux qui furent les privilégiés des années précédentes! Hélas ce sont souvent toujours les mêmes que l’on oublie! Mais parmi ceux-ci, d’autres préoccupations: leur vraie richesse est leur Foi et déjà depuis une bonne semaine, ils songent à leur confession pascale que beaucoup ont déjà faite! Et on pénètre dans la semaine Sainte!

Cette après-midi, les premières vêpres des RAMEAUX! On s’apprête à aller acclamer le Christ, un roi! Oui mais sur un petit âne! Et si nous acceptions, humblement, d’être ce petit âne qui transporte Jésus? Non pour franchir les portes de Jérusalem mais pour l’aider à franchir les portes de coeurs! les coeurs de tous ceux que la vie a mis ou mettra sur notre chemin! Un âne, ça ne marche pas vite! L’Esprit Saint nous supplie de nous montrer patient dans l’action missionnaire et cathéchismale mais il souffle très fort en l’actualité. Il faut le rejoindre, à sa vitesse, et ne pas rater la rencontre!

La semaine sainte est un temps privilégié pour accueillir le sauveur! Souvent ce sont ceux auxquels on ne s’attendait pas qui font le grand passage, Simon de Cyrène, véronique, le bon larron, le Centurion romain tandis que Simon-Pierre renie son maitre et que Judas le trahit!

Seigneur donne-moi de rester le petit âne qui porte son maitre dans les coeurs!

écrit par René Fromont

VENDREDI 23 MARS 2018 Bonjour!

Nous entrons dans la semaine sainte! Consultez les annonces de vos paroisses! Suivant les techniques pastorales de vos curés, les façons d’agir différent! Les uns annoncent le programme traditionnel avec les indications de lieux et d’horaires. D’autres décident de faire quelque chose si des laïcs ont faim et demandent. En ce qui me concerne, je sais célébrer l’eucharistie à 9h (chapelle) et confesser à 18h30 à Eppeville!

Et demain samedi, confesser à Chaulnes de 15 h à 18 h puis rentrer, espérant quelqu’un pour me ramener, ne restant pas pour la messe! c’est Mme Vilt qui m’emmène si quelqu’un peut me ramener à 18 h, merci, car Les Rameaux seront dimanche à 11h à Ham!

Mardi, mon curé m’emmènera à la messe Chrismale en la cathédrale pour accueillir les nouvelles saintes huiles utilisées jusqu’à Pâques 19 pour les Sacrements, et surtout renouveler les engagements de mon ordination sacerdotale!

J’ignore, comme vous, le reste! Il faudra bien écouter les annonces! Qu’un fidèle habitué pense à me donner ainsi qu’aux personnes âgées ou distraites la feuille de chant et d’annonces!

Entre deux, sur You Tube, regardons les films « JESUS » et bien d’autres en lien avec Les Rameaux, la messe du jeudi saint, de la veillée pascale! Préparons dans prions en église les offices tré beaux de la semaine sainte! Sur ce livre et sur internet cherchons à bien comprendre le pourquoi symbolique et éducatif de la foi de tous ces rites qui nous catéchisent!

écrit par René Fromont

JEUDI 22 MARS 2018 Bonjour!

Hier vous avez reçu des images décrivant un contexte semblable à celui de ma petite enfance! Il existait cependant une différence: nous n’avions pas de boeufs mas des chevaux de trait et les bâtiments étaient ceux du nord de la France!

Rien n’est jamais absolument semblable! Et tout particulièrement ce que nous sommes chacun d’entre nous! Le Créateur a voulu que nous soyons des personnes!

Nous sommes chacun unique! pensé, voulu, choisi, amé, par Dieu de toute éternité! aucun homme, aucune femme n’est capable de dire Moi René à ma place!

Le monde entier est blessé si je ne vis pas mes propres responsabilités! Je ne suis pas un mouton bêlant! Même si mon père et ma mère seraient les plus pauvres du monde, et si j’étais le plus déshérité de tous les êtres humains, je suis quelqu’un! Quelqu’un aussi grand devant Dieu que le plus riche, le plus puissant, le plus instruit, le plus fier des gens de ce monde!

Dieu, dès l’instant de l’union de mes parents, que ce soit dans la plus bestiale étreinte adultère ou dans la plus sainte chasteté du sacrement de mariage perçu et vécu par de sublimes époux. Dès cet instant, la Très Sainte Trinité faisait surgir dans l’existence une personne! Une personne capable de s’affirmer telle la personne du Père, telle la personne du Fils, telle la Personne de l’Esprit Saint! Capable de penser personnellement, d’agir personnellement, capable, librement, de dire Moi, Je!

Un Homme, une Femme mais pas un Autre Dieu! Dieu est Unique, Créateur et Tout-Puissant, Tout Aimant, comme préfère dire l’autre! Pas un Dieu, ne tombons plus dans le piège du Menteur à Adam et Eve! Pas un autre Dieu! Mais semblable à Lui! A son image et à sa ressemblance!

L’Homme, la Femme, une PERSONNE! Non seulement digne et respectable, libre, égale, merveilleuse mais une personne appelée! Appelée à la SAINTETE! TOUS et TOUTES! Mieux encore, appelés à participer, en JESUS-CHRIST à la filiation divine, Fils et fille de Dieu!

Si notre apostolat, nos mouvements, nos oeuvres ne servent pas à faire prendre conscience de cela à toutes nos soeurs, tous nos frères, et à nous-mêmes ils ne servent à rien! Il ne nous reste plus qu’à aller nous coucher! Mais Dieu nous veut debout et marchant!

écrit par René Fromont

MERCREDI 21 MARS 2018 Bonjour!

Merveilles nous sommes au printemps avec un beau ciel bleu et un air sec, bon pour la santé! Froid, mais que nous regretterons dès les premières chaleurs étouffantes, lourdes, humides! Alors ne nous plaignons pas, mais rendons grâces!

Hier, à Montdidier plusieurs ont participés à la récollection de carême, du mouvement chrétien des retraités, MCR, animé par les responsables et aumônier diocésain, MCR! Très sympa, vivant, fraternel, l’une des meilleures!

Nous regrettons que beaucoup de jeunes retraités ignorent l’existence de ce mouvement ou refusent d’y adhérer! Invités, ils répondent: « nous sommes déjà trop pris! »

C’est parce qu’ils confondent OEUVRES et ACTION CATHOLIQUE! Le MCR n’est pas une oeuvre mais un mouvement! certes dans une oeuvre on vous donne du boulot: tels les catéchistes, le secours catholique, le ccfd, les chorales, équipes liturgiques, etc.: on n’y chôme pas!

Mais le MCR n’est pas une oeuvre mais un mouvement! C’est à dire que dans une rencontre joyeuse, fraternelle, simple d’une très courte après-midi par mois, aidés par la campagne d’année diocésaine, régionale suivant la méthode de l’action catholique VOIR, JUGER, AGIR nous essayons de nous souvenir de ce que nous avons vécu depuis un mois en relation, nous vérifions comment Jésus était réellement présent, réellement, quoique mystérieusement, dans ces événements vécus avec d’autres ; et nous décidons d’être plus attentifs à découvrir, dans l’action de grâces, sa présence salvatrice de Ressuscité! ; la réunion terminée, nous sommes détendus, heureux! Et aucun boulot écrasant ne nous a été demandé, mis à part la bonne tasse de café et le gâteau partagé, préparé à tour de rôle par l’un ou l’autre!

Aussi, vous n’avez aucune raison de refuser l’invitation! aucune surcharge! que de rencontrer Jésus, celui qui nous accueillera bientôt pour toujours! alors, c’est pas le moment de le bouder!

Dimanche nous irons à l’église pour l’acclamer avec des RAMEAUX! Hélas, tout le monde n’a pas du buis, ou autres branchages verdoyant chez lui! Aussi, Michel et Edith invitent toutes les personnes qui en auraient de trop de les apporter à la porte de l’église pour partager avec tous! Bisous!

PS: Nous serions heureux de voir des équipes MCR, se remettre en route sur Roye, Nesles, Combles, où elles étaient bien vivantes jadis et toujours présentes aux rencontres! Jeunes retraités, prenez le relais! prenez contact avec Amiens!

écrit par René Fromont

MARDI 20 MARS 2018 Bonjour!

Le dimanche des rameaux, une foule inconsciente est venue acclamer à Jérusalem un homme qui représentait pour elle les espoirs de l’ancien testament, mal compris pour la plupart! Elle attendait un libérateur politique! la victoire d’un nationalisme! un sacré nationalisme!

L’humanité, tout entière, attendait de l’Eternel, du Tout Autre, des Puissances Célestes, un sens à son existence, une lumière pour une vie fraternelle universelle brisée, par le poids du péché, des haines et des égoïsmes!

Jésus, véritable Messie, mais pour tout l’Univers, pour la Gloire de son Père, pour le triomphe de la grâce sur l’orgueil du péché ne pouvait qu’être écartelé, pour que ressuscite, le projet du Dieu Créateur!

Avec l’humble fils de Marie et de Joseph débute une nouvelle alliance entre Dieu et les hommes, entre les hommes, entre eux!

C’est avec douze pauvres types, dont il va faire ses premiers Evêques, qu’il commencera! Et sa première action, ce sera la convocation à une réunion, essentielle, nécessaire, indispensable, source, échafaudage, nourriture de la Foi, de l’Amour, et en même temps Louange et Adoration suprême, à renouveler, quotidiennement, fraternellement, respectueusement, fidèlement, universellement jusqu’à la fin des temps! C’est à cela qu’on vous reconnaitra pour mes disciples, que vous vous aimez les uns les autres! Prenez et mangez ceci est mon corps! prenez et buvez, ceci est mon sang! Cette consécration quotidienne et universelle vous met en direct avec ma mort sur le Calvaire et ma présence éternelle de Ressuscité! gloire à Toi Trinité Sainte! Sainte réunion éternelle de l’Unité divine en laquelle tu fais participer tous tes fils et filles qui le sont devenus par le Baptême!

Et durant des siècles, ce fut la seule et nécessaire réunion à travers laquelle on se reconnaissait chrétiens au risque du martyre et de la persécution! Le jour du Seigneur, dimanche pour les chrétiens, samedi pour les juifs, vendredi pour les musulmans, est un jour de repos, de prière, d’adoration!

C’est tous les jours qu’est proposée aux baptisés la seule réunion efficace et sanctificatrice: l’EUCHARISTIE, la MESSE! « Je suis avec vous jusqu’ à la fin des temps »

Rencontre à la fois ritualisée et spontanée, mais, main dans la main, avec le successeur de pierre et celui qui dans notre diocèse représente la succession apostolique!

écrit par René Fromont

LUNDI 19 MARS 2018 Bonjour!

Solennité de Saint Joseph!

Chaque jour l’église adore son Seigneur et Dieu de l’Univers, en lui rendant grâces pour tout ce qu’il a donné à certaines personnes, qui ayant tellement vécues saintement, sont devenues pour nous des modèles et des intercesseurs! On se souvient ainsi de l’un ou l’autre saint, parmi des centaines discrètement, fêtés dans leur diocèse, congrégation, région. Celui retenu pour l’Eglise Universelle est encore classé! Il y a celui dont on peut tout simplement choisir librement de célébrer puis celui dont il nous est demandé de faire mémoire! Et encore ceux dont il nous est imposé de fêter et enfin ceux dont le souvenir est une grande solennité, qui ne peut être déplacée que parce que son jour tombe un dimanche, jour du Seigneur, qui a toujours priorité mais dans certains pays plus chrétiens les solennités sont jours de repos en vue de la prière communautaire!

Et c’est le cas de JOSEPH, époux de la Vierge Marie, père nourricier de Jésus, patron de l’Eglise Universelle, patron de la bonne et sainte mort, patron des charpentiers et menuisiers, des travailleurs! Modèle des éducateurs, modèle absolu de pureté et de chasteté, modèle de Foi, d’abandon total à la volonté divine, modèle de la dévotion et attention aux saints anges, modèle de confiance totale à sa conjointe dans la vie sponsale, protecteur des agonisants mourant entre les bras de Jésus et de marie, etc. modèle du respect de la vie liturgique et des bonnes habitudes de la tradition priante!

Hier encore, comme chaque dimanche de carême, après la conférence à notre Dame, mon coeur a vibré de joie au cours du salut au très saint sacrement à la cathédrale de Paris, de réentendre, de chanter en même temps le même O SALUTARIS, le même TANTUM ERGO, les mêmes encensements, les mêmes acclamations... Que jusqu’à 7 ans en l’église de Marchiennes, que jusqu’à 16 ans en l’église de Denain, que dans les chapelles de Solesmes, Maretz, Amiens, jusqu’à 25 ans, que jusqu’à 30 ans en l’église de Roye jusqu’ à 40 ans en l’église de Monchy Lagache…

Pourquoi, oui pourquoi, pourquoi ne l’ai-je plus entendu ensuite? pourquoi, mis à part de très rares exceptions, pourquoi tout d’un coup, l’ADORATION fut oubliée? Dans les paroisses plus de salut du dimanche après-midi à la fin des vêpres chantées! Plus de salut le vendredi soir! Pourquoi?

On l’a remplacée par ce qui fut un nouveau veau d’or! La télé, et bien d’autres choses, et l’activisme avant l’adoration! et comme tout le monde, je suis tombé dans le piège: Pardon seigneur Jésus! merci pour ces groupes qui se réveillent, groupes de prières, charismatiques ou liturgiques traditionnelles! il est grand temps, si tu veux Seigneur que ressuscite avec toi le monde si merveilleux que tu avais créé pour ta gloire et la réussite de l’humanité!

SAINT JOSEPH
patron des migrants qu’il fut avec Marie et Jésus,
patron des jeunes gens car il n’a que 19 ou 20 ans et non un vieux barbu!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 18 MARS 2018 Bonjour!

5ième dimanche de carême qu’on appelait dimanche de la passion, le premier!

Ne soyez pas perdus dans les célébrations paroissiales. Le temps de la passion prévoit de nombreuses célébrations liturgiques diverses mais la vie actuelle occidentale dans laquelle les paroissiens, par la multitude des activités proposées, sont toujours obligés de courir, les uns inutilement, d’autres par souci de présence et d’incarnation, font qu’on ne doit pas dépasser une heure un quart dans l’église du rassemblement!

Donc, en suivant sur votre missel, les offices vous risquez d’être perdus: votre pasteur et son équipe liturgique ont modifié, supprimer, rajouter, etc. regroupées en une seule plusieurs célébrations nécessaires tel le cas d’un scrutin de catéchumènes, l’onction des malades, etc. Humblement détendez-vous, laissez-vous guider et faire par l’Esprit Saint, priez, priez, priez! Il arrive qu’agacés par ces bouleversements, on se met intérieurement à juger, critiquer et on sort de l’église en se rendant compte tristement qu’on n’a pas prié! Non! Détendons-nous totalement en pénétrant dans le lieu saint, mettons-nous en face du Seigneur et laissons-nous faire, transformer, convertir, adorer, prier!

MAIS BIEN SUR, de retour à la maison, calmement, reprenons les textes qui ont été supprimés, les paroles des oraisons, antiennes, préfaces, les mots fixés par notre mère l’Eglise, tout cela est tellement riche de sens, de vie de foi d’espérance et d’amour ; riche de densité d’annonce de la foi, de la bonne nouvelle! Que tout ce qui n’a pu être dit, fait, devienne une nourriture pour notre méditation, notre action, notre apostolat, notre vie missionnaire!

Toutes les paroles, actions, prévues par la liturgie de l’Eglise ont un sens profond! ils ont été voulus, choisis, décidés. Sous l’inspiration divine, pour éduquer et fortifier notre Foi pour Adorer notre Créateur et Sauveur en toute Vérité! Ne perdons pas ces perles précieuses! La prière, sortis de l’église, doit se poursuivre à la maison dans les instants favorables!

écrit par René Fromont

SAMEDI 17 MARS 2018 Bonjour!

Souvent on se dit « Bon Week End » . En fait pour beaucoup le travail s’arrête, repos du samedi et jour du Seigneur le Dimanche! Ouf ça fait du bien!

Mais attention, souvent, le week-end des travailleurs devient les jours du bénévolat et il arrive que ceux-ci, les bénévoles, on les oublie, ou on en abuse! On s’esquive en vitesse, on se fait tout petit, caché, craignant d’être appelé aussi à un service ou d’avoir à les aider! Je le sais car je ne me cache pas de faire égoïstement partie de ces filous! De pauvre nature humaine flémarde que nous sommes si nous nous laissons faire par le tentateur au lieu que par notre ange gardien!

Un exemple: Voici des mois, après la messe de 11 heures, Madeleine me propose de prendre ensemble le repas de midi, rue de l’esplanade à Ham, chez Alibaba. Petit restaurant pas cher, accueillant, où les assiettes Kebab sont appétissantes, bien garnies, de qualité! J’accepte! Nous prenons le temps de passer d’abord par le presbytère, les urgences, ranger ses affaires. Arrivés au Kebab, le temps de respirer, de parler, l’apéritif puis nous nous mettons tranquillement à savourer nos frites puis un petit dessert. Surprise! Nous apercevons Edith et Michel! Depuis 10h15, ils étaient à l’église pour préparer la messe puis étaient restés pour tout ranger et fermer. Nous n’avons pas regardé l’heure mais nous nous sommes regardés Madeleine et moi, stupéfaits: ils n’avaient pas eu le temps de se préparer un repas dominical et festif! Ils venaient voir s’il y avait du tout-préparé pour eux emmener chez eux, à Eppeville! Madeleine est témoin! Et il est possible que cette manière d’agir dure depuis 2000 et plus, chaque dimanche.

Ce n’est qu’un exemple! Je ne manque pas de discrétion en le publiant puisque c’est connu de tous, connu oui, mais dans l’inconscience irresponsable de tous! Et si j’en parle, c’est qu’ils ne sont pas les seuls! Je ne veux pas révéler ceux qui m’ont fait confidence, avec discrétion et sans se plaindre, mais dans l’action de grâces pour ce que le Seigneur leur donnait de faire, d’agir!

Seigneur aide nous à faire vraiment davantage communauté tous ensemble et de porter tous ensemble, suivant les dons reçus, le poids de la paroisse et du secteur! Oh que ce carême a du mal à nous faire sortir de nos égoïsmes, du mien d’abord, car je suis bien le premier à devoir être secoué! Pardon seigneur! Pardon mes frères!

écrit par René Fromont

VENDREDI 16 MARS 2018 Bonjour!

Depuis un certain temps la mort faucheuse, avec son crâne décharné, son grand drap blanc flottant ainsi que la trainée des avions, sa grande faux élancée bien haut à l’extrémité d’un bras squelettique avait trouvée d’autres champs à moissonner que le diocèse amiénois! Mais voici, que lui prend-t-elle, de se rabattre soudain sur la ville épiscopale: en huit jours de temps! D’abord auprès d’un abbé Dambricourt de la prélature mission de France, puis auprès de notre cher frère bien connu abbé Pierre Guerville, et dernièrement l’abbé Guy Choquet! ça me comble de désolations car ils sont plus jeunes que moi! Pas bon signe pour les maisons de retraite urbaines peut être mais certainement que leur vie a connue plus de fatigues, de travail, de dévouement que la mienne et celles de Maurice, André, et moi-même!

Il faut être très attentifs, frères et soeurs à la santé de vos prêtres! Leur petit nombre et leur immense travail (à accomplir) risquent de leur faire oublier la faiblesse humaine d’une santé qui ne serait pas alimentée par les temps de silence, de prière, de repos, de détentes fraternelles, de repas très heurés, lents, médicalement normaux!

Dieu ne fait pas de miracles quand on viole volontairement et par insouciance les lois les plus simples de la nature, sa création! Les repas du saint curé d’Ars ne sont pas forcément de bons exemples! Chrétiens, veillez sur vos jeunes prêtres! J’ai un tel mauvais souvenir des mois d’aout des 10 premières années du siècle 2000, durant lesquels, mon curé et sa maman, merveilleux cuisiniers, et la cuisinière qui les aidait en semaine certains jours, partaient tous en vacances le même mois! Totalement incompétent en cuisine avec quel bonheur j’accueillais l’invitation de l’un ou de l’autre! combien ça peut changer la bonne santé d’un pasteur, y compris le père évêque, son caractère, sa patience, sa bonne humeur, son équilibre, sa santé, l’efficacité de son ministère que de se retrouver de temps en temps à une table de famille, sans changement couteux de menu mais tout simplement l’hospitalité simple d’une assiette de plus!

Quand les prêtres étaient très nombreux, un par village et ses annexes, et allions, en hiver, au cimetière, précédant les chevaux du corbillard et chantant des psaumes malgré les peines du deuil, la joie de se retrouver après tous ensemble autour du pot au feu familial!

Aujourd’hui, sans votre attention, le jeune prêtre risque de se retrouver seul à table jusqu’à son décès ou de décéder trop vite par j’enfoutiste de ses repas d’une volée, sa tête ailleurs passionnée par son ministère! Merci à toutes les personnes qui ont tant fait pour moi! Mais je voudrais tant que ce ne soit pas toujours les seules et les mêmes! Le prêtre est le prêtre de tous, à commencer par les plus petits! Et, bonheur, ce sont souvent eux les premiers qui pensent à la solitude alimentaire du prêtre!

écrit par René Fromont

JEUDI 15 MARS 2018 Bonjour!

Point ne sais-je si, en ce jour, elle se trouve dans le Gers ou dans le Gard, chez Françoise ou chez Christine, c’est à dire chez ses filles? En tous les cas je lui souhaite bon anniversaire à Marie-Louise, ma belle-soeur, veuve de Richard! Malheureusement elle est devenue aveugle, d’où son absence de Gauriaguet, près de Bordeau!

Les kilomètres nous séparent et ma difficulté de marcher ainsi que de me tenir debout! D’autre part, depuis le temps et le travail des uns et des autres, j’ignore s’ils auraient de la place les uns ou les autres pour me loger quelques jours si le TGV me permettait d’aller les voir! Ils ne sont guère bavards les uns et les autres sur ce point! Mais combien mon coeur désire les voir, Daniel en Bretagne, Etienne, Elisabeth, Monique, Françoise dans le Gers, Christine prés de Nîmes, Sophie en Fontainebleau, Jean-Claude dans le Nord! Combien j’aimerais faire le tour de France pour les serrer dans mes bras! Ils doivent s’imaginer que je n’ai pas le droit de quitter la cure et moi ai peur de les gêner! N’ayant plus de voiture le train est bon marché pour les vieillards, sur de longs kilomètres! Mais je reste un grand paresseux, si bien installé, et n’aimant guère bouger que je me contente de prier pour eux et de chercher sur YouTube de les apercevoir un peu! Certes, il existe bien des paroissiens dont les vacances les font passer assez proche et je les invite à passer leur dire bonjour! mais en vacances on a jamais le temps!

Chers frères et soeurs, neveux et nièces, etc. cousins et cousines je vous embrasse tous! Priez bien pour moi et tous nos chers défunts! gros bisous!

écrit par René Fromont

MERCREDI 14 MARS 2018 Bonjour!

Voici exactement quatre semaines, avec toute notre générosité, notre joie, nos désirs, nous entrions en Carême! OU EN SOMMES-NOUS?

écrit par René Fromont

MARDI 13 MARS 2018 Bonjour!

Lorsqu’il faisait moins Vingt j’avais bien chaud chez moi, tout en ayant fermé deux radiateurs! Depuis le retour de mon curé qui habite au-dessus de moi, j’ai froid avec tous mes radiateurs ouverts! Et il n’y est pour rien, mais j’en recherche la cause!

Peut-être a-t-il rouvert ses radiateurs fermés durant son absence? Peut-être est-il descendu à la chaufferie pour en diminuer le thermostat? Je n’en sais rien!

Pour l’instant, le vent extérieur est la seule explication! Lors des moins vingt le temps était sec et mes appartements étaient protégés du vent par les bâtiments de l’église et du collège!

Actuellement, les peu épaisses murailles et vitres de chez moi sont sous le souffle puissant de vent du sud! Mais il y a deux sortes de vent du sud! N’importe comment le vent existe en tournant autour d’un centre et il part du nord! Mais tantôt en tournant à gauche, descendant passer au-dessus de l’Afrique et remonter en apportant de l’air bien chaud! Cependant d’après les images de la télé, le vent actuel arrive aussi du nord, mais tourne au-dessus de l’Atlantique nord et remonte en nous fouettant d’un courant d’air glacial, humide, pénétrant!

Ce qui nous prouve qu’il ne faut jamais se vanter d’être sous le souffle et l’inspiration de l’esprit! Il faut discerner de quel esprit il s’agit! Est-ce notre orgueil et égoïsme ou l’Esprit Saint, des saints comme Ignace de Loyola, Jean de la Croix, Thérèse d’Avila, etc. étaient doués pour discerner ces choses!

Quant à nous, nous avons besoin de la Prière, des Sacrements, le la lecture biblique méditée, de l’aide d’un directeur de conscience, d’un confesseur, etc. Sinon nous risquons à perdre beaucoup de temps à ouvrir ou fermer les radiateurs de notre âme! Le tout est de savoir bien orienter la direction de notre parabole ou l’emplacement judicieux de notre paravent!

écrit par René Fromont

LUNDI 12 MARS 2018 Bonjour!

Les premières lectures des matines de ces jours nous font un peu découvrir la naissance de la liturgie à l’égard du vrai Dieu du Dieu Unique! Dans l’ancien testament et à travers l’histoire du peuple du Seigneur, d’hier et d’aujourd’hui!

Nous sommes souvent exaspérés par cette foule de rites et de l’obligation scrupuleuse de les accomplir et de les renouveler sans cesse!

Au cours de l’histoire ils se sont progressivement simplifiés! L’évangile les a réduits au maximum! mais plus ils devenaient simples, plus leur signification devenait vraie, infinie, sainte, salvatrice, adorante!

Puis on a recommencé progressivement à les multiplier, surtout dans les célébrations orientales. Le dernier concile les a réduits au minimum!

Mais il ne faut pas les négliger! Dieu est Amour, mais pas le petit copain qu’on peut taper sur le ventre! Il est le Tout Puissant, le Créateur, le souverain Maître, l’Absolu, le souverain Juge, le Saint trois fois saint, le Tout Autre et nous sommes tout petits devant Lui! Nous ne sommes rien sans Lui, nous lui devons tout! Et sa création est la merveille des merveilles!

Rien n’est assez beau pour Dieu! On ne fait rien à moitié pour Lui! Lui, l’Amour infini! Certes l’essentiel est ce qui se passe dans nos coeurs! Mais nous ne sommes pas de purs esprits, nous avons besoin de signes ; des signes qui rendent hommage, mais qui aussi éduquent notre foi et la foi de ceux qui nous entourent, du respect que nous devons à Celui qui est toute beauté et toute délicatesse!

Rien n’est assez beau, assez parlant, assez pur, assez riche pour Lui! Et si le deuxième commandement est semblable au premier il lui sera d’autant plus utile dans sa réalisation et efficacité que le premier soit accompli le plus minutieusement possible! Celui qui respecte Dieu respecte son prochain! Là où Dieu n’est pas reconnu et adoré abondent toutes espèces de criminalité! Il suffit d’ouvrir les actualités!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 11 MARS 2018 Bonjour!

Oui, c’est vraiment la mi-carême, et les célébrants des paroisses plus riches se vêtiront de rose et non de violet, couleur qui ne sert que deux fois par an! Et ces couleurs me rappellent les costumes des fêtes polonaises de mon enfance.

A Denain beaucoup de polonais étaient venus habiter et travailler dans les mines! Gamins, que nous étions méchants, stupides, racistes! Nous les harcelions à l’école en les traitant de polaks! Et pourtant c’étaient de rudes chrétiens qui donnèrent au monde le grand pape St Jean Paul II, Sainte Faustine et le célèbre tableau, image, de Jésus j’ai confiance en toi, qui s’est répandu, partout, dans le monde entier! périodiquement avait lieu à l’église, des fêtes, des veillées de prières, des messes, avec le prêtre, aumônier polonais! L’église était remplie de jeunes polonais revêtus de magnifiques costumes, habits de toutes les couleurs! Et tous de chanter ensemble, unanimement, les cantiques catholiques dans leur langue! Ils furent de vrais apôtres dans la région minière fort tentée alors par le marxisme et le laïcisme alors très agressif ;

Voyez-vous, les souvenirs me reviennent ainsi de temps en temps! car les périodes se succèdent dans l’histoire où l’on retombe dans les mêmes tentations! il ne faut pas retomber dans le piège! que ce soit avec les migrants, que ce soit entre différents milieux, différentes cultures, différentes conditions sociales, etc.

Le péché est bien ancré dans l’humanité! Et c’est de lui que le Christ Jésus, par sa Croix, est venu nous sauver! La croix n’est pas un emblème diviseur en l’humanité! Elle n’est pas l’insigne d’un groupe élitiste ou fanatique! Elle est le signe de l’amour, de l’amour infini venu triompher de l’égoïsme, l’orgueil, le blasphème du péché, du péché de tous, du péché de l’humanité! Elle est venue nous apprendre à vivre en frères! Elle est comme tout croisement le carrefour qui donne à tous de se rencontrer et à chacun de s’entendre dire < aujourd’hui même, tu seras avec moi, dans le paradis.

écrit par René Fromont

SAMEDI 10 MARS 2018 Bonjour!

Notre pasteur est rentré de ses vacances hier midi et il a du bien dormir cette nuit après les très longues heures d’avion et les décalages horaires! nous voici remis en route pour le temps que le Seigneur nous donnera!

Ces jours qui nous séparent de Pâques sont en principe des temps de pénitence! En fait, plutôt des heures d’émerveillement! Demain les familles vont se retrouver à Ham dans l’Eucharistie, à Nesles les fervents pour une journée de récollection en secteur! et tous les matins nous allons vivre le riche déploiement de la nature printanière! Le chant des petits oiseaux, le retour des hirondelles, les primevères, le renouveau, réveil de toutes les fleurs, bougeons, feuillages, lumières!

L’Esprit saint met aussi en nos corps et nos âmes des énergies, puissances étonnantes, surprenantes! Elles nous sont données ont besoin d’être maîtrisées, orientées, dirigées mises au service des appels, d’y trouver leur place, leur rôle, leur mission leur vocation pour le bien commun. Dans la vie communautaire!

Le printemps est explosion de vie! Même en temps couvert, triste, pluvieux! La vie niaisant est plus forte que toutes les morts hivernales et jaillit de toutes les boues environnantes!

Mais parce qu’au fond des coeurs étaient subsistées, providentiellement protégées et surveillées un grain, un morceau de racine, un branchage!

Pâques, c’est la résurrection! Toute vie est mise en route pour ne plus jamais s’éteindre! Même ce que nous pensions être du néant, avant qu’apparaisse toute existence, la nôtre en particulier, n’a jamais été du néant!

Dieu est l’Eternel! Et depuis toute éternité, l’univers entier est présent dans sa Pensée infinie et créatrice, dans l’éternel projet de son Amour! Avant que n’existe le ciel et la terre chacun de nous était déjà présent. Dans le coeur et le vouloir de Dieu! De le savoir tout doit changer sur les routes de notre vie!

écrit par René Fromont

VENDREDI 9 MARS 2018 Bonjour!

Sainte Elisabeth de la Trinité veillez sur nous, et guidez-nous sur les chemins de nos vies!

A Denain, entre 1932 et 1949, nous n’avions vraiment pas besoin d’auto! Excessivement rares étaient les propriétaires d’une voiture! La bicyclette suffisait! Je n’en avais nullement besoin, l’église et l’école étant proche!

Et surtout nous étions admirablement desservis! La ligne chemins de fer des mines avait sa gare pour nous rendre à Somain et là changer de train pour Marchiennes! un autre tortillard desservait les villages du Cambrésis! La ligne SNCF aussi, paris valenciennes qui existait toujours lorsque je fus à Monchy! également des lignes d’autocars Citroën concurrentes!

Mais surtout les tramways! C’était comme le métro, mais au milieu de la rue pavée, sur rails, et recevant l’électricité pour fonctionner par l’intermédiaire d’un trolley sur leur toit, frottant contre des câbles électrifiés adaptés!

De Valenciennes rayonnaient des lignes dans toutes les directions! Nous le prenions assez près de la maison! on changeait à Valenciennes!

C’est ainsi que nous allions régulièrement en pèlerinage à Notre dame de Bonsecours! Près de Péruwelz en Belgique! La Basilique, ronde, est sur une hauteur, au bout d’une belle route toute droite traversant la forêt! Placée sur la frontière, on entre en France, on sort en Belgique! N’hésitez pas à vous y rendre et à y confier toutes vos intentions!

Mais surtout, le tramway nous conduisait à valenciennes pour le Tour du st Cordon! Voici des siècles la peste décimait la ville! On pria Marie! Elle apparut, faisant le tour de Valenciennes et y déroulant un cordon! Guérison immédiate à l’intérieur de la cité! vérifiez mon histoire sur YouTube! Les responsables civils de la cité firent le voeu de remercier notre Dame par la procession annuelle autour de la ville sur les pas de Marie! Quelle que fut la couleur politique de la municipalité, la commune n’a jamais manqué à cette promesse! C’est l’unique cas où la république prend elle-même l’organisation d’une procession religieuse! le clergé ne fait que suivre! Et c’est la grande fête annuelle de Valenciennes!

Vous comprendrez pourquoi cet arrondissement du pays minier vit une grande dévotion mariale! prenez rendez-vous pour les prochaines fêtes! Notez sur votre agenda!

écrit par René Fromont

JEUDI 8 MARS 2018 Bonjour!

Dans l’Evangile Jésus chasse un démon muet! S’il y a trop de bruits et de bavardages autour de vous, personnellement je constate l’inverse! Du bruit, d’accord, mais trop peu de paroles ; on ne se parle plus, on ne dialogue plus. Chacun s’enferme dans ses idées, jugements, critiques, suppositions, imaginations ou tout simplement dans ses propres préoccupations, soucis, projets! Et nous ignorons que nos coéquipiers, voisins, époux, parents, etc. ne sont pas encore de purs esprits mais ont des oreilles, des yeux, des mains, une langue! Et que le Créateur nous a voulus en relation!

Oh que si! Avec une foule qui ne nous connaissent pas, nous passons beaucoup de temps sur notre ordinateur, tablette ou avec nos proches mais tout occupés à autre chose que de perdre leur temps sur un écran! On ne se parle plus tout en ayant dans la tête la certitude de l’avoir dit, mais que c’est l’autre qui n’a pas écouté! On a peur de se répéter, d’inscrire, de noter! Seules les publicités sur la télé savent le faire et on ne les accuse pas d’acharnement oppressif ni de viol des libertés! Le fric a tout pouvoir! Seule est interdite par nos moeurs bourgeoises la vérité libératrice et miséricordieuse!

Ce n’est quand même pas compliqué de signaler courtoisement et amicalement les choses toutes simples de la vie quotidienne: « Je reviens, j’en ai pour cinq minutes. », « Je serai revenu tel jour, à telle heure. », « ne m’attend pas pour manger. », « Tu n’es pas obligé de ceci ou cela, ne t’inquiètes pas. »

Jésus, chasse nos démons muets! Merci

écrit par René Fromont

MERCREDI 7 MARS 2018 Bonjour!

Le mercredi, le jour le plus triste, ici: pas de cuisinière! personne pour aller chercher le courrier à la boîte aux lettres qui se trouve à la porte de la rue, en bas de la colline où la maison est bâtie! Et certaines fois, pas une visite de la journée! Impossible de sortir, n’ayant plus d’auto! Et avec le fauteuil roulant, je me casserai les os en bas de la descente rapide!

Or le jeudi, qui était le mercredi actuel, était le jour le plus actif de ma semaine, avant mes 75 ans: le matin messe expliquée spéciale aux enfants, catéchismes dans tous les cours puis patronages, mouvements d’action catholique de l’enfance, etc. et le soir une bonne envie de dormir!

Actuellement, dès le matin, récitation de cette litanie: « vivement demain matin! » Et le jeudi, ça recommence pareil, quand c’est les vacances mais avec plus d’espoirs d’avoir la visite de confrères du secteur ou de l’association!

Le premier et quatrième jeudi du mois après midi, la très chaleureuse maison de retraite d’Ercheu attend la messe de 15 heures! Celle de Ham, plus administrative, nous attend le troisième jeudi pour 10 heures. Tandis que le second est consacré au mouvement chrétien des retraités, tous sont chaleureusement attendus par l’équipe actuelle au 6 Boulevard de la république! Où la campagne d’année des 4 diocèses: Lille, Cambrai, Arras, Amiens nous entraine à vivre l’Espérance!

Prêtre du diocèse d’Amiens, originaire de Marchiennes, je cherche parfois sur les photos de la page réservée à Cambrai, de chercher à apercevoir des personnes connues ou de la famille ou du village. Hélas, tristesse, je n’en ai pas encore aperçu! Il faudrait pourtant que les chrétiens de Marchiennes se réveillent! Je les embrasse tous et leur supplie de prier pour moi!

écrit par René Fromont

MARDI 6 MARS 2018 Bonjour!

L’enfance nous a donné cousins et cousines, famille mais aussi de nombreux copains, amis, camarades. Je me souviens toujours de Pierre Pesin, Gambier, Egisto Campidelli, Victor Espalieu, Jean Carpentier, Roger Lernoud, Wasse Léon, etc.! Que sont-ils devenus?

L’entrée au petit et grand séminaire nous a coupés de tous! Durant 12 ans, à cette époque, le séminaire nous a fait vivre comme des moines, séparés de tous! Au grand étonnement, même des prêtres de l’opus dei - pourtant vivant une certaine austérité - auxquels je racontais cela!

Actuellement les séminaristes sont comme les étudiants, ayant une chambre en ville, et allant suivre des cours en faculté de théologie! Entrecoupés de quelques arrêts de récollection! Mais nous, nous entrions dans la clôture du 24 septembre au 28 décembre ; du 9 janvier au mardi de Pâques ; de la deuxième semaine de pâques au 2 Juillet! Avec une sortie promenade, par trois minimum, deux heures les jeudis après-midi et tout au long de la journée silencieuse, les temps de prières, d’études, de cours, de repas, de récréations suivant le rythme du bréviaire et de la cuisine, des heures de cours! Nous étions heureux, infiniment heureux mais coupés de nos relations famille et amis!

On commençait à 12 ans pour être ordonnés à 25 ans! Aujourd’hui la préparation au sacerdoce débute à 25 ans! La plupart des séminaristes ont entendu l’appel alors qu’ils étaient déjà engagés dans la vie laïque, et exerçant une profession!

Dès mon arrivée à Denain à l’âge de sept, huit ans, suite à la première messe de mon voisin, le père Raymond Saclier, qui partira missionnaire père blanc à Bobo Diolasso, j’ai ressenti l’appel du Seigneur! Aujourd’hui, ils sont nombreux les travailleurs de tout âge, adultes, qui entendent l’appel du Christ, comme les premiers apôtres, au Baptême, à la Confirmation, à l’Ordination!

Prions pour qu’ils entendent l’appel et y répondent!!!

écrit par René Fromont

LUNDI 5 MARS 2018 Bonjour!

Si vous pensez qu’à Denain ce n’était que messes et piété, vous vous trompez!

Pas de télé, on se couchait tôt et le matin, très dispos pour communier au corps du christ! On n’attend pas 6 heures du soir pour prendre son petit déjeuner! Or c’est ce qu’on fait aujourd’hui, on se nourrit de Jésus dont on a tant besoin durant la journée, à l’heure où on va bientôt se coucher! Et on met la messe, l’heure après le travail, en concurrence avec une autre foule de rencontres et réunions nécessaires. Et les fidèles les plus engagés et dévoués en finissent par oublier que l’Eucharistie est la source unique, absolue, centrale de toute vie chrétienne, la source et le but! Et font passer l’action avant la rencontre réelle et nourrissante, et inspiratrice, avec le Christ! Inutile de vous redire tout ce que j’ai déjà exprimé, sur l’école chrétienne, la croisade eucharistique des enfants, les patronages, les coeurs vaillants, l’action catholique, etc.

En 1935, année de la confirmation et de la profession de foi. 1936, certificat d’étude, pèlerinage à Lourdes, entrée au petit séminaire de 59 Solesmes.

A Marchiennes, papa venait de reprendre la ferme de l’abbaye, de se remarier avec Thérèse Delannoy, bonne chrétienne! Un nouveau frère venait au monde, Jean Claude, et surtout, de nouveaux oncles et tantes (par remariage de papa), cousins et cousines… Plus chrétiens que les vrais par le sang et qui auront une grande affection pour moi, et seront les seuls à me rester fidèles ou tout au moins en relation et viendront me rendre visite!

Après 1 an et demi à Solesmes et 1 an et demi à Valenciennes, je rentrais à l’institut Don Bosco de Maretz, où j’allais vivre avec d’autres élèves qui deviendront prêtres dans le diocèse d’Amiens. Mes grands-parents restés à Denain, après la rue de Lourches, restèrent un certain temps au presbytère, au service de trois prêtres, puis rue Dussoubs!

Ils reposent maintenant, dans la plus grande pauvreté, humilité, ignorance du lieu, au cimetière de Denain! J’aurais tant voulu les avoir avec moi s’il y avait eu une maison du vicaire à Roye! Leur mobilier a rempli mon presbytère de Monchy-Lagache, puis de Friville-Escarbotin où il est demeuré lors de ma nomination à Renancourt où je n’avais qu’une petite pièce pour loger! Je ne sais ce que tout cela est devenu! Je n’ai plus que mon bureau acheté à Roye et un lit ; ma vierge et le cadre de maman! je suis l’homme le plus heureux du monde!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 4 MARS 2018 Bonjour!

De tout ce que je viens de vous raconter je n’ai plus que deux objets souvenirs! Dans ma chambre, la statue de la vierge de la rue du bac, venant de Melle Elise Fontaine et dans mon bureau, le cadre avec la photo de maman Suzanne, en communiante, en Suisse, venant de grand-mère Louise!

Elise Fontaine et Louise Eschenbrenner-Bregy étaient très pieuses et participaient à tous les offices, messes, vêpres, saluts, neuvaines, etc.! Tous les matins elles partaient bras dessus dessous à la messe de 6 H 30! Il y en avait trois, 6H, 6 H30, 7 H! Je les accompagnais avant le petit déjeuner et l’école!

Tout de suite ou rapidement, je fus enfant de choeur et servant, à genoux sur les marches de l’autel! fier de répondre en latin aux prières prévues, de faire aller la sonnette, de présenter les burettes, de transporter le missel du côté de l’épître à celui de l’évangile ; de soulever la chasuble du prêtre durant l’élévation, de tenir le plateau de communion sous le menton du communiant!

Elise et Louise, durant la semaine, veillaient à l’entretien des vêtements et ornements, linges, etc. de la sacristie! Et suivant les nécessités, m’emmenaient à Cambrai chez le magasin, affaires d’églises, Machelart! Justement, on y trouva, en jouets, autel, calice, patène, burettes, etc.! On m’en fit cadeau à la St Nicolas, fête des enfants et on y ajouta aube, étole, manipule, chasuble! Et encore tout petit je me suis amusé à jouer à dire la messe!!!

Les soeurs de St Vincent de Paul et surtout, soeur Marie-Joseph qui se considéra un peu comme la remplaçante spirituelle de ma maman décédée me prépara à ma première communion, accompagnée de ma consécration à Marie! Oh, quelle souffrance dans mon coeur actuellement de constater autour de moi le peu de ferveur et gourmandise eucharistique et le temps mis à n’en plus finir pour y initier les petits enfants!

Depuis 1932, le seigneur m’a donné la grâce inouïe, imméritée sauf dans les jours de grippes ou d’hôpitaux, de participer chaque jour à la messe et, devenu prêtre, de la célébrer!

Comment se peut-il que tant de gens, incapables d’un petit effort de jeune en carême, aient si peu faim de l’Eucharistie? Nourriture indispensable! Pain de vie! Rencontre inouïe avec le christ dans sa chair de ressuscité! Permettez-moi d’admirer cette demoiselle de Villeselve, qui chaque jour, fait des kms pour vivre la messe loin de chez elle!

écrit par René Fromont

SAMEDI 3 MARS 2018 Bonjour!

Quittons Marchiennes pour Denain! Oh, si, deux mauvais souvenirs: quand on allait chez le maréchal ferrant pour mettre des fers aux sabots des chevaux, ça me semblait tellement cruel, moi qui souffrait des pieds. Et puis, ce monsieur tellement méchant après le Bon Dieu, qui à l’école, ayant trouvé un catéchisme dans le sac d’un élève, le jeta ostensiblement dans le poêle Godin!

A Denain nous habitions au quartier du nouveau monde, renfermé entre les forges et aciéries qui deviendront Usinor, les ateliers Cail, les mines et son terril, les hauts fourneaux et la ville de Lourches totalement entourés par l’industrie!

Découvrant que l’on buvait du lait qui ne venait plus du pi des vaches, mais de bouteilles d’épiceries qui ressemblaient à celles dont se servait mon père pour y mettre le pétrole, j’en fus dégouté à tout jamais! Oui, il faut dire qu’à cette époque, à Marchiennes, on s’éclairait encore avec des lampes à pétrole et pour avoir de l’eau, il fallait aller la pomper à l’entrée de la grande cour!

Par contre, à Denain, dans la rue, se trouvait un cordonnier fabricant de chaussures sur mesure, ce qui me permit d’avoir des chaussures à ma taille, introuvable, jusque vers mes dix-huit ans!

Nous habitions 3 ter rue de Lourches. Actuellement disparu, c’était un ouvroir de couture dépendant de l’usine. Les grands-parents maternels occupaient la pièce d’entrée où nous couchions! Grand-mère était concierge et au service de la directrice, grand-père travaillait à l’usine. La directrice, mette Elise Fontaine, très bonne chrétienne, nous invita à partager totalement la maison, et sa famille, neveu, amis, etc. nous vivions ensemble! J’avais retrouvé une famille! On participait à tout. Elle s’appelait Elise Fontaine. Sa petite nièce Armande devint ma filleule, etc. Ils sont tous décédés. Grand-mère et Elise, on aurait cru deux soeurs: elles participaient à toute la vie de la paroisse du Sacré coeur! Evidemment toute la moitié du quartier appartenait à l’usine: l’église, les écoles, le couvent, les maisons des ingénieurs, la direction, les cités ouvrières, la salle des fêtes! C’était le paternalisme à fond! Nous étions en 1932! C’est dans ce contexte qu’allait débuter ma vie de chrétien conscient de l’être et appelé au sacerdoce!

écrit par René Fromont

VENDREDI 2 MARS 2018 Bonjour!

Maman est décédée! Les enfants vont être séparés! Richard et Fernande à Marchiennes chez les parents de papa, moi à Denain chez les parents de maman! Mais je retournerai bien des fois à Marchiennes, lors des vacances ou des fêtes de famille!

Le meilleur moment était le nouvel an! Papa habitait maintenant à la ferme qui fut celle de l’abbaye, au bout d’une ruelle! De là, aux premières heures du 1er janvier, nous allions souhaiter la bonne année aux grands parents du colombier où l’on se retrouvait avec tous les oncles et tantes, cousins et cousines, qui venaient ensuite à la maison! Puis durant toute la semaine, nous allions passer une soirée chez chacun à tour de rôle! sans compter, précédemment tous les mariages des soeurs de papa, etc.

Il y avait aussi les gros travaux saisonniers où j’allais donner un tout petit coup de main! Le ramassage des pommes de terre rouges dans le champ de la route de Somain, près d’une petite chapelle qui m’intriguait ; je n’ai jamais participé à l’arrachage des betteraves à vaches, énormes et coloriées…. Ni à celui des racines de chicorées, un peu plus minces que les betteraves sucrières de Picardie, mais qui étaient envoyées dans les cosseteries de la famille ou d’Orchies, pour la fabrication de la chicorée à café!

Mais le travail principal pour moi était la moisson! Pas de moissonneuse batteuse ni de tracteurs! une moissonneuse tirée par cheval ou chevaux fauchait et mettait en bottes. Nous mettions les bottes en tourelles de 6, 7, 8, 9 …??? je ne sais plus! Les tourelles étaient bien alignées dans le champ, pour sécher, l’épi vers le haut puis les charriots venaient les rechercher! Ces charriots prenaient alors l’apparence gigantesque qu’un grand camion, mais de paille! Tout était rangé en grandes meules ou dans la grange! Plus tard la batteuse venait, dans les temps creux qui suivaient pour battre la paille et en extraire le grain de blé ou l’avoine!

Mon meilleur souvenir? les soirs d’été, après le travail de la journée et le souper, lorsqu’on était assis dans la cour sur un banc, dos tourné vers ce mur blanc et à la base goudronnés, regardant vers le bois de Marchiennes, rêvassant, se reposant, se parlant, se souvenant des vieilles histoires! Pas de télévision, ni de radio mais toute la famille réunie tandis que chiens et chats venaient nous faire des caresses et que du Ciel, avec les derniers rayons du soleil couchant dieu nous bénissait, Marie veillait, Et Rictrude et les saints de Marchiennes priaient pour nous…

écrit par René Fromont

JEUDI 1er MARS 2018 Bonjour!

Nous sommes dans les années 24, 25, 26, 27 de notre précédent siècle! Quel bruit dans les rues de Marchiennes! Pas le bruit d’une foule! mais celui des pieds ferrés des chevaux et du bandage ferraillé des roues de chars sur les pavés des rues du nord!

Dans la cour de la fermette du colombier le coq se met à chanter, à la porcherie le grognement des cochons tandis que, dans l’étable, la traite a commencé par les tantes tandis que les hommes font les litières! Au fur et à mesure du trayage, le lait en seaux est apporté à la cuisine où dans un coin près de la fenêtre de la cour se trouve l’écrémeuse que grand-mère tourne à la main! En face, de l’autre côté de la cour, le fourni où baratte pour faire le beurre!

Les clients du voisinage viennent se servir! comme çà sent bon tout cela, avec le bon pain du petit déjeuner!

Tante Lydie, la plus jeune soeur de papa, s’est occupé de moi qui rouspète (déjà!) et crie sa faim! C’est spirituellement dangereux d’être seul! Richard et Fernande ne sont pas encore nés! Alors on devient le petit roi capricieux, égoïste, exigeant! Tout le monde s’occupe de vous! surtout quand on passe du café coquant au café de la verrerie, à la rue des nonnettes, à Denain, puis rue de l’abbaye! Partout on fait sensation le bébé de Suzanne et de Fernand! Ma première cousine, Andrée, elle, sera moins remuée ayant tout de suite sn seul domicile au hameau d’Ellpret! Oui, il est grand temps d’avoir un petit frère pour se faire un peu dresser et apprendre à vivre humblement en équipe

Trois ans plus tard, le bonheur d’avoir une petite soeur mais ça ne durera pas longtemps car le matin du 2 mars 1932, tante Lydie venait nous annoncer « vous n’avez plus de maman! »

Et quelques jours plus tard, sous le porche du colombier, passait un long cortège suivant un corbillard se rendant au cimetière, précédé d’un enfant de choeur portant une croix et d’un curé revêtu d’un grand manteau noir…

Ma vie allait totalement changer! Denain sacré Coeur m’attendait, avec ses hauts fourneaux, ses aciéries mais aussi avec sa vitalité missionnaire, ses religieuses, ses écoles, ses coeurs vaillants! l’appel à suivre Jésus!

écrit par René Fromont

PS: En ce temps de carême, beaucoup de personnes se re-posent ou se posent la question de la confession mais ne savent pas comment s’y prendre!

Sur internet voici un texte simple, facile, concret! prenez le temps de le lire, de le relire, et de le faireconnaitre. écrivez: PDF guide préparatoire à la confession

Et de nombreux prêtres seront en l’église de 80 Chaulnes le 24 MARS 2018, de 15 heures à 18 heures,à votre libre disposition pour vous recevoir en confession ou causer avec vous!

écrit par René Fromont

MERCREDI 28 FEVRIER Re-Bonjour!

Dimanche dernier, il m’est arrivé de féliciter la chorale de Ham de bien choisir des cantiques qui aident à mettre en valeur et bien comprendre les textes bibliques du jour! Et je le redis, ne me renie pas! Quand un mot malheureux m’est arrivé aux oreilles, venant de l’un d’entre eux!: « éviter la rengaine! »

Horreur, le mot qu’il ne fallait pas dire! Vient-on à la prière pour mettre en spectacle orgueilleux nos originalités ou pour rencontrer le Seigneur, se laisser rencontrer par Lui et l’adorer?

On n’a jamais fini de comprendre, digérer, réfléchir chaque mot qu’il nous prononce! Pour nous nourrir, changer notre coeur, notre vie, nous sauver!
  • Est-ce de la rengaine le pâté de chacune de nos messes et de toutes liturgiques offices?
  • Est-ce de la rengaine notre récitation du chapelet demandée par la vierge elle-même et le pape!
  • Est-ce de la rengaine que le benedictus de Laudes et le magnificat de vêpres de chaque jour?
  • Est-ce de la rengaine que la récitation ou le chant des psaumes du bréviaire, tous les jours et nuits de leur vie, par les moines, moniales, diacres, prêtres?
  • Est-ce de la rengaine que de manger chaque jour le même pain et de boire la même eau?
L’Evangile de Jésus est là pour être transmis, mis en mémoire de génération en génération jusqu’à la fin des temps! N’est-ce pas par les mêmes gestes et paroles que les amoureux se transmettent leur amour! C’est par amour que l’église demande comme chants les mêmes versets de psaumes que chantent si merveillement les moines de Solesmes là où nous chantons nos 4 cantiques processionnels!

écrit par René Fromont

MERCREDI 28 FEVRIER 2018 Bonjour!

Le dernier jour de février!

Maman était agonisante, elle avait 26 ans, j’en avais 7 et l’aîné de trois! Elle décédera le 2 mars 1932 d’où probablement mon retour sur les grâces reçues lors de la toute petite enfance!

De la chambre du café coquant où je naquis le 4 décembre 1924, Papa Fernand et maman Suzanne trouvèrent une petite maison rue des nonnettes où naquit Richard puis la petite ferme au milieu de la rue de l’abbaye, où naitra Fernande et où mourut maman!

J’étais aussi souvent à la ferme du colombier chez les grands-parents paternels, Léon et Céline, et chez les parents de maman qui tenaient un café près du pont proche de la verrerie!

Natifs de Belgique région Liège, dès leur mariage, ils étaient partis travailler six mois en Russie, Eugène était souffleur de verre! Avec son épouse Louise, ils revinrent en Belgique où naquit maman! Pour le travail, ils partirent en Suisse où maman alla en classe et fit sa communion! De là, ils allèrent en Espagne, toujours pour le travail jusqu’au moment où la verrerie de Marchiennes fit appel à son savoir-faire!

Hélas la verrerie fermera et il sera obligé d’aller travailler aux forges et aciéries de Denain. En vélo jusque Somain puis le train! Une chute raidit une jambe! Marche avec canne! Puis déménagement à Denain, 3 ter rue de Lourches!

Durant les couches de maman j’étais surtout au colombier! Mon père seul était marié! Il avait deux frères dont l’un était mon parrain, Jules, qui sera tué au Cateau en mai 40, moi étant à Maretz, 10 kms de lui et Moïse, fait prisonnier et interné à St Fuscien pour travailler dans un ferme du village en 43 alors que je me trouvais au séminaire d’Amiens, rue qui menait à ce village.

Mon père avait six soeurs pas encore mariées! Le dimanche, elles étaient fidèles à me conduire à la messe où elles trouveraient celui qui deviendra mes oncles!

écrit par René Fromont

MARDI 27 FEVRIER 2018 Bonjour!

Le carême passe vite! Ne gaspillons pas notre temps! Crions sans cesse vers le Seigneur! Oui « Seigneur Merci, Seigneur Pardon! Gloire à Toi »

Et chacun de remercier pour tout ce qui nous a été donné, transmis! Fermons les yeux! Essayons de nous souvenir pour dire Merci! Rappelons-nous! Tout ce que nous devons au passé vécu par d’autres à notre service à chacun! De l’histoire, de nos grands-parents, parents, parrains et marraines, oncles et tantes, frères et soeurs, cousins et cousines, docteurs, sage femmes, infirmières, voisins religieuses, curés et vicaires, copains et copines, etc. Ils ont tous été mis par Dieu à notre service! Nous pourrions écrire des livres entiers sur eux! et nous avions alors moins de cinq ans!

Puis revoyons toutes nos découvertes, de bébé, de petit enfant, au fur et à mesure que les personnes, les choses, la nature, l’environnement, les plantes, les animaux, les événements, se présentaient à nos yeux, nos oreilles, nos questions, notre curiosité…

L’apprentissage de nos relations par des gestes, des regards, des cris, des mots, des paroles, des prières…

L’émerveillement de découvrir en plus de maman, un papa, des frères et un jour le bon dieu, Marie, Jésus! La joie de notre première prière!

Oh Seigneur pardon de tous nos oublis! Pardon de tant de fois où nous avons oublié de te dire merci!

Quant à moi, vous pouvez inscrire 59870 Marchiennes sur votre ordinateur puis cliquer images et chercher le Colombier! C’était l’une des entrées de l’abbaye, l’autre étant la mairie! A la gauche du colombier, ne faisant qu’un avec lui, une maison! Probablement celle du moine concierge. Devenue la petite ferme de mes grands-parents paternels! La fenêtre donne sur une pièce où eurent lieu les repas de famille et les danses! Ils eurent douze enfants dont mon père fut l’aîné! Puis la cour, petite, entourée des étables, le fourni, les écuries, la porcherie, le fumier, le carin, le poulailler, la grange! Et derrière une meule puis le jardin potager! C’était tout petit mais il y avait tout! Mais aussi beaucoup de cris, et plein d’amour et de courage!

Lors de son mariage, papa travaillant toujours chez ses parents, habita une pièce dans un café, le café coquant, situé dans la rue menant de la mairie à l’église où je fus baptisé!

PS: Si vous voulez faire du tourisme dans ma ville natale, regardez ces vidéos sur YouTube:
  • Petite balade en 4cv
  • balade en forêt de Marchiennes
  • présentation des bâtiments de la ville
  • Marchiennes une abbaye fondée par Rictrude-incroyable des milliers d’alevins au pont de Marchiennes
  • Marchiennes chez Marcel
  • Marchiennes la ville aux mille étangs
  • Etc.
Mais d’abord, avant de mettre You Tube, écrivez 59870 Marchiennes. Bon voyage.

Puis après avoir écrit: 31 rue de l’abbaye et cliqué sur de quoi voir, voyez la dernière maison de mon père, anciennement la ferme de l’abbaye, qui est actuellement la maison de mon demi-frère!

écrit par René Fromont

LUNDI 26 FEVRIER 2018 Bonjour!

Les vacances de mon curé vont bientôt se terminer! Soulagement car je serai dégagé des responsabilités qu’il m’a confiées pour trois semaines avant de partir! Par contre je boude car il est un couche-tard et moi un lève-tôt: dans cette maison acoustiquement mal protégée, nous nous réveillons mutuellement au moment du meilleur sommeil! Vous allez rire, on a chacun nos défauts! et mis à part cet inconvénient, nous nous entendons très bien quoiqu’en pensent certains!

Et exactement l’Evangile de ce lundi de carême nous invite à ne pas porter de jugements les uns sur les autres! Les qualités de chacun sont des dons du seigneur! il les a répartis selon sa volonté pour le bien commun de tous et sa gloire! Nous ne les méritons pas! Et les défauts qui sont les nôtres sont peut-être le plus riche des dons de Dieu car ils nous révèlent la réalité de ce que nous serions sans Dieu, notre pauvreté, notre néant! pire, notre situation de pécheur qui nous appelle à la conversion, à la pénitence, à la bonté, à l’amour!

Nous ne devons pas juger! Dieu seul est juge! Mais, dans le véritable amour les uns des autres, la vraie charité, nous avons le devoir de nous corriger les uns les autres! c’est coude à coude que nous devons avancer vers la sainteté! Il nous faut donc être vrais avec nos frères! Il ne faut pas en avoir peur et chacun doit humblement attendre cela de l’autre! Trop souvent nous jugeons et critiquons-en arrière et manquons de loyauté avec notre ami!

D’où naissent la suspicion, la méfiance, la tristesse, la haine, les guerres! Combien de gens se battent, on se demande pourquoi, alors que le dialogue aurait été si constructif!

Si au début du carême on invite à nous méfier du démon menteur et diviseur rappelons-nous l’existence des bons anges, de notre ange gardien et le l’archange st Gabriel dont le mois de mars va nous rappeler la mission!

écrit par René Fromont

SAMEDI 24 FEVRIER 2018 Bonjour!

Distraction! Oubli de mettre mon alarme avant le coucher, résultat réveil tardif! J’essaye de me rattraper! Ce qui risque de devenir agressif! Il est temps de se rappeler le Notre Père et d’accepter de vivre l’instant présent!

D’autant plus que l’Evangile nous rappelle à l’amour! hier il nous disait que l’amour n’est pas seulement de ne pas commettre de meurtres mais de vivre avec tendresse, délicatesse à l’égard d’autrui!

Aujourd’hui, il proclame vigoureusement l’amour des ennemis! aimer sans limites! Dieu veut le salut de tous! il veut la réussite de tous! Il a voulu notre existence pour qu’elle aboutisse à la sainteté! Et l’arrivée à ce but final n’est pas une course où l’on arrive premier après avoir éliminé tous les autres et les avoir jugés mais un combat quotidien dans lequel nous devons nous entraider les uns les autres n’ayant qu’un but, celui d’arriver tous ensemble, en famille!

Ce qui veut dire qu’il faut être exigent pour nos ennemis, vouloir qu’ils changent et se réconcilient, comprennent qu’ils sont depuis toujours infiniment aimés de Dieu et que nous devons les aimer comme des frères appelés au même bonheur!

Et de réaliser que si nous étions à leur place, dans les mêmes conditions et contexte, nous aurions peut-être agit encore plus mal qu’eux!

Le bien que nous accomplissons, c’est Dieu qui nous donne de le réaliser!

Nous sommes appelés à l’action de grâces et au regard bienveillant et aimant!

écrit par René Fromont

VENDREDI 23 FEVRIER 2018 Bonjour!

Un blocage ce matin sur le courrier de cet ordinateur qui ne peut plus pour l’instant envoyer ou recevoir! un dépanneur passera peut-être me rendre visite? C’est très rare hélas, en dehors des jours et des heures de permanence et de présence de mon curé! il va me falloir attendre 18 h pour voir quelqu’un, vu la distance existant entre la maison et la rue! il me faudrait un haut-parleur pour appeler les nombreux passants ignorant ma présence en attente! même le courrier je ne puis plus aller le chercher!

Ma seule grande joie est de pouvoir prier avec les psaumes! Rendez-vous compte! ce sont les textes avec lesquels Jésus a prié! Et aussi Marie! Et tous les saints depuis plus de trois mille ans! Quelle chance! quel bonheur!

Avec le Seigneur la transmission n’est jamais interrompue! Jamais il ne coupe!

écrit par René Fromont

JEUDI 22 FEVRIER 2018 Bonjour!

Il n’y a que huit jours que nous sommes en carême et déjà une fête! Celle du lieu unique, d’où solennellement, l’unique successeur de Pierre, veille à ce que soit transmises intactes les données de la Divine Révélation contenues dans les Saintes Ecritures et la tradition de l’Eglise! de veiller à ce qu’aucune erreur ne s’y introduise, d’y découvrir toutes les richesses cachées…

Que ces données soient traduites avec une exactitude la plus pointue possible dans le langage, la culture du lieu, du temps, de l’époque! que tous ses frères, évêques, successeurs des douze, soient solides dans la foi au Christ, tout l’église fidèle à l’évangile! il est le bon pasteur! le pilote! le rocher!

Soyons dans l’allégresse de l’espérance avec notre pape François! partageons ses soucis, sa confiance, son courage, son sourire!

Ecoutons attentivement sa parole ferme, courageuse, simple, vraie! Un avec Lui! un avec Jésus!

écrit par René Fromont

MERCREDI 21 FEVRIER 2018 Bonjour!

Les gens ne vont plus à l’église pour faire leur examen de conscience et se confesser alors c’est la télévision, la presse, la radio qui s’en chargent et tout le monde en prend pour son grade. Que ce soient les ministres de la politique ou les ministres du culte, n’importe quel citoyen, les sortis de prison, les internés, tout le monde est pécheur! Oui, tout le monde! Le carême est là comme une grâce pour nous aider à en prendre conscience et à en être libéré!

Mais nous sommes pécheur, nous avons commis un péché, non pas parce que ça nous a rendus honteux, offensé notre orgueil et respectabilité, non pas parce que nous n’avons pas respecté une coutume humaine, une morale civique et laïque, une loi gouvernementale, etc.!

Nous sommes pécheurs parce que nous avons refusé de plaire à Dieu, de nous laisser aimer par Lui, de nous laisser créer juste par lui, d’offenser l’infiniment saint, l’amour infini!

Et cette offense faite à Celui à qui on doit tout a brisée l’alliance éternelle qui nous unissait à Lui, L’humanité tombe dans le vide du néant et devient prisonnière et esclave d’elle même! Désormais nous ne pouvons plus chaque matin sur notre ordinateur cliquer sur actualités sans y découvrir horreurs sur horreurs, crimes sur crimes!

De cet esclavage nous ne pouvons en sortir que par l’amour infini du Père qui dans sa miséricorde a été ébloui par le geste de son divin fils qui sur la croix a accepté de s’offrir en réparation pour l’offense faite par notre péché!

Oui, par chacun de nos péchés j’ai conduit Jésus à la croix! c’est moi qui ait cloué le Christ! Seule la résurrection est le signe que par mon repentir, ma conversion, ma pénitence, ma confession, l’absolution, l’alliance peut être rétablie et qu’à nouveau, Dieu peut continuer à me faire et à me parfaire!

écrit par René Fromont

PS: Si vous n’avez pas eu la chance d’écouter ou de regarder la conférence de carême de dimanche dernier à Notre Dame de Paris, prenez plaisir à l’écouter et voir sur You tube en écrivant: Pourquoi des conférences de carême à l’ère de l’intelligence artificielle? KTO. Vous vous régalerez at aurez envie d’écouter les suivantes!

écrit par René Fromont

MARDI 20 FEVRIER 2018 Bonjour!

Jésus nous guide par son évangile sur le chemin du Carême! Hier, il insistait sur la priorité du service des plus petits, des plus pauvres, des plus déshérités! le partage, l’Entraide, le service, la Charité!

Aujourd’hui il nous aide à prier car il ne faut jamais oublier qu’il existe deux commandements « qui sont semblables » l’amour du prochain et l’amour de Dieu! On oublie si facilement l’un des deux, en prenant l’autre pour excuses de cet oubli!

Et c’est vrai que nous avons du mal à prier! Dieu est invisible, à première vue! C’est pourquoi Jésus insiste tellement sur l’amour du prochain, qui devient concrètement une preuve de l’authenticité de notre amour!

Jésus nous conseille en priant de prendre comme modèle le Notre Père! Que chaque partie du Pater soit comme la tête d’un chapitre que nous développons dans notre coeur, pensée, conversation avec le père, illustrant chaque mot par ce qu’il nous a donné de vivre, dans tous les plus petits détails du déroulement de l’aujourd’hui de notre vie!

Et si nous n’y arrivons pas, demandons l’aide de la très sainte vierge Marie, l’assistance de notre ange gardien, du saint dont nous portons le prénom depuis notre baptême! Et Jésus nous l’a appris au pluriel. Il n’a pas dit: mon père, mais notre père! Prier en équipes, groupes, assemblées de prière! ça existe de plus en plus, là où il n’y a pas de respect humain mais une véritable foi missionnaire!

Que l’esprit Saint nous y aide!

écrit par René Fromont

LUNDI 19 FEVRIER 2018 Bonjour!

Frères, combien je suis heureux! Vu mon âge et ma santé, depuis un moment je célébrai le dimanche dans une chapelle chauffée; les vacances m’ont donné l’occasion de revenir joindre la communauté, l’assemblée! et j’ai été comblé de joie de découvrir les efforts liturgiques accomplis! Tels, le mercredi des cendres la participation d’adultes pour la procession d’entrée quand il n’y a pas d’enfants de choeur ; et surtout, dimanche, enfin, la présence active de huit enfants de choeur!

Le seul regret fut de constater, c’est l’époque, les souffrances, douleurs de plusieurs personnes, dont notre dévouée Edith, clouée par une tendinite! A ce propos, je tiens à faire remarquer aux habitués de Ham, le dévouement de Michel et d’Edith qui, tout en habitant à Eppeville, loin de l’église de Ham, passent des heures, avant et après la messe pour tout préparer et tout ranger! et ceci depuis des années! et sans compter leurs heures de service au presbytère, spécialement pour la préparation des baptêmes! Il arrive très souvent que le dimanche, nous sommes tranquillement en route à manger qu’eux soient encore à l’église! Chaque fois que je les voie je me mets en colère de constater que peu de monde participe à les aider surtout pour ranger! Je suis sûr que là aussi nous verrons du progrès!

L’Evangile de ce lundi nous rappelle l’exigence de Jésus sur l’importance de la charité, du service des plus petits, des affamés, des malades, des pauvres, des autres, de notre prochain! Ce serait même uniquement sur ce point que nous serons sévèrement jugés, dès notre dernier soupir, lors de notre parution devant notre créateur et maître!

Et sur ce point nous sommes tous de grands pécheurs, moi le premier! c’est là que tous avons besoin de conversion, plus que sur notre gourmandise et tout le reste! saints anges gardiens, st Michel archange, saints anges de Dieu, venez vite à notre secours!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 18 FEVRIER 2018 Bonjour!

Admirons saint Marc! Ce n’est pas un bavard! Il dit l’essentiel en peu de mots! C’est un très bon résumé de ce que doit être notre carême!! Marc I, 12-15!

Nous pouvons l’inscrire, bien en vue, durant la quarantaine qui vient et faire devant, notre examen de conscience quotidien!

Où en suis-je? Mes temps de silence? Ma lutte contre les tentations et mes défauts? Ma prière? Ma mission d’évangéliser? Ma conversion?

Bon dimanche! Le dimanche n’est jamais carême! C’est le jour du Seigneur! De sa victoire! De sa résurrection! De la joie! De la famille! De la communauté rassemblée!

écrit par René Fromont

SAMEDI 17 FEVRIER 2018 Bonjour!

L’Eglise célèbre sept commerçants de Florence qui ont tout quitté pour vivre ensemble dans la prière sur une colline voisine, au service de Marie!

Ils fondèrent les Servites! Le dernier survivant d’entre eux s’appelait Alexis.

Jésus, Lui, dans l’Evangile de ce matin, ne se retire pas du monde mais s’y engage! Mais il appelle Lévi à quitter le service de l’argent et son métier de percepteur pour devenir apôtre dans son milieu de vie! Et au grand scandale de ses concitoyens participe à un banquet chez des gens peu recommandables! N’est-il pas venu pour sauver les justes et les pécheurs!

En ce dernier jour des cendres, nos résolutions de carême ayant été fixées, confions-les à Marie! Demain, huit jours après l’anniversaire de la première apparition de lourdes, nous fêterons Sainte Bernadette! Imitons son humilité, sa discrétion! Prenons souvenir ou conscience de tout ce qui nous a été proposé sur le plan paroissial, diocésain, régional comme possibilités de ressourcement spirituel! Mettons tout bien au point!

Demain, ou déjà ce soir, à l’occasion de la messe dominicale, 1er dimanche de carême, des précisions, des appels nous seront faits! Répondons avec la même générosité que Lévi, Bernadette, les servites de Marie! C’est curieux comme tant de gens attendent les rameaux pour venir à l’église! Rappelons à nos voisins que le carême est déjà en route depuis mercredi! Pas de retardataires svp!

écrit par René Fromont

VENDREDI 16 FEVRIER 2018 Bonjour!

Jésus ne veut pas que l’on jeûne quand on est avec Lui. Il ne veut pas que l’on jeune de Lui, qu’on se prive de Lui! Non! Il faut manger du Christ avec surabondance, se nourrir de sa Parole, de sa Vie, de sa Lumière, de sa grâce!

Mais, pour l’accueillir, il faut absolument faire silence: pas seulement du bruit! C’est encore facile! Déjà plus difficile d’arrêter sa télé, sa radio, … Egalement son bavardage! Ce n’est pas croyable, parfois, le flot de paroles, de détours, de centaines de mètres de mots alignés les uns après les autres, utilisés par certaines personnes avant de nous dire l’essentiel de ce qu’elles ont à nous dire… Alors que nous sommes pressés!

Non! Ce qui est le plus difficile à taire ce sont nos préoccupations! Vous savez, nos préoccupations agressives! Celles qui nous font dire, le matin au lever: « Je n’ai pu réussir à dormir! J’y ai pensé toute la nuit! »

Alors ça, c’est terriblement dur à en faire silence!!!! Peut-être faut-il alors faire l’effort de songer à l’abandon obligatoire de tout lors de notre future mise en bière?? Oui, ce jour-là, on sera bien obligé de ne plus y penser et à accueillir Celui qui nous accueillera dans une éblouissante Lumière, une merveilleuse et sévère à la fois étreinte d’amour et de miséricorde! Les cendres nous y ont fait repenser!

Alors, enfin, la grâce du silence intérieur nous est donnée! Elle ne supprime pas notre attention au travail, aux autres, aux obligations de la vie! Mais elle nous apporte un calme, une confiance, une espérance, un abandon, une disponibilité! Jésus est là! Il nous accompagne! Il agit en nous, par nous, avec nous! Nous sommes pleinement à l’ouvrage et pleinement avec Lui! Et nos compagnons de vie sont là aussi, mais tous étonnés et ravis du retournement qui s’est opéré en nous!

écrit par René Fromont

JEUDI 15 FEVRIER 2018 Bonjour!

Ça y est! Nous sommes en route! Matines nous fait revivre l’Exode! L’Evangile nous livre déjà le but! Notre participation à la passion, la croix, la Résurrection! Suivre Jésus! Et Marie de nous dire « Faites tout ce qu’il vous dira! »

Hier soir, à la messe des cendres, nous étions plus nombreux que ce que je m’attendais! bravo! Et nous n’avons pas oublié de prier pour Albert, notre curé! Il doit être heureux à respirer l’air du pacifique, à se réjouir de la vue du large et des montagnes, er de se régaler des fruits de mer! Chut, c’est le carême!

Ici nous nous sommes engagés à manger davantage durant le carême mais pas de n’importe quoi! de nous nourrir avec plus d’attention, de fréquence, d’amour de la Parole de Dieu! Par exemple, même si nous n’allons pas à l’eucharistie quotidienne de lire chaque jour les lectures proposées pour la messe matinale ou du soir! Mieux lire les articles de fond de nos journaux ou hebdomadaires chrétiens! Choisir nos émissions télévisées! Ecouter sur la radio ou télé les conférences dominicales de carême, toujours très intéressantes! Notre participation à toutes les rencontres d’équipes, paroissiales, de secteurs, synodales, diocésaines! récollections, etc.!

Un effort pour nous nourrir spirituellement car, hélas, si notre embonpoint nous amène à nous inscrire et abonner à comme j’aime! notre connaissance spirituelle, catéchétique, religieuse, est bien souvent squelettique ou pire encore déformée d’un handicap pénible!

Entrons tous avec joie dans ce carême et mettons-nous allégrement sur les pas de Jésus!

écrit par René Fromont

MERCREDI 14 FEVRIER 2018 Bonjour!

Mercredi des Cendres! Ouverture du Carême! Journée de prière, de jeûne, d’abstinence! Par amour du Seigneur et son unique Gloire! Pour le salut du monde et des âmes!

Pardon si cette année les Cendres coïncident avec la saint Valentin! C’est l’occasion pour que les amoureux demandent au Seigneur la grâce infinie de vivre saintement la grande joie et bonheur de leur mariage, ou fiançailles!

Beaucoup, même tous ceux qui l’ont vu et parfois revu, ont été touchés, émerveillés, bouleversés par le témoignage de foi, d’espérance, d’amour des parents, frères et soeurs de GASPARD SOLDAT d’AMOUR!

Qu’ils m’excusent de les citer! Ils ont vraiment été aidés, dans leur grande épreuve, par la grâce du Seigneur! Mais ils ont eu le courage de correspondre à cette grâce, fidèlement, courageusement, Dans une joie d’une infinie profondeur spirituelle!

Prions intensément pour tous nos amis, amies, parents, voisins qui ont reçu la vocation du Mariage ou y sont appelé ; c’est une vocation plus exigeante, sinon tout au moins aussi exigeantes que celle au sacerdoce ministériel! Nous ne prions pas assez pour les personnes appelées à cette vocation d’époux, de parents, de grands parents et aussi pour les veufs, veuves qui continuent d’être des parents ou grands-parents!

Quant aux célibataires qui ne sont ni prêtres, ni religieux ou religieuses, qu’ils sachent qu’il existe aussi pour eux des chemins qui peuvent les aider à la sanctification tout en restant de vrais laïcs, tel l’opus Dei! Il y a de nombreuses manières de grandir dans l’Amour! Aucune limite! bon carême!

écrit par René Fromont

MARDI 13 FEVRIER 2018 Bonjour!

Dans un passé lointain, les personnes vivant d’une manière exagérément exigeantes les obligations du carême prenaient leur précaution avant de commencer par une journée de surabondance: le Mardi Gras! Afin de pouvoir tenir le coup dans les quarante jours suivants! Mais très vite cette journée prit parfois des allures de défoulement, carnavals de toutes sortes avec le festif des cultures locales et traditionnelles mais aussi parfois un laisser aller où la morale en prenait son compte!

D’où des personnes pieuses, en réparation des péchés commis instituèrent la dévotion dite des quarante heures durant lesquelles des chrétiens se relayaient en adoration devant le saint sacrement exposé!

Dans des habitudes plus équilibrées, contentons-nous de bien commencer demain généreusement notre carême, de décider le possible afin de faire et de tenir! Et ce matin, après avoir lu l’évangile de la multiplication des pains, contentons-nous de partager les bonnes crêpes de notre cuisinière!

écrit par René Fromont

LUNDI 12 FEVRIER 2018 Bonjour!

78 ans après la première apparition de Lourdes, avec mon grand-père maternel, à l’occasion des premiers congés payés, je priais devant la grotte de Lourdes! J’avais 12 ans! Je ne m’imaginais pas que 82 ans plus tard, j’aurais la joie, après avoir célébré de bonne heure la messe, de suivre, en direct sur KTO, la messe à Lourdes, basilique souterraine, du 160ième anniversaire et d’entendre l’annonce par l’évêque de Tarbes-Lourdes du 70ième miracle officiellement reconnu! Et il s’agit de la guérison en 2006 ou 8 d’une religieuse! Et comble de surprise, d’une religieuse du diocèse de Beauvais! Donc signe de bénédiction pour notre Picardie, pour notre région apostolique!

Bénédiction dont nous devons remercier Jésus, puisque dans l’Evangile de ce matin il dit à la génération à laquelle il s’adressait, qu’il ne leur donnerait pas de signes et voici qu’à nous il en donne un! C’est un appel! Un appel à entrer généreusement mercredi dans la sainte quarantaine du Carême! Marie compte sur nous!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 11 FEVRIER 2018 Bonjour!

6éme dimanche du temps ordinaire, anniversaire de la première apparition de la Très sainte Vierge marie, maman de Jésus, à Bernadette Soubirous à Lourdes!

Marie ne lui dit rien ce jour-là que de prier le chapelet et Bernadette le récita en même temps! Ce fut le premier de tous les chapelets priés depuis ce temps-là à la grotte de Massabielle et que nous pouvons tous accompagner chaque après-midi à 15 h 30 sur KTO, radio notre dame, internet!

C’est surtout notre dernier dimanche avant le carême, et notre saint père le Pape en a fait, en union avec Lourdes, le Dimanche de prières pour les malades! Notre curé célèbre sa dernière messe à Ham avant ses vacances, car ce soir à 21 h, il s’envolera pour être durant 16 heures entre ciel et terre! Nous lui souhaitons bon voyage et bon repos et surtout, MERCREDI, nous viendrons à la messe des CENDRES de Ham prier à ses intentions car ce sera le jour de ses 74 ans, son anniversaire de naissance! Et il est grand temps de prier pour les vocations avec un curé de 74 ans et un auxiliaire de 93 ans et demi!

On obtiendra des prêtres que si nous sommes des exemples de vie chrétienne et missionnaire auprès de nos enfants, et si après les avoir élevés chrétiennement nous les aidons à prendre, au milieu du contexte païen dans lequel ils vont se retrouver, leur responsabilité missionnaire qu’ils ne pourront avoir qu’en étant de vrais amoureux du Christ Ressuscité!

Dans l’entrée en carême de mercredi nous reprenons conscience, tous, que nous en sommes loin et en communauté paroissiale nous décidons de reprendre un chemin de catéchèse, de conversion et nous laisser saisir EN VERITE par ce CHRIST VIVANT et PRESENT!

Il en est grand temps!

écrit par René Fromont

SAMEDI 10 FEVRIER 2018 Bonjour!

La Liturgie est une école pour l’éducation de notre Foi! C’est un culte mais aussi une catéchèse!

Mercredi, nous allons entrer dans le temps principal de l’Année, du Mercredi des Cendres au soir de la Pentecôte! Un vrai catéchuménat pour certains dont ce sera le premier! Un renouveau de catéchèse pour tous! En marche de notre vie païenne à notre Baptême à Pâques et notre confirmation à la Pentecôte!

Certains s’étonnent que la messe des cendres débute sans célébration pénitentielle. Ce n’est pas pour laisser du temps, au moment prévu, pour la bénédiction et l’imposition des cendres! C’est vraiment parce que nous voulons jouer le jeu, que reprenant l’instant de notre point de départ, nous ignorons totalement que nous sommes pécheurs! Certes nous savons que selon les coutumes mondaines, ou selon une conscience maladive nous avons des imperfections qui blessent notre fierté! Mais nous ignorons notre péché! de quoi demanderions nous pardon?

Il faudra avoir entendu, écouté, la Parole de Dieu pour découvrir, savoir, prendre conscience que nous sommes pécheurs! Et mercredi nous n’en serons qu’au début! Et ce ne sera véritablement que le vendredi saint que notre coeur sera bouleversé, à la fois par la conscience de l’offense faite au Seigneur et à sa miséricorde infinie pour recevoir enfin dans la nuit de Pâques le Salut du Baptême, ou son renouvellement par l’Absolution! Et chaque jour du Carême les textes bibliques proposés vont nous aider à découvrir la distance entre notre façon de vivre et la sainteté pour laquelle Dieu nous a créé! Et recevoir les grâces de conversion!

Après l’homélie les cendres reçues nous diront que sans le Christ notre vie païenne ne nous conduit qu’au cimetière et l’horreur! La conversion à la sainteté et la vie éternelle! On pourrait se servir de n’importe quelles cendres! Dans nos régions on se sert des branches bénites aux Rameaux! On se sert de leurs cendres car, ayant été bénies, par respect, on les a brûlées plutôt que de les jeter au fumier! Ce feu est fait discrètement par le sacristain car nous ne sommes pas encore au buisson lumineux de la nuit pascale!

écrit par René Fromont

VENDREDI 9 FEVRIER 2018 Bonjour!

Voici 62 ans je passais à Péronne mon permis de conduire et, de retour à Monchy, le facteur m’annonçait que ma première 2 cv était à prendre au garage Citroën d’Amiens, offerte par la paroisse! Et dans l’heure qui suivait j’étais en l’église de Quivières, concélébrant la sainte Apolline avec tous mes confrères du doyenné de Ham, puis déjeunant chez Mr et Mme Bouc!

L’église de Quivières-Guincourt étant un lieu régional de pèlerinage à la patronne des dentistes! Elle fut pour moi la patronne des chauffeurs! Jamais je n’eus d’accident ni le moindre PV et je n’ai arrêté de conduire que par obéissance aux conseils reçus!

Non seulement cette voiture m’aida, après l’époque de la bicyclette en soutane, à accomplir mon ministère sacerdotal mais aussi à prendre quelques jours de vacances sous tente dans mes jeunes années, d’aller rendre visite à ma famille dans le nord ou dans le sud-ouest! Mon dernier parcours, au temps de l’abbé Macke, fut le retour de 32400 St Germé (Gers) en huit heures de temps, dans ma petite Ford Fiesta, qui vient d’avoir ses vingt ans avant de me quitter!

Quant à la neige, elle ne rencontra qu’une fois des difficultés, la 2 CV, qu’à Guizancourt, en face de la ferme Carbonnaux où je ne fus dépanné que par Mr Jean Helluin et ses voisins! L’autoroute Amiens-St Quentin n’existait pas alors, et du reste c’était encore l’époque que des routes nationales! Ce qui me permettra de pouvoir m’arrêter et prier à l’ile Bouchard, puis à N.D. de Schoensttat!

Evidemment, l’absence d’auto me semble pénible actuellement, d’autant plus que j’habite, isolé en haut d’un monticule loin de toute habitation, et ne sachant plus marcher, surtout que mon curé sera absent du 12 février au 6 mars et que je serai seul! J’ai confiance en la providence et au coeur des paroissiens et amis, surtout les amis et amies, pour ce qui concerne les déplacements et assiette de plus! Dieu soit loué! Mais dans ces cas-là, il arrive quelque fois, que les uns comptant sur les autres, rien ne se fait! On verra bien!

N’importe comment mon curé n’ayant pas pris de vacances depuis l’été 16, a bien le droit, vu son grand âge de vie active, à prendre un peu de repos, d’autant plus qu’à lui seul il remplace huit prêtres. Du temps de ma première deux chevaux, en plus de son ministère d’aumônier spécialisé et de responsable de secteur! Heureusement qu’aujourd’hui j’ai le bonheur de voir beaucoup plus d’équipes de laïcs prendre des responsabilités qu’ils n’avaient pas alors, telles par exemple l’accompagnement des deuils! Mais attention de ne pas tomber dans l’excès contraire, à la messe, laissons bien au prêtre célébrant ce qui lui revient exclusivement!

écrit par René Fromont

JEUDI 8 FEVRIER 2018 Bonjour!

Sainte Joséphine Bakhita! Combien tu dois être chère, chérie, dans le coeur de Jésus. Et combien tu l’aimes! il faut relire sa vie, ou la regarder sur You tube, tu es formidable! Toi qui es si puissante en la communion des saints, viens, viens, au secours de notre monde redevenu plus éloigné de l’Evangile que les maitres qui t’ont brisée tout au long de ton existence ici-bas! intercède auprès de Jésus et de sa maman, Marie! Aide-nous à relire tous les évangiles de ce temps liturgique! Donne-nous de voir et de croire en la puissance de guérison du Sauveur! Accueillons la puissance de Jésus qui donne à ses disciples la mission de porter la guérison aux coeurs désespérés! Tout est possible à celui qui croit et laisse Jésus agir totalement en lui! Personne n’était aussi bas, aussi impuissant que Bakhita! Toute sa vie fut le modèle absolu de l’humilité! Elle est aujourd’hui toute puissante! Prie pour nous, pauvres pécheurs!

écrit par René Fromont

MERCREDI 7 FEVRIER 2018 Bonjour!

Si dans vingt, vingt-cinq passages la bible fait mention de la neige, c’est presqu’à chaque fois pour louer le Seigneur!

Symbole de la pureté, de la blancheur, de la beauté, merveille de la création, plaisir pour les sportifs, émerveillement des petits enfants, jouet pour les futurs bâtisseurs, occasions de se défouler en se bagarrant sans bobos et jouant à la guerre!

Pour les impatients, médicament efficace! Pour les petites plantes trop tôt sorties de terre une protection contre les grands froids! Pour tous l’occasion de ralentir, de prendre un temps de repos et peut être de prière!

Le photographe ou le peintre y trouve inspirations et chacun appelé à aider son voisin, d’autant plus qu’il est faible, pauvre, vieux, malade… Les petits oiseaux se cachent dans les taillis et les branchages. Des bêtes hivernales habituellement invisibles font leur apparition!

Il faut en profiter car ça ne dure pas longtemps, enfin faut-il l’espérer car, malgré tout, sa disparition sera enchantement! A tous bon courage!

écrit par René Fromont

MARDI 6 FEVRIER 2018 BIS!

MESSAGE EXCEPTIONNEL: Sur KTO, Jeudi 8 à 16 heures ou Vendredi 9 à 22 heures 25 ou par la suite sur You tube, ne manquer pas de regarder, de faire voir, de faire connaitre, le témoignage intitulé: « GASPARD SOLDAT DE L’AMOUR »

écrit par René Fromont et tous ceux qui l’ont vu, croyants ou incroyants!

MARDI 6 FEVRIER 2018 Bonjour!

Dans le diocèse d’Amiens la célébration des saints japonais est reportée à demain pour pouvoir célébrer aujourd’hui St Wast. Et pourtant ce dernier a plus à voir avec l’Artois et le Cambrésis qu’avec la Somme! Probablement qu’à une autre époque existait déjà ce que nous appelons actuellement les Hauts de France!

Mais pour revenir aux pèlerinages dont il était précédemment question, je ne sais si vous imaginez la puissance de prière qui s’élève d’eux vers le Ciel! Dans tous les coins du monde, que de lieux dans lesquels Marie s’est manifestée et qui du 1er janvier au 31 décembre attirent des foules entières, nombreuses, priantes, se laissant enseigner de l’Evangile, pardonner leurs péchés, offrant le saint sacrifice de la Messe, recevant l’onction des malades, priant pour la conversion et la guérison spirituelle du monde! Rencontrant le christ sauveur et ressuscité! Chantant la Gloire du Père! Se laissant saisir par l’Esprit Saint!

C’est inimaginable! Quelle source pour nous de confiance, d’espérance car ils sont nombreux les sanctuaires du monde semblables à Lourdes!

Et pourtant, l’addition de tous les pieux sacrifices des pèlerins, de leurs efforts, de leurs prières, de leurs mérites ne sont que peu de choses comparés à la puissance d’amour, d’adoration, de mérites, de grâces, qui jaillissent vers le ciel et vers les âmes de la toute petite Hostie consacrée sur l’autel ou dans le tabernacle de la plus petite chapelle du monde!

L’Hostie consacrée est le Corps du Ressuscité dont la personne divine offre éternellement pour la Gloire du Père et le Salut de l’Humanité la Puissance d’Amour Infini qui créa l’Univers et le racheta par la Croix!

écrit par René Fromont

LUNDI 5 FEVRIER 2018 Bonjour!

Que faites-vous chaque dimanche de 18 h 30 à 19 h? Il est très possible que vous vous ennuyez en attendant avec impatience les actualités régionales puis nationales ou vous préparez le souper!

En ce qui me concerne, face à la télé, c’est depuis des années (si je suis à la maison) la demi-heure d’une joie profonde! Sur KTO je regarde jusqu’à la fin de l’homélie la messe à Notre Dame de Paris! Liturgie impeccable mais surtout un sermon passionnant qui nous aide à éclairer l’actualité avec les textes bibliques d’abord entendus! Je ne me suis jamais endormi! Cette prédication est faite presque toujours par l’archevêque diocésain!

Vous allez dire que je commence à radoter, vous l’ayant déjà dit mais si ça ne vous intéresse pas, faites le savoir autour de vous! Quel beau et vrai moyen d’évangélisation et vous ne vous ennuierez plus en cet instant où tant de banalités ou publicités sur les autres chaines! Les personnes qui ont suivi ce conseil n’ont jamais été déçues!

Et actuellement le prédicateur (sauf exceptions) est le nouvel archevêque: ce médecin qui exerça comme docteur avant d’entrer au séminaire! Pour vous dire qu’avec son expérience, il parle vraiment dans la vie! Si hélas vous êtes des personnes qui n’ont pas encore fait l’effort de se faire brancher sur KTO, vous pouvez le retrouver sur internet ou encore, après coup, sur You Tube!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 4 FEVRIER 2018 Bonjour!

A la chandeleur, l’hiver prend fin ou reprend vigueur. Noël au balcon, Pâques aux tisons

Ces vieux dictons vont-ils encore se vérifier cette année? Année pourtant spéciale avec ce ciel couvert depuis la toussaint et ces inondations qui viennent augmenter ou créer la misère en tant de familles! Samedi 17 notre Evêque vient à Nesle pour relancer pour le diocèse le CCFD. N’oublions pas ce rendez-vous!

Ce matin j’ai été très touché par le message d’amitié envoyé et signé par les compagnons malades avec lesquels j’ai vécu en octobre le pèlerinage du Rosaire! Nous étions invités à une rencontre amicale sur la côte mais je n’ai trouvé personne pour m’y conduire mais eux ne m’ont pas oublié!

Hier, nous parlions de pèlerinages! Pour les gens de la région Flandres, Artois, Picardie, savez-vous que vous pouvez, facilement, rapidement, aller prier, à la sortie de Cambrai sur la route de Valenciennes, à Thun St Martin, dans le très vénérable sanctuaire de Notre Dame de Schoestatt! C’est tout petit mais vous ne serez pas déçu par l’accueil, le recueillement, l’espace de pique-nique fraternel! Sanctuaire de l’Unité!

Couvrez-vous bien et commencez à préparer le carême! Qu’ai-je à changer dans ma vie? Le vécu auquel Jésus m’appelle, des vertus de FOI, d’ESPERANCE, de CHARITE… où en suis-je,? Où en suis-je de mes devoirs d’ADORATION, de PARTAGE, de SERVITEUR?

Comme Jésus prenons le temps de nous retirer, de prendre de la hauteur, puis de nous engager dans la foule où tant de personnes cherchent des évangélisateurs!

écrit par René Fromont

SAMEDI 3 FEVRIER 2018 Bonjour!

Bientôt ce sera la fête de notre Dame de Lourdes et on recommencera à penser aux pèlerinages, des carnets de billets d’entraide avec un billet gagnant seront mis en vente, etc. J’aime beaucoup signaler deux pèlerinages que j’aime très fort et qu’ils le deviennent aussi dans le diocèse: L’ILE-BOUCHARD et BANNEUX! Sur YouTube vous les trouverez facilement! Je vous recommande particulièrement les vidéos signalées comme ayant été émissions de KTO!

Ces pèlerinages assez proches favorisent la participation des pauvres et on se retrouve dans la simplicité de nos villages picards:

A l’ile Bouchard, on croirait se retrouver à l’église de chacun de nos villages ruraux, on est chez soi, en famille, mais quelle profondeur de grâces éducatives pour que nos familles redeviennent vraiment des familles chrétiennes, heureuses des bénédictions reçues de notre Dame de la prière!

A Banneux, on se retrouve à Lourdes en plus petit et on se laisse conduire par Marie à Jésus, la source de toutes grâces! Elle nous appelle comme Jésus pour l’apôtre st Thomas de mettre nos mains dans la plaie de son coeur représenté par le choix de cette source!

Mais par pitié, suppliez le seigneur de vous y conduire un jour de beau temps, mais pas dans les averses! quoique la pluie est parfois très symbolique!

écrit par René Fromont

VENDREDI 2 FEVRIER 2018 Bonjour!

Célébration de la présentation de Jésus au Temple de Jérusalem! La sainte famille est une sainte famille juive qui respecte avec foi et amour les lois, les rites de la religion d’Israël! Mais les fidèles du temple et de la cérémonie sont loin de se douter de la nouvelle signification donnée par le Christ à cet événement! Mis à part les parents de l’enfant Dieu et de quelques vieillards pieux et inspirés!

Mystérieusement nous assistons à la première messe de l’histoire dont l’enfant est lui-même le prêtre célébrant, l’offrande sacrificielle, et ce petit groupe l’assemblée liturgique! Et ce prêtre enfant est en même temps l’autel et le cierge pascal, la Lumière du monde! l’esprit saint inspire les paroles des participants! Le Père céleste est glorifié! Déjà le Salut est apporté au monde!

L’Espérance des anciens est comblée! Ils peuvent, comme disait hier le roi David, prendre le chemin de tout le monde! Gloire et Louange à Toi, oh Dieu vainqueur!

écrit par René Fromont

JEUDI 1 FEVRIER 2018 Bonjour!

Parmi les saints du jour, une sainte Brigitte d’Irlande!

Et l’Evangile de la messe est sans aucun doute une réponse aux questions que se posent les Evêques qui n’ont plus beaucoup de prêtres!

Marc VI, 7-13: Jésus ne dit pas « je vous envoie à tel presbytère » mais « Deux par deux », « en marche, en route », « le bâton à la main » « vivant de l’hospitalité passagère » etc.! C’est tout le contraire d’une installation et de chacun avoir son curé! Jésus les appelle, les envoie, dans la pauvreté et l’abandon total à la providence et à l’hospitalité des braves!

Mais ils doivent, avec foi, vivre l’autorité reçue sur l’esprit du mal et sur les démons! Prêcher l’appel à la conversion! Chercher à rencontrer les malades corporels, spirituels et par la grâce de l’onction que donnent les sacrements de baptême, de confirmation, de consécration, de guérison implorer sur eux la venue puissante de l’Esprit Saint!

Respectant la liberté de ceux qui refusent l’accueil mais ne pas se laisser contaminer par eux! Bien secouer ses pieds pour ne pas emporter avec soi, si peu que ce soit, de l’esprit du monde! C’est ainsi que Jésus a tout mis en route!

écrit par René Fromont

MERCREDI 31 JANVIER 2018 Re-Bonjour!

SAINT JEAN BOSCO!

Il m’est impossible de terminer ce mois de janvier sans remercier Saint Jean Bosco pour tous les prêtres qu’il a donné au diocèse d’Amiens par la formation donnée par les pères salésiens à l’Institut Don Bosco de 59 Maretz, maintenant fermé depuis longtemps!

C’était un petit séminaire dit de vocations tardives! C’est actuellement disparu, étant donné que depuis cette époque les études se poursuivent pour tous obligatoirement après le primaire!

Nous ne sommes plus que trois survivants: André Lemaire, René Fromont, Maurice Marchal par ordre de naissance! Mais ils furent très nombreux entre 39 et 42 Jean Fourrière, Louis Duvauchelle, Yves Morel, marc Langlois, etc. Merci aux pères Tanguy, Lebagousse, Guebels, Desbonnet, Gouriou, etc.

Saint Jean Bosco, priez pour nous!

écrit par René Fromont

MERCREDI 31 JANVIER 2018 Bonjour!

Excusez mon avance! A 94 ans on retombe en enfance ou on perd la tête! On n’avance plus ou on va trop vite! Je n’ai plus d’auto et je me laisse conduire mais, croyez-moi, je n’ai jamais eu aussi peur que depuis que je suis assis à côté du chauffeur! Ou bien c’est un homme qui roule comme un fou et s’endort au volant, ou bien avec un qui traverse les passages à niveau au rouge ou encore avec quelqu’un qui, ne voyant rien sur la voie à traverser, brûle les stops, ou le fait au centre du carrefour! Bref, je ne suis vraiment pas rassuré, il faut bien rire et taquiner!

Mais ma véritable préoccupation, ce sont les Vocations? Vous le savez! Mais souvent on pose la question aux enfants et aux jeunes mais jamais aux veufs!!! Or, voici un témoignage que je viens de découvrir! Il s’agit du père Yannick Bonnet! Cherchez sur google: Cet homme qui a eu 7 enfants et de nombreux petits enfants, dont l’épouse est décédée du cancer! Prêtre désormais! Voici comment il répondait à quelqu’un qui imaginait sa vocation depuis l’enfance:

« Non, j’avais la vocation d’être père d’une famille nombreuse. La vocation sacerdotale m’est tombée dessus, à Lourdes, pendant le pèlerinage des cancéreux de 1994, dont nous savions mon épouse et moi, que c’était le dernier qu’elle vivrait avant de retourner au Père. J’ai été le témoin du parcours spirituel de mon épouse pendant les neuf mois qui ont suivi ce pèlerinage, j’en suis encore ébloui 22 ans plus tard… »

Je ne voulais pas terminer ce mardi après-midi sans vous transmettre ce témoignage qui, peut-être, si Dieu le veut, mettra en route, alors que ceci pouvait leur sembler impossible, un jeune veuf à marcher vers le sacerdoce ministériel ou une veuve à se décider pour la vie religieuse? Qui sait?

Et le cas rapporté dans ce témoignage n’est pas unique!

écrit par René Fromont

LUNDI 29 JANVIER 2018 Bonjour!

Les lectures de l’office de Matines nous racontent la joie de Saint Paul lorsqu’il apprend par son délégué Timothée que la petite communauté de Thessalonique est demeurée fidèle à Jésus et que de plus elle porte du fruit et grandit!

Je comprends sa joie car ça à nous arrive à nous aussi! Je fus prêtre cinq ans dans le Vimeu, il y a de cela Cinquante-deux ans! La règle à cette époque (et peut être encore maintenant) était que quittant un lieu de mission on ne devait plus y remettre les pieds et faire totale confiance au successeur! Ce que j’ai toujours appliqué strictement! Mais voici que depuis quelque mois, à partir d’un pèlerinage à Lourdes, des membres d’une équipe ACO sont rentrés en relation avec moi! Bien sûr ça me fait humainement plaisir mais ce qui me donne surtout une très, très grande joie, et action de grâces, c’est d’apprendre leur fidélité dans la vie chrétienne et l’apostolat et dans le contexte de l’actualité!

Comment, amis qui recevez ces quelques lignes, avez-vous le souci de la vie chrétienne et apostolique des enfants que vous avez élevés chrétiennement, comme parents, ou comme catéchistes? Trop souvent nous abandonnons totalement ce souci primordial, primordial car nous les avons accueillis pour la réussite de leur vie et leur bonheur ETERNEL! Et hélas, tel je le constate, votre préoccupation est la même que celle des parents ou éducateurs païens!

Prenons pour modèles ces saintes mamans chrétiennes qu’au long de l’année la liturgie nous présente! prions-les! confions-leur nos enfants!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 28 JANVIER 2018 Bonjour!

Quelle est notre première parole au réveil? Et, après quelle parole nous empressons-nous de courir? La radio, quelle radio, ou la télé, quelle chaîne, le journal quotidien régional, national, quoi encore?

Jésus nous invite à nous tourner vers lui, Parole Divine! Donnée avec autorité! Loin des mensonges diaboliques! Loin aussi des vérités trop précoces qui risqueraient d’écraser les personnes plus que de les nourrir

Jésus nous invite à recevoir la Parole de son Père! Lui! Une parole qui réveille, apaise, fait réfléchir, pardonne, convertit, fait grandir, invite à la réconciliation, à la patience, à la prière, la prière d’Adoration, de louange, d’Action de grâces!

Et le Dimanche, jour de la Résurrection, jour du repos, jour du seigneur, de rejoindre la communauté qui est son corps! Là il nous parle en plénitude, il nous nourrit, il nous envoie pour être ses témoins, ses haut-parleurs, des bâtisseurs, des antennes-relais, des provocateurs à l’amour, au partage, à la réconciliation!

Il nous envoie pour être des chanteurs, des chantres, et entrainer l’univers dans une immense chorale des merveilles de la foi!

écrit par René Fromont

SAMEDI 27 JANVIER 2018 Bonjour!

Hier une question posée m’a fait découvrir qu’au cours de cette semaine nous entrions déjà en février et vendredi à la chandeleur! Les quartiers inondés doivent trouver le temps long, tout est relatif! Nous aussi sommes impatients de voir revenir le soleil, mais à côté des inondés nous avons vraiment de la chance!

Aujourd’hui nous fêtons sainte Angèle qui fut en son temps une merveilleuse éducatrice! Prions pour toutes les mamans, et toutes les enseignantes, les catéchistes! Elle fut douée pour suivre chacune de ses élèves comme si chacune était seule, avec la même connaissance, le même amour, la même attention!

Bonne fête à toutes les Angèle! Et je me souviens avec admiration et reconnaissance pour une demoiselle Angèle de Roye qui était employée de maison chez grand-mère Gillet qui me logea six années, les premières de mon sacerdoce! Cette dévouée Angèle vint installer le presbytère de Monchy-Lagache lorsque j’y fut installé! A propos de vocations, cette grand-mère Gillet eut six garçons dont trois prêtres! L’un devint le père général des trappistes (il participa au Concile), deux autres pères jésuites. Quant aux trois autres, l’un était dans l’armée, un autre cinéaste, et pierre, docteur à Groslay tandis que son fils Jean Claude deviendra cardiologue à Roye! Et je suis sûr que tous ont gardé un excellent souvenir reconnaissant de cette Melle Angèle Hadengue!

Oui, il y eut des picards qui eurent vraiment le souci des vocations!

écrit par René Fromont

VENDREDI 26 JANVIER 2018 Bonjour!

Nous célébrons ce matin les premiers fruits de l’apostolat de saint Paul: deux vocations Tite et Timothée!

Notre conversion à Jésus Christ, notre vie de Baptisés, par son témoignage et sa vie missionnaire est appelée à être source féconde de vocations! Vocations de nouveaux disciples, de foyers chrétiens, de religieuses, de prêtres! Est-ce notre souci apostolique, dans nos prières, offrandes de sacrifices, contacts, conversations, réunions d’équipes, catéchèse, éducation, etc.?

Nous nous plaignons, en consommateurs, du manque de prêtres! Mais que faisons-nous pour en avoir? Quelles sont nos exigences auprès des enfants, des jeunes, des membres de nos familles, amis? Le respect des personnes et de leur liberté n’est pas contradictoire avec notre témoignage et le dire de nos convictions!

Il n’y a aucun doute qu’étant venu s’ajouter à l’appel et la grâce du Seigneur s’il n’y avait eu les copains, les soeurs, les maitres d’école, les prêtres, les grands parents et leurs relations de Denain Sacré Coeur d’alors, je ne serais jamais devenu prêtre! Mon père, veuf, avait trop besoin de moi, l’ainé, pour sa ferme à Marchiennes!

Combien de cultivateurs de Picardie pensent plus à l’avenir de leur entreprise qu’à la vocation de leur fils tout en étant fidèles à la messe dominicale! Eux ont les moyens de se déplacer mais oublient la foule immense des humbles dont ce n’est plus leur souci, vu la déchristianisation et du nombre de personnes qui, après avoir fait leur première communion vivent sans aucun secours spirituel et meurent en païens sans sacrements et se plaignent après de ne pas avoir de prêtres à leur enterrement!

Nos enfants et jeunes gens ont besoin de voir, de rencontrer, d’être animés et éduqués par de jeunes prêtres, des abbés dynamiques de 25, 30, 35 ans et non pas des vieux qui se trainent comme ils peuvent! Les vocations ça dépend de vous tout autant que du Bon Dieu! Il faut élever vos enfants avec le sens des autres! Et la France retrouvera des médecins et des prêtres!

écrit par René Fromont

JEUDI 25 JANVIER 2018 Bonjour!

Conversion de Saint Paul! Le mot conversion nous fait songer au passage de la vie païenne à la vie croyante! Or il ne s’agit pas de cela pour saint Paul et c’est pourquoi la célébration de sa conversion est d’une brûlante actualité! Il n’y avait pas plus croyant en Dieu que saint Paul, Saul comme il s’appelait alors! C’était même le plus impitoyable des intégristes! Mais il ne croyait pas en la divinité de l’homme Jésus, de son Evangile! Les chrétiens, disciples de Jésus, étaient de monstrueux blasphémateurs, à détruire absolument! Il raisonnait comme les djihadistes d’aujourd’hui, les chrétiens qui après Vatican II ont refusé celui-ci, d’une manière moins violente, réagissaient un peu de la même manière!

Et c’est alors que Saul parti à damas et ailleurs pour arrêter les chrétiens fut saisi et terrassé par la grâce et la lumière du Christ Jésus! Il devint catéchumène du prêtre Ananie, baptisé, puis le plus grand missionnaire des origines de l’Eglise!

On comprend l’insistance de Marie, dans son apparition de Soufanieh, pour apprendre aux pèlerins cette très belle prière où est exaltée la toute-puissance incomparable de Jésus!

Quelle est l’image que nous nous faisons de Dieu, du Christ, de la religion, de l’Evangile? Demandons par l’intercession de St Paul à l’Esprit Saint de voir où nous en sommes exactement? nous avons tous besoin de conversion permanente! nous vivons tellement loin de l’Evangile!

C’est aussi le dernier jour de la semaine annuelle de prières pour l’unité! cette unité en plénitude nécessitera la même conversion que celle de st Paul, pour les uns comme pour les autres!

Prions aussi pour que les croyants de l’Islam et du Judaïsme découvrent le Christ!

écrit par René Fromont

MERCREDI 24 JANVIER 2018 Bonjour!

C’est la fête de saint François de Sales! La fête de notre centre diocésain d’Amiens ; des religieuses de la visitation qui y ont précédées ; de toutes les oeuvres dites salésiennes car empreintes de la spiritualité de saint François ; celles de saint jean bosco par exemple, et donc une fête pour tous les anciens de Maretz!

Ce grand évêque missionnaire enseigna que la vie spirituelle, les dévotions, ne sont pas réservées qu’aux moines mais à tous! Mais pas de la même façon! Même si le travail d’un ouvrier agricole ressemble souvent à celui de beaucoup de moines le sens donné à celui-ci est totalement différent ; pour les uns c’est une consécration totale au Seigneur, pour les autres faire vivre une famille souvent nombreuse!

Et cependant tous sont appelés à la sainteté ; en vivant leur baptême ; et par ce qui constitue matériellement les obligations de leur vie ordinaire! vie de quartier, de famille, de travail, de loisir, de repos! Vécues par Amour! Amour des autres, Amour de Dieu et pour sa Gloire! La sanctification est simplement le sens, un sens donné à l’action!

Pour les moines la prière est le travail total de toute leur vie à travers toute l’application de leur vie communautaire donnée à Dieu!

Pour les gens ordinaires, les actes de dévotion discrètement répartis suivant la condition des uns et des autres, ne sont là que pour les aider à ne pas oublier le sens qu’ils doivent donner à toutes les réalités de leur existence! pas plus!

Etant donné que le devoir d’Adoration est une obligation d’action de grâces pour tous sans exception, moines ou laïcs, ainsi que le respect de la sanctification dominicale!

écrit par René Fromont

MARDI 23 JANVIER 2018 Bonjour!

Louange à Toi Oh Dieu très Saint, Amour infini! Je crois en Toi, en Toi Père, en Toi Jésus, en Toi Esprit Saint! Merci de m’avoir donné cette foi! Merci pour ta Présence, ton action dans le monde, dans l’Univers! Je crois en ta Parole dans la Saint’ Ecriture, dans l’enseignement transmis par ton Eglise,! Je crois en Toi qui me donnes d’être, d’exister, de servir, d’aimer! Je crois en Toi qui me donnes des frères et m’invite à vivre en frère, en Fils!

Je crois en Toi pour les papes merveilleux, adaptés à leur temps, que tu nous as donnés, Pie XI, Pie XII, Jean XXIII, Paul VI, Jean Paul II, Jean Paul 1er, Benoit XVI et aujourd’hui cet extraordinaire François! Je crois en Toi pour les Evêques que tu m’as donné. Ces pères Chollet, Guéry, Martin, Droulers, Stourm, Leuliet, Bussini, Noyter, Bouilleret et aujourd’hui Olivier Leborgne!

Je crois en toi pour les curés ou vicaires que tu m’as donnés: Delcambre, Lepretre, Piat, Lecoeuvre, Adam, Cotton, Peugniez, O’dutto, Stiévenard, Dupont et j’en oublie, Lethellier, Langlois, Carton, Gniewweck, Saudemont, Clabaut, de saint Pierre, Marc, radin, Marchall, Macke, Saelens. Que de mérites ils ont eu à me supporter!

Je crois en Toi pour mes professeurs ou enseignants, Wasse, Bouillaud, Machut, Sagnier, Desbonnet, Lebagousse, Tanguy, Waymel, Dufeutrelle, Vasseur, Compére, Pelletier, Crampon, et j’en oublie!

Merci pour ma famille, Léon et Céline, Eugène et Louise, Fernand et Suzanne, Thérèse, Richard et Marie-Louise, Fernande et Achille, Jean-Claude et Anne-Marie, Jules, Mariette et tous les oncles, tantes, cousins, cousines, les Fromont, Henniquaux, Eschenbrenner, Brégy, Delannoy, Humez, Halluin, Carbonné, Teneuil, Hennicaux, Mattys, Scliker, Clairfeuille, Dujardin, Ladoues, Baumont, etc. je n’en sors plus!

Je crois par-dessus tout pour les milliers de confrères, de copains, d’amis, de paroissiens et paroissiennes, je crois!

Je crois Seigneur pour les fondateurs, acteurs, réalisateurs, de la providentielle chaine de télé KTO et demande pardon pour les chrétiens qui ne la mette pas en priorité dans leurs achats et utilisation culturelle!

écrit par René Fromont

LUNDI 22 JANVIER 2018 Bonjour!

Quelle joie hier en regardant sur A2 le Jour du Seigneur, puis sur KTO le dialogue de midi!! Quel pas gigantesque fait vers l’UNITE depuis mes jeunes années! Gloire à Toi Seigneur! Oh, en replay, n’hésitez pas à regarder l’émouvante, sincère, profonde célébration oecuménique du jour du seigneur! Jésus, tu étais vraiment là! Oh, continuons de prier et d’agir vers ce qui sera la plénitude de l’Unité voulue par Toi, Jésus! En tous les cas c’était une merveilleuse réalisation pour apprendre à se connaitre les uns les autres, à se respecter, s’émerveiller des richesses de chacun, se les partager, recevoir les uns des autres! félicitations chaleureuses!

Sans oublier les voyages du Saint père au Chili et au Pérou! Un pape très à l’aise sur son continent d’origine et très doué pour dire les choses exigeantes avec simplicité, et beaucoup d’humour, de joie fraternelle, de vérité courageuse!

Hélas, trop de chrétiens sont privés de tout ce que j’ai vu! Certains, grâce à Dieu car ils vivaient eux-mêmes dans leur paroisse, diocèse, les mêmes réalités et en y participant directement! (J’avais célébré plus tôt) mais malheureusement parce qu’un grand nombre sont sans faim spirituelle, et que les médias, autres que le jour du Seigneur et KTO, noient le public dans la médiocrité ou le paganisme, mis à part de très rares exceptions! Félicitations lorsqu’ils nous proposent des chefs d’oeuvres qui font réfléchir! Encore faut-il que les spectateurs réagissent, ne se contentons pas de tourner le bouton pour entourés de bruit oublier les difficultés du présent mais aient le souci, la curiosité, de chercher et choisir le programme!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 21 JANVIER 2018 Bonjour!

Bonne fête à toutes les Agnès!

L’évangile nous fait rejoindre des apôtres dans la barque réparant les filets! Tout à fait de circonstance en cette semaine de prières pour l’Unité! Ceci fait partie du travail habituel des pécheurs, réparer les déchirures de l’église, les déchirures dans l’humanité, elles sont inévitables!

Comme je le laissais sentir hier, le Seigneur créateur a voulu en nous une énergie que le péché d’origine transforme vite en agressivité! Et le pape François avait bien raison, hier soir, s’adressant aux prêtres péruviens, de leur dire avec humour des se regarder dans un miroir pour vérifier s’ils cherchaient vraiment à avoir la tête de Jésus! La tête de Jésus rayonnait de joie, de douceur, de bonté!

Et oui, ne croyez pas que nous gagnons de qualités en vieillissant! La vie est un combat spirituel et jusqu’au bout il ne faut pas lâcher les mains du Christ et de Marie, de notre ange gardien! Nous restons faibles jusqu’au bout et même de plus en plus faibles! Satan le sait et malheur à celui qui, arrivé à un certain âge se croit tranquille et en sécurité: il n’y a pas de retraite pour la vie spirituelle et l’insistance de Jésus de nous proposer d’être des veilleurs!

Souvent je cherche des nouvelles des anciens que j’ai connus jeunes et je suis bien triste d’apprendre parfois, qu’après une vie donnée, ils se sont bien éloignés de la communauté chrétienne mais également aussi triste lorsque je vois de vieux engagés s’incruster dans leurs responsabilités de jadis et ne pas savoir laisser la place aux enfants et aux jeunes! Ne craignons donc pas de nous entraider les uns les autres à réparer les filets!

A tous gros bisous et surtout aux Agnès!

écrit par René Fromont

SAMEDI 20 JANVIER 2018 Bonjour!

Ce matin, la pression atmosphérique est telle qu’on a qu’une envie, celle de se lever et de se mettre à l’ouvrage. Et plein d’agressivité que nous sommes, voilà que se réveillent en nous des désirs violents de combats, de vengeance, de défensives, etc.

Oui, il y a des gens qui sont vraiment collants, agaçants, qui ne respectent pas votre liberté! Comment s’en débarrasser? Oh là! L’Esprit Saint veille! Et la Vierge Marie également puis notre ange gardien! Et voilà que nos yeux tombent sur un texte du 9 Janvier: Lettre pastorale du Prélat de l’opus dei sur la liberté! Lecture intéressante que je vous conseille! Il existe tellement d’erreurs sur ce qu’est la liberté!

Alors calmons nous un peu! Et cherchons à trouver cette lettre sur votre ordinateur: bon courage!

écrit par René Fromont

Lettre pastorale du Prélat de l’opus dei: ici.

VENDREDI 19 JANVIER 2018 Bonjour!

Rien ne sert de courir: on rate beaucoup de choses! Vers 58, la route nationale a permis, me rendant à Lourdes, de connaitre Notre Dame de la prière à L’ile Bouchard! Hélas, ensuite, l’Autoroute l’évite! Allant de Valenciennes, à Cambrai, avant l’autoroute, j’ai fait connaissance avec Notre Dame de Schoenstatt près d’Ivuy, par la route nationale!

L’image de notre Dame vénérée à Schoenstatt est l’une des plus belles que je n’aie jamais vue! Elle est répandue dans le monde entier puisqu’au cours des voyages du pape François, j’ai aperçu dans la foule, en divers lieux, des mains acclamer le saint père tenant très haut cette image dans un cadre ogival!

Or ces deux pèlerinages: L’ile Bouchard en France, Schoenstatt en Allemagne, sont des lieux où l’on prie spécialement pour l’unité: l’ile Bouchard pour l’Unité des familles et la paix en France ; Schoenstatt pour la paix mondiale et l’Unité des chrétiens! Je n’hésite pas à vous inviter à entrer en relations avec ces deux sanctuaires, surtout en cette semaine de prière pour l’Unité!

Ce 19 est aussi pour ma famille un curieux anniversaire! Si maman est décédée le 2 mars 1932, mon père s’est remarié quelques années après avec une dame très pieuse, qui conserva longtemps comme une relique ma soutane, après l’abandon en France de celle-ci! Tous les deux, papa Fernand et maman Thérèse sont décédés voici quelques années le même jour: 19 janvier! Avec deux années de différence! Nouveau signe d’Unité! Merci de prier pour eux aujourd’hui!

Sans oublier de suivre le voyage du Pape au Pérou, ce pays si cher à notre curé actuel de Ham!

écrit par René Fromont

L’ile Bouchard: ici.
ND de Schoenstatt: ici.

JEUDI 18 JANVIER 2018 Bonjour!

Premier jour de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens! Leur division est le scandale plus que leurs péchés! Nous sommes tous des pécheurs pardonnés, mis à part l’Immaculée! Mais diviser le corps du Christ est inexcusable!

Enfant, combien une question douloureuse s’opérait dans mon esprit, lorsque me rendant prendre le train à la gare, dite des mines, à Denain, je passais devant l’église du Sacré Coeur, ma paroisse, puis devant le temple protestant dans le quartier menant à la voie ferrée! Et j’étais saisi d’un malaise! Je n’avais que neuf ans!

Combien je fus heureux, dès 1942, au grand séminaire d’Amiens, de découvrir tous les efforts, petits pas, bonnes volontés faites par les uns et les autres vers la réconciliation! l’unité de l’Eglise, pas l’Uniformité!

Depuis lors des pas gigantesques ont été franchis! On se reconnait frères! On vit du même Baptême (à part, hélas, quelques-uns encore qui le refuse) on est très proches autour de la Parole de Dieu!

Mais l’Unité est un Don, un Don de DIEU! DIEU UNIQUE et TRINITE à la fois! Et c’est pourquoi, depuis des années, toutes les églises soeurs, dans le monde entier, prient en cette semaine pour obtenir du Seigneur la grâce de l’Unité!

Cette unité, vous le savez, est réalisée dans la plupart des domaines! Nombreuses sont les manifestations diverses, surtout sur le plan social, entraides, secours, etc. où on travaille ensemble la main dans la main! Et dans les rencontres plus spécifiques des uns ou des autres il y a toujours ou souvent des témoins des autres. Alors prions, offrons nos efforts, souffrances, à cette intention de l’Unité et ne boudons pas les occasions qui se présentent à nous!

écrit par René Fromont

MERCREDI 17 JANVIER 2018 Bonjour!

Fête de St Antoine d’Egypte, ermite et aussi fête d’un St Sulpice de Bourges! S’agit-il de celui fêté dans le quartier nord de Ham? Je l’ignore!

L’évangile de la messe continue à nous rappeler que ce n’est pas par légalisme qu’il nous faut agir mais par amour.

Demandons dans la prière à l’Esprit Saint qu’il nous aide à bien faire, non pas par peur, contrainte de violer une loi, un précepte, une coutume, une habitude mais toujours dans un réflexe, non seulement de bon sens, mais un réflexe d’humanité et, par-dessus tout, d’Amour, d’amour-charité! Autrement dit de laisser Dieu agir totalement en nous, par nous, avec nous! Et que cet agir provoque joie, bonheur, épanouissement et non tristesse écrasante et tête d’enterrement! Que l’agir soit source de paix et non de culpabilisation stupide!

L’Amour de Dieu ne vient pas nous apporter la facilité, la négligence, l’indifférence! L’amour de Dieu est exigeant mais il est pacifiant et source jaillissante de vie et de bonheur. Il est créateur de relation vraie et non hypocrite ou factice! Il construit la communauté, la famille!

Au milieu des pires épreuves, difficultés, souffrances, il fait jaillir des coeurs le MAGNIFICAT!

écrit par René Fromont

MARDI 16 JANVIER 2018 Bonjour!

Les chrétiens de 80 Péronne fêtent saint Fursy! Tandis que nous tous sommes, peut-être, en train de réfléchir sur la meilleure organisation du temps qui nous est donné, soit au diocèse, soit dans nos paroisses!

J’imagine alors un immense cadran d’horloge! Ce cadran représente aussi bien le jour, que la semaine, que le mois! Il est divisé en douze instants! une grande aiguille indique ce qui est prévu pour chaque temps! Au centre l’unique moteur qui dirige l’aiguille et donc, a la liberté de se rendre partout, d’organiser!

A chaque instant peuvent exister, occasionnellement plusieurs activités! Cela dépend des jours, des semaines, des mois! Mais l’unique moteur étant au centre, a la possibilité de se rendre présent à l’une ou l’autre activité quand il le veut et le désire! non pas présence de contrôle mais de responsabilité vitale, de dynamisme redonné, de clairvoyance, de partage, de présence vitale et de coordination avec ce qui se passe dans les autres temps du cadran! L’unique moteur central est suivant le cas l’Evêque et son conseil, le conseil de secteur, l’ECP!

Parmi ces douze temps l’équipe veillera à ce que soit respectée la hiérarchie des valeurs. Il est certain que les activités et missions de chacun étant tellement nombreuses des activités diverses auront lieu nécessairement au même instant! MAIS doit demeurer un instant sacré où rien d’autre ne se passe! Par exemple le repas de midi où tout le monde se retrouve, sauf exception, en famille!

Pour moi, la rencontre essentielle d’un diocèse, d’un secteur, d’une paroisse, c’est celle qui est la source et la finalité de tout: la rencontre avec JESUS, l’Eucharistie, la messe!

Rien jamais ne devrait dans l’organisation du temps chrétien faire concurrence à la messe! La messe n’est pas une petite activité de plus réservée aux bonnes soeurs! Elle est le centre nécessaire et la source de toute vie chrétienne!

écrit par René Fromont

LUNDI 15 JANVIER 2018 Bonjour!

Saint Rémi, c’est normal de le célébrer, le diocèse d’Amiens faisant partie de la région apostolique de Reims!

Saint Rémi baptisa Clovis! La conversion de celui-ci fut un don de Dieu, mais au terme d’une longue préparation: le ministère épiscopal de St Remi!

Saint Rémi eut le souci d’accompagner spirituellement l’épouse de Clovis, sainte Clotilde! Il l’aida à vivre humblement et courageusement les grâces et responsabilités du sacrement de Mariage!

De nombreux francs étaient déjà chrétiens et saint Rémi, dans l’amitié, aida le roi Clovis à respecter les diverses religions de ses citoyens, à vivre royalement une certaine démocratie, au point que lors de sa conversion il fut étonné de la présence de nombreux chrétiens dans son peuple et son baptême fut un bon exemple pour les citoyens qui hésitaient encore, et non une obligation! Ce qui n’empêcha pas Clovis de bouleverser d’un seul coup les dures habitudes et lois de l’époque!

On met difficilement du vin nouveau dans de vieilles outres mais, petit à petit, l’évangile va se propager à travers notre pays! Et saint Rémi, sainte Clotilde, Clovis, etc. et bien d’autres seront de ceux et celles qui permettront que la France soit appelée Fille ainée de l’Eglise!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 14 JANVIER 2018 Bonjour!

Depuis la mi-novembre le nord de la France n’a pas revu le soleil, ce qui n’est pas arrivé depuis 1948, c’est à dire un an avant mon ordination! Il semblerait que ça correspond avec les années de déchristianisation! Coïncidence ou signe? Mais le soleil va revenir et la nouvelle évangélisation!

N’est-ce pas ainsi que tout a commencé! La Genèse témoigne de la création qui fit sortir le monde des ténèbres vers la lumière et st jean ouvre son évangile par la bonne Nouvelle de la venue de Jésus, la vraie Lumière!

Le baptiste présente le véritable agneau de Dieu! Le père révèle qu’il est son Fils! Il est seul, tristement seul! mais l’esprit saint s’empare de Lui! Et déjà quelques personnes en recherche vont se mettre à le suivre! Jésus en fera ses apôtres! Il en appellera d’autres et pas forcément ceux auxquels on s’attendrait!

Il continue d’en appeler, d’en choisir, d’en envoyer! Parmi les pécheurs et les pêcheurs! Parmi les pauvres, les riches, les étrangers, les migrants! Il les enseigne, éduque, transforme leur manière de penser et de vivre! Ils étonnent leur entourage! On commence à leur poser des questions! Certains les imitent.

L’adoration recommence, celle du vrai Dieu! Mais du vrai Dieu, présent dans les frères, dans la Communauté, la communauté eucharistique! Avec Jésus ils deviennent, nourris de sa parole et de son corps, réparateurs, sauveurs! Le peuple de Dieu renouvelé, ressuscité redevient lumière un monde, espérance des hommes, joie de vivre dans la Lumière et dans la paix, en frères, en fils, en transmetteurs de la vraie vie!

Christ est ressuscité! Christ est vivant! Le soleil brille! Les migrants font la ronde et dansent avec tous! alléluia!

écrit par René Fromont

SAMEDI 13 JANVIER 2018 Bonjour!

Saint Hilaire de Poitiers, un saint dont je vous invite à lire l’histoire! Et de le prier, de l’imiter!

Prier pour les Conversions et les Vocations en France dans nos diocèses! Mais pour que quelqu’un pense à prier pour cela, ou désire et veuille devenir prêtre, il me parait nécessaire qu’il ait découvert que les gens, la société ont vraiment besoin de prêtres! Qu’un prêtre ça sert à quelque chose, que c’est nécessaire à notre vie!

Je vous ai, enfin, j’ai essayé, de vous dire les richesses spirituelles que le Christ a confié à ses prêtres pour le service de son peuple! Mais est-ce que les enfants, les jeunes, les hommes encore jeunes voient, sont témoins, du besoin puissant que vous avez des prêtres, chers contemporains? Vous voient-ils aller vers vos prêtres pour recevoir d’eux ce pourquoi ils ont été ordonnés? Avez-vous besoin de vos prêtres en tant que prêtres ou manquez-vous de foi?

Entre 1924 et 1949, là où je vivais, à cette époque-là, je voyais des travailleurs présents chaque matin pour communier aux messes successives de 6h, 6h30, 7h! Tous les samedis de 17 h à 19 h, je voyais de gens faire la queue devant l’un des trois confessionnaux de l’église paroissiale! Je voyais des personnes aller au presbytère pour signaler tel ou tel malade, à visiter, à porter les sacrements (confession, communion), à aller donner l’onction des malades à tel autre! Le catéchisme était fait par des laïcs mais la préparation aux sacrements de confession, communion, confirmation par un prêtre! Sans oublier les réunions d’action catholiques avec la présence nécessaire de direction spirituelle de l’aumônier: coeurs vaillants, croisade eucharistique, enfants de choeur, JOC, scouts, ACG, ACO, etc. Puis les neuvaines missionnaires de prédication, de prière, etc., les adorations du très saint sacrement!

C’est parce que j’ai vu les prêtres servir à quelque chose et à QUELQU’UN que j’ai désiré être prêtre!

BAPTISES, AVEZ VOUS BESOIN DE VOS PRETRES?

écrit par René Fromont

VENDREDI 12 JANVIER 2018 Bonjour!

Suite à mon message de paresseux précédent, je vous invite fortement à regarder la vidéo intitulée Croire et douter par Mgr Michel Aupetit alors qu’il n’était encore que simple prêtre de Paris mais à la veille d’être ordonné évêque auxiliaire!

écrit par René Fromont

JEUDI 11 JANVIER 2018 Bonjour!

Belle journée en ce 11! Non pas parce que à un mois de la fête de Lourdes ni parce que le temps va s’améliorer, on en sait rien, il fait encore noir!

Mais parce qu’aujourd’hui, tous les prêtres du diocèse d’Amiens vont se retrouver ensemble à l’Evêché pour présenter leurs voeux à notre Evêque et recevoir les siens! Oh quatre/cinq heures, dans l’amitié, la joie, la prière, le repas! Mais c’est très important et nécessaire! Nous sommes une famille, une vraie! La seule vraie depuis notre ordination! La grâce du sacerdoce est supérieure aux liens de la chair et du sang, supérieure aux liens de la vie religieuse et consacrée! elle nous fait un, UN, dans le Sacerdoce du Christ!

Nous ne sommes pas des fonctionnaires! L’ordination nous a insérés dans le corps du Christ Jésus, serviteur, de son Peuple, l’Eglise!

Pauvres pécheurs, comme tous, nous sommes indignes de cette grande grâce et nous avons besoin de votre prière à tous! Sans vous nous ne pouvons être que de mauvais prêtres! Les saints prêtres le sont que parce qu’ils ont de saints et vrais paroissiens! Car c’est ensemble, baptisés, confirmés, prêtres, que nous sommes le Corps du Christ et appelés, envoyés pour chanter la Gloire du Père, adorer, évangéliser!

Merci de prier en ce jour pour toutes les Vocations! Je serai rentré pour la fin de la réunion locale du MCR!

écrit par René Fromont

MERCREDI 10 JANVIER 2018 Bonjour!

Pardon seigneur, ce matin d’avoir fait la grasse matinée! Peut-être parce que le mercredi matin aucun bruit de l’école à côté, aucune raison d’ouvrir la porte pour l’arrivée d’un permanent, ou de la cuisinière! il n’y en a pas le mercredi! Non, c’est surtout parce que je me suis couché tard pour regarder Arte dont le programme très intéressant était: intitulé: La fin des chrétiens d’Orient, puis les diplomates du Pape puis Sonita ou la valeur d’une vie! Cherchez à voir ce programme en replay!

Et puis si le Seigneur dans sa création a favorisé les nuits d’hiver c’est probablement en partie pour pouvoir se reposer!

Alors veuillez me pardonner! on n’a pas tous les jours vingt ans!

écrit par René Fromont

MARDI 09 JANVIER 2018 Bonjour!

Journée de reprise du temps liturgique ordinaire!

Journée confiée à sainte Elisabeth de la Trinité et à saint Josemaria!

Reprenons conscience de notre filiation divine! De par notre baptême!

Hier, au cours de son baptême dans le jourdain, l’humanité de Jésus prenait pleine conscience de sa personnalité de Fils du Père!

Aujourd’hui, tandis que Jésus vit sa religion juive dans la synagogue intervient l’esprit malin, l’esprit du mal! Il sait, lui, qui est vraiment l’homme jésus! Il le sait, mais sans vivre des vertus de foi, d’espérance, de charité! il est là dans la personne de quelqu’un qui est là par habitude mais ne vit pas sa religion! Il fait partie des gens catéchisés, qui savent mais vivent en païens!

Jésus intervient avec sa toute-puissance divine pour rétablir la Vérité en imposant le silence aux paroles de mensonge et étonne l’assemblée!

Forts de notre Foi en la présence de jésus ressuscité, ayons toujours le courage de rétablir la Vérité même si l’étonnement provoqué conduit à être persécuté!

C’est ce que vivront les martyrs!

écrit par René Fromont

LUNDI 8 JANVIER 2018 Bonjour!

Dans ma 94ème année d’un mois débutée, je suis merveilleusement heureux! Et pourtant d’une minute à l’autre je puis apprendre mon décès! C’est la première chose que je regarde quand arrive le courrier picard! Non je ne suis pas dans les faire part!

Je suis heureux en regardant ou écoutant les gens, leur vie, même celle des non croyants, de tous!

Je suis dans l’action de grâces de tout ce que l’esprit saint leur donne de dire, de faire, d’agir! certains qui avaient beaucoup reçu en font moins qu’eux, à commencer par moi! Pardon Seigneur! Pardon!

Leurs défauts n’étaient pas des défauts, ils n’en savaient rien, ils n’avaient pas été éduqués par des bonnes soeurs ; ils vivaient de l’air du temps! à leur place j’aurais été pire qu’eux mais ils se laissent faire par l’Esprit Saint mérité pour tous par jésus sur la croix! Ces trois pompiers qui viennent de donner leur vie en cherchant à sauver des inconnus! Ces artistes, ces chanteurs qui en exprimant les plus sensuels de leurs sentiments profonds ont l’audace de provoquer des questionnements intimes vers la transcendance et le ciel!

Les médias transmettent foule de laideurs, de crimes, d’adultères le président Macron porte menace contre les fausses nouvelles! Mais on ne crie pas assez tout ce qui dans ce monde abîmé par le péché d’origine et l’addition de l’esprit du monde, est manifestation, expression de la volonté d’aimer!

Volonté d’aimer dans laquelle l’esprit Saint s’infiltre puissamment et transforme des personnes qui vivent en dehors de nos schémas, de nos cultures, de nos habitudes et sens habituel de l’ordre des choses de véritables saints intérieurement, quoiqu’inconsciemment, saisis et transportés dans ce souffle qui lors de la mort et de la résurrection du sauveur provoqua ce tremblement de terre qui fit hurler le centurion! oui cet homme était vraiment Dieu!

Non! aucune raison d’être triste! qu’éclate la joie dans le Ciel! alléluia!

écrit par René Fromont

DIMANCHE 7 JANVIER 2018 Bonjour!

Les uns allaient à La Mecque, d’autres à Constantinople, d’autres à Rome mais tel l’annonçait Isaïe 60, Jérusalem sera la ville de leur rencontre, de la paix! De la paix mondiale! De la paix en Jésus-Christ, vrai temple du Dieu trois fois saint, rayonnant dans toute sa gloire! c’est vraiment notre voeu!

Mais aujourd’hui nous célébrons ce qu’annonça Isaïe et qui se déroula au temps d’Hérode, à la crèche de Bethléem, l’adoration des mages!

Je suis sûr que le père Fernandez sera capable de nous rappeler moultes reproductions artistiques, en peintures, sculptures, etc. De ce merveilleux événement, nous verrons cela avec lui, mardi, lors de sa visite ici à Ham, au presbytère!

Mais tous nous sommes invités à méditer! Quel or, myrrhe, encens offrons nous réellement dans nos vies? Savons nous mettre au service de l’évangélisation nos charismes, ces dons, richesses spirituelles, intellectuelles, matérielles, cet or que dieu a mis en nous pour sa Gloire!

Chaque matin offrons nous à la volonté du Père, en union avec la croix de Jésus, notre mort quand elle se présentera, cette myrrhe offerte pour le salut des âmes… Comment notre vie est d’abord adoratrice de notre créateur, sauveur, sanctificateur en priorité avant notre désir de servir ou de jouir? Comment sommes-nous les mages de 2018?

écrit par René Fromont

SAMEDI 6 JANVIER 2018 Bonjour!

En cette année 2018, ne soyons pas trop déroutés: En ce 6 nous devrions célébrer l’Epiphanie, mais en France elle n’est pas jour férié et donc elle est reportée à demain dimanche! Et puisque normalement ce dimanche devrait rappeler le Baptême de Jésus, celui-ci sera célébré lundi 8. Et donc mardi 9 nous entrerons dans le début du temps ordinaire qui nous conduira très vite aux Cendres et au Carême!

Le nouvel ordo ne nous sera distribué que le 11 aux voeux des prêtres à leur Evêque et entre eux! Les publicités commerciales nous ont déjà envoyé le calendrier 2018, mais à part Pâques, aucune autre mention de l’année liturgique, à nous de calculer!

Dans l’esprit du monde, les dates du tourisme et de leur coïncidence avec les congés scolaires sont plus importantes au monde financier que les dates marquantes de notre vie de foi, notre vie chrétienne! Et quand elles sont inscrites telles Pâques et Noël, c’est plus au service du paganisme vécu ces jours-là et non de leur vrai sens!

C’est donc aux chrétiens de se réveiller, et de savoir dire et vivre leur foi! Le plus pauvre et non scolarisé de nos frères musulmans connait mieux les jours, heures de prière que les plus instruits de beaucoup de chrétiens!

Le père Bonnet disait que la France commence à ressembler à l’empire romain lors de son déclin qui ne réclamait plus à l’empereur que du pain et des jeux! Il ajoutait « le seul moteur des gens c’est l’argent » et si dans sa jeunesse on chantait « je n’ai qu’une âme qu’il faut sauver « aujourd’hui c’est plutôt « je n’ai qu’un corps qu’il faut choyer » Heureusement son message ne reste pas pessimiste mais il est heureux de voir, petit nombre mais réel, de chrétiens qui se réveillent et réveillent le monde! Et ceci non pas en sortant de ce monde tel qu’il est mais en y demeurant présent et incarné en vrais témoins!

écrit par René Fromont

VENDREDI 5 JANVIER 2018 Bonjour!

Surtout par ce temps trop doux pour la saison, méfions-nous des restes de réveillon ou de tout aliment pas frais! Sous prétexte de ne rien gaspiller vous risquez bien des ennuis! Et spirituellement il en est de même si vous ressassez trop le passé sous prétexte qu’il aurait été le bon temps!

Le seul passé qu’il ne faut pas oublier ce sont les promesses, les engagements que nous avons pris au jour de notre première communion, profession de foi, confirmation, mariage ou ordination, baptême d’un enfant de la famille, etc.

Mais par-dessus tout l’EVANGILE! Quoique vieux de 2000 ans, il est toujours actuel, présent, éternel! Et même il nous précède! Il est toujours devant nous! C’est lui qui nous guide, que nous devons suivre! Il est la lumière de nos vies! Source de Joie, de dynamisme, d’amour, de vrai bonheur!

Nous ne devrions jamais passer une journée sans en avoir lu quelques lignes! Mais surtout sans avoir prié avec, sans avoir réfléchi et vérifié combien il est présent dans notre aujourd’hui ; et surtout sans avoir adorer et remercier Jésus qui nous parle!

Que l’Evangile soit la principale lecture de nos enfants! Si les aliments détériorés transmettent de dangereuses bactéries, l il existe des lectures ou des films qui peuvent faire beaucoup de mal!

Soyons missionnaires, apôtres, témoins! dans l’Evangile de la messe de ce jour nous voyons Jésus continuer d’appeler ses disciples! Il nous appelle nombreux! pas seulement pour lui rendre visite quand il est bébé dans la crèche mais jusqu’à sa Résurrection et sa présence dans nos vies!

écrit par René Fromont

JEUDI 4 JANVIER 2018 Bonjour!

Sainte Angèle de Foligno qui démarra vers la sainteté dès l’événement d’un tremblement de terre et d’un ouragan! Il faut espérer que les tempêtes de ces jours puissent devenir aussi une date pour qu’à l’occasion des fêtes de noël et de l’épiphanie, beaucoup puissent faire la rencontre du Seigneur et le suivre tels ces apôtres dans l’Evangile de ce jour!

Lorsque les éléments de ce monde se déchainent, plus encore lorsqu’il nous arrive de tomber dans l’humiliation du péché, conscience peut nous être donnée de notre petitesse, de notre pauvreté et que sans Dieu nous ne sommes rien!

Et un peuple qui refuse de reconnaitre Dieu voit bien vite son impuissance devant la multiplication des désordres et immoralités de toutes sortes, crimes et manques de respect des services d’ordre!

Si la laïcité est légitime, le respect des cultes divers et de leur liberté d’exercice est une bonne chose, le refus de se reconnaitre dépendant de Dieu est incompréhensible puisque ces différents cultes prétendent le servir, Lui! Le reconnaitre n’est pas opprimer ceux qui refusent de croire en lui!

Mais les Apôtres, tous croyants en Dieu, en Yhaweh, en ce jour, voir l’Evangile, ont fait la rencontre de Jésus, christ et sauveur, sa Parole vivante, incarnée!

Ils ont entendu son appel et leur vie en a été transformée! Ils ne se contentèrent plus de se proclamer des croyants! Remplis de joie ils ont accepté de se laisser enseigner, ils ont appris à vivre en Fils de dieu, à l’image de Jésus, ils deviendront prêtres et les premiers Evêques, missionnaires de l’Univers!

Prions pour les conversions! Prions pour les vocations! Prions pour notre propre conversion permanente!

écrit par René Fromont

MERCREDI 3 JANVIER 2018 Bonjour!

Le pire jour de la semaine, car nous n’avons pas de cuisinières! A moins que nous ayons la joie d’être invités!

Et justement, ce matin c’est sainte Geneviève, patronne de Paris qui nous invite à prier pour les parisiens! Cette ville tant aimée et visitée par les touristes du monde entier pour ses richesses de toutes sortes, culturelles, spirituelles, historiques, monumentales, etc. connait hélas aussi des montagnes de misères, pauvretés, détresses morales, spirituelles, sociales! Geneviève a lutté toute sa vie contre ces pauvretés et, accourue secourir, mais 1500 ans plus tard sont nombreux encore ceux qui dorment dans la rue et se nourrissent dans les poubelles!

Alors abandonnons nos plaintes quotidiennes, nos gaspillages de toutes sortes! Apprenons à nous priver un peu et à partager!

Les textes de l’office de matines de ce jour nous rappellent que si aimer Dieu demeure le premier commandement cet amour se prouve par l’amour et le service du prochain! Et cette loi sur laquelle nous serons jugés n’est pas du communisme mais du christianisme, la loi évangélique!

La loi du petit Jésus de la crèche qui récapitule en Lui toutes les pauvretés du monde et à qui viennent apporter, non pas la grande bouffe de notre époque, mais le lait et les oeufs des bergers, autant que l’or, la myrrhe, l’encens des riches mages d’orient! Chacun y a mis du sien avec ce qu’il possédait, signes de leur amour et nous invitent à en faire autant! et si l’on ne peut donner qu’un sourire, ce sourire vaut tout l’or du monde!

Bonne fête à toutes les Geneviève!

écrit par René Fromont

DERNIERE MINUTE: Je suis triste car je viens d’apprendre de gros dégâts à l’église de mon baptême par la tempête!

MARDI 2 JANVIER 2018 Bonjour!

Se réveiller chaque matin c’est une grande joie! Surtout si on est en pleine forme, et, comme on dit sans avoir la gueule de bois comme certains ont pu l’avoir hier? Mais ce ne doit pas être votre cas, même si, légitimement, vous avez forcé un peu plus que votre habitude!

Un jour, c’est dans l’éternité que nous nous réveillerons! Confions-nous à saint Joseph et à sa Sainte famille pour être en état de Grâces en cet instant-là! Sinon c’est raté et pour toujours, même si les funérailles sont belles et s’il y a beaucoup de monde et de très beaux discours!

Je n’entends plus beaucoup parler à notre époque d’état de grâces tout au moins dans son sens chrétien! Posez la question dans la rue: quelles en seront les réponses?

L’état de grâces, c’est la situation dans laquelle se trouve le petit bébé qui vient d’être baptisé puis dans laquelle se trouve la personne de plus de sept ans lorsqu’elle vient, après une vraie, sincère, confession de ses fautes graves (appelées mortelles) avoir reçue l’absolution sacramentelle, ainsi que celle qui jouit d’une contrition parfaite (connue de Dieu seul)!

C’est à dire la personne qui à la fois vit de la présence en elle de la très sainte Trinité, vit réellement sa filiation divine, vit en faisant sans cesse effort pour vivre en aimant et en croyant en la miséricorde! Recevoir l’absolution nécessite la présence de prêtres! Et tout spécialement à l’approche de la mort, mais plus encore tout au long de la vie! Vous comprenez alors l’importance de la prière pour les vocations!

Bonne année 2018! En état de grâces!

écrit par René Fromont

LUNDI 1er JANVIER 2018 Bonjour!

SAINTE MARIE MERE DE DIEU!

Bonne et Sainte année à TOUS! Pardonnez-moi mes indélicatesses, maladresses, misères, acceptez mes VoeUX les meilleurs! Merci pour les voeux que vous m’envoyez tous en ce temps!

Ne soyez pas trop empressés car je suis très lent, de plus en plus lent et il me faut du temps et de l’espace pour assimiler toutes les richesses de votre amitié!

C’est pourquoi je suis très très malheureux quand mes amis divers, et surtout prêtres, courent dans les textes liturgiques car chaque mot est tellement riche de sens, de profondeur, d’histoire, de vie, de vérité, d’espérance, d’amour!

Rome n’a pas choisi ses textes n’importe comment! C’est pourquoi les autorités liturgiques ne nous laissent pas la liberté de dire n’importe quoi! Il faut les respecter, ne pas les modifier! on doit parfois ajouter des paroles pour en faire saisir toute la densité de vie, mais ne pas changer le mot! Il faut laisser le temps de découvrir en lui tout ce qu’il cache de vérité, de vie, de lumière, d’amour!

Hélas on est toujours pressé, on court, on est trop actif pas assez contemplatif! Et pourtant ce sera notre bonheur, notre béatitude dans quelques minutes, heures, jours, mois, années, dès que nous aurons quitté cette vie terrestre! Et c’est la réussite de notre VIE ETERNELLE qu’il faut surtout souhaiter à tous en ce jour de l’an!

Dans le nord de ma jeune enfance, j’entendais les vieux dire: « Bonne année, bonne santé et le Paradis à la fin de vos jours! Hélas, j’ai bien peur que ne soit oubliée cette vielle sagesse! Ne l’oubliez jamais!

écrit par René Fromont

avant le 01/01/2018

Retrouvez ici l'historique des pensées publiées en 2017

avant le 01/01/2017

Retrouvez ici l'historique des pensées publiées en 2016

avant le 01/01/2016

Retrouvez ici l'historique des pensées publiées en 2015

Site officiel de la paroisse de Ham maintenu par paroisseNdaHam@gmail.com - dernière mise à jour le - pour nous contacter